« Le jazz tisse sa toile... »
Vous êtes ici : Accueil » Disques, livres & Co » Chroniques 2009 » INDIAN REZERVATION Blues and More : culture à (re)découvrir

INDIAN REZERVATION Blues and More : culture à (re)découvrir

À la découverte des Indiens du XXIe siècle.

D 31 mars 2009     H 22:35     A Jean Buzelin    


Cette nouvelle, et superbe, réalisation de Dixieforg — label français — s’inscrit dans la série des coffrets déjà consacrés aux facettes les plus traditionnelles, et vivantes, du blues et des musiques afro-américaines. Cette fois-ci, le travail, effectué auprès des communautés amérindiennes d’Amérique du Nord (Etats-Unis et Canada), offre un éclairage inédit et formidable sur la réalité de la vie musicale actuelle des descendants des “Peaux-Rouges“ et de la façon dont celle-ci s’est intégrée, sinon fondue car elle conserve nombre d’éléments traditionnels, dans le vaste champ des musiques populaires américaines, qu’elles se situent du côté blues ou du côté country ; ou plutôt des deux côtés à la fois. Car ce triple CD n’est pas une anthologie de musique ethnique ; il offre à voir, à travers les productions de plus d’une trentaine d’artistes actuels, la réalité d’une scène musicale extrêmement vivante et totalement en résonance avec la société américaine contemporaine. Ainsi, si les flûtes et les tambours traditionnels existent toujours, ils sont le plus souvent mêlés aux guitares électriques et batteries d’orchestres aux couleurs “rock“, et la langue anglo-américaine est devenue le véhicule commun de chaque chanteur, et au-delà, de chaque tribu, qu’elle vienne du grand nord canadien ou des États de l’ouest américain. Aussi, à côté d’une large orientation blues, folk et country, les expressions actuelles utilisent volontiers le rock, la soul music, le gospel, le rap et le hip hop, et les différents genres se mêlent volontiers, comme dans toutes les musiques populaires de notre époque.

Indian Rezervation Blues and More -  voir en grand cette image
Indian Rezervation Blues and More
Dixiefrog / Harmonia Mundi

La musique des Indiens d’Amérique s’est-elle donc diluée au contact des musiques voisines ? Oui et non, ni plus ni moins que les musiques africaines ou européennes, et une écoute superficielle ou distraite de telle ou telle plage ne permet pas forcément de faire la différence. Mais la réalité dépasse largement, j’allais dire la “qualité“ propre de chacun des extraits musicaux proposés. Au contraire, elle donne une présence forte et une cohérence à toutes ces tribus dispersées puis regroupées dans des réserves, au point d’en dessiner un contour homogène et soudé qui permet à chacun de reprendre sa place au sein d’une véritable communauté amérindienne. Tel était le pari de la chanteuse Pura Fe’ (déjà présente dans le coffret « Sisters of South »), de Elaine Bomberry, productrice de télévision, de Guy “L’Américain“ Fay, Philippe Langlois, Jean-Pierre Bruneau, et tous ceux qui se sont investis dans ce projet passionnant. Ajoutons qu’un livret de 48 pages offre un portrait de tous les participants, chanteurs et groupes, et qu’un programme vidéo d’une dizaine de minutes complète chaque CD.

Ce coffret, qui ne s’adresse pas aux amateurs de jazz au sens strict du terme, mais à tous ceux qui s’intéressent aux musiques américaines, permettra à chacun, grâce à sa présentation didactique et accessible, de découvrir tout un pan d’une culture bien trop ignorée sous nos latitudes. Comme quoi, la documentation peut rimer avec le plaisir de l’écoute.


> Indian Rezervation Blues and More - Dixiefrog DFGCD 8660 - distribution Harmonia Mundi

33 artistes ou groupes, dont Aaron White, Keith Secola, Derek Miller, Art Napoleon, Wayne Lavallée, A. Paul Ortega, George Leach, Pura Fe’, Leilani, Cary Morin, Jim Boyd, Star Nayea, Faron “Pappy“ Johns, Gary Farmer, etc.

3 CD : 48 plages + 3 vidéos.

Enregistrements de 1995 à nos jours.


> À lire :

  • Gérard Herzhaft - “Americana, Histoire des musiques de l’Amérique du Nord“ - Fayard, 2005

> Lien :