Vous êtes ici : Accueil » Disques, livres & Co » Chroniques 2009 » Henri TEXIER Red Route Quartet : l’amour et l’aléatoire.

Henri TEXIER Red Route Quartet : l’amour et l’aléatoire.

"Love Songs Reflexions"

D 4 février 2009     H 17:55     A Thierry Giard    


Henri Texier poursuit son chemin. Après le Strada sextet intitulé latin pour regarder en face les blessures et la violence de notre monde (-V-ivre ; Alerte à l’eau !), voici le Red Route Quartet, formation compacte, plus mobile, adaptée aux rigueurs de la Crise aussi. Le rouge de la rébellion pour désigner, en Grande-Bretagne, une voie où tout stationnement est interdit.

Un mot d’ordre pour ce quartet : il faut avancer mais rien n’interdit de regarder dans le rétroviseur pour voir défiler tout ce que véhiculent de réconfortantes chansons d’amour célèbres. C’est la moitié "Love songs" de ce disque. En contrepoint, des improvisations qui apparaissent comme les reflets tendres, violents, acides, rebelles de ces airs du passé dans notre monde sans concessions. Le volet "Reflexions" de ce dernier (ultime ?) album Label Bleu.

Henri Texier Red Route Quartet : "Love Songs Reflexions"
Label Bleu / Harmonia Mundi - 2009

Love Songs Reflexions tranche avec les précédents opus d’Henri Texier sans dépayser ses fans (des tournures aux accents de folk celtique, toujours sensibles depuis Amir [1] ...). On y trouve les indices explicites d’une grande affection et d’un profond respect portés à des airs célèbres du jazz et, au delà, des références à des musiciens mythiques. À ce titre, l’interprétation de "In a Sentimental Mood", thème ellingtonien composé en 1935, est une petite merveille d’élégance et de finesse. La mélodie partagée entre guitare aérienne et anche veloutée, le contrechant emprunté à la version Ellington/Coltrane (1962) viennent prouver qu’on peut encore et toujours allier les apports du passé et la spécificité du jazz aujourd’hui.

D’une manière générale, qu’il s’agisse de compositions célèbres ou de libres improvisations , le Red Route Quartet démontre de grandes qualités. On est séduit par la qualité des alliages sonores entre la guitare de Manu Codjia (décidément un sacré guitariste) et le saxophone alto ou les clarinettes de Sébastien Texier (le fils fait preuve d’une belle autorité !). Qu’ils superposent leurs voix (Easy to love) ou qu’il les alternent (In a Sentimental Mood), ils démontrent leur complémentarité... La batterie inventive et précise de Christophe Marguet et la solide contrebasse d’Henri Texier propulsent ce quartet pour déjouer les pièges d’un parcours délicat entre l’écrit et l’aléatoire (on écoutera A vif pour s’en convaincre !).

Si ce disque était paru en 30 cm vinyle, ses deux faces auraient pu se partager entre Love Songs et Reflexions. Libre à vous de programmer la lecture du CD de la sorte mais ce serait se priver des contrastes entre les plages écrites et structurées et des improvisations qui s’écoutent comme de véritables compositions spontanées, raffinées et très (trop ?) courtoises tant la connivence est grande entre les quatre protagonistes.

- Love Songs Reflexions, des chansons d’amour aujourd’hui ?
- Oui, de l’Amour en ces temps de trouble, d’individualisme forcené, de mépris des libertés, de mensonges, de non-discernement, de déloyauté, de repli dans l’obscurantisme !, répond Henri Texier.

Rien à ajouter !


> Henri Texier Red Route Quartet : "Love Songs Reflexions" - Label Bleu LBLC 6710 - distribution Harmonia Mundi

Sébastien Texier : saxophone alto, clarinette, clarinette alto / Manu Codjia : guitare / Christophe Marguet : batterie / Henri Texier : contrebasse

Enregistré en septembre et octobre 2008.

01. Beautiful Love (V. Young) / 02. Intuition / 03. I Love You (C. Porter) / 04. In A Sentimental Mood (Ellington / Mills / Kutz) / 05. Dark Song / 06. Easy To Love (C. Porter) / 07. Mistreated / 08. God Bless The Child (B. Holiday / A. Herzog) / 09. A Vif / 10. Nostalgique / 11. Emouvantes Blues (H. Texier) / 12. My One And Only Love (R. Mullin / G. Wood)


> Liens :
- Henri Texier sur le site de LMD Productions : www.maitemusic.com
- "Henri Texier et ses cinq disques chéris" : <Lire !> (janvier 2009)


[1Album célèbre, en solo, publié en 1975 sur le label JMS et réédité depuis par Sphinx Distribution.

Rechercher

Partager, commenter et plus...

RSS 2.0

Articles les plus récents

16 janvier – Dracula, un gentil conte pour les enfants

13 janvier – Le Pérégrin Pérambule encore - 55

6 janvier – Le Pérégrin Pérambule encore - 54

26 décembre 2019 – Jean François Pauvros - 7 films de Guy Girard

23 décembre 2019 – Le jazz et la scène - Thomas Horeau

21 décembre 2019 – Pierrick Hardy Quartet - L’ogre intact

20 décembre 2019 – L’Appeal Du Disque - Décembre 2019

18 décembre 2019 – Sylvain Rifflet et la mécanique du temps.

16 décembre 2019 – Le Pérégrin Pérambule Encore - 53

9 décembre 2019 – Boujou Jazz Factory - Jazz dans les prés

3 décembre 2019 – Tord Gustavsen Quartet au Théâtre de Caen

1er décembre 2019 – Benjamin Moussay piano solo

29 novembre 2019 – Le Pérégrin Pérambule encore - 52

27 novembre 2019 – Gabor Gado, Laurent Blondiau quintet

25 novembre 2019 – L’Appeal Du Disque - Novembre 2019 # 2

23 novembre 2019 – Le Pérégrin Pérambule encore - 51

20 novembre 2019 – Gourmet, un sextet venu du froid