Vous êtes ici : Accueil » Disques, livres & Co » Chroniques 2006 » Christofer BJURSTRÖM : piano sensible

Christofer BJURSTRÖM : piano sensible

Piano Solo

D 2 décembre 2006     H 19:26     A Thierry Giard    


Avec ce nouveau disque en solo, Christofer Bjurström s’impose discrètement comme un des pianistes les plus passionnants du moment. Nous l’avions découvert à travers le disque paru en 2005, un duo subtil avec le clarinettiste Christophe Rocher. Des qualités ressenties et confirmées lors d’un très beau concert du duo à l’Europa Jazz festival du Mans au printemps 2006.

Aujourd’hui, ce disque tout simplement intitulé Piano Solo s’est ajouté comme une évidence à la liste des favoris pour l’année 2006.

Christofer Bjurström - Piano solo
Marmouzic - 2006 - dist. Les Allumés du Jazz

On y trouve tous les ingrédients qui peuvent capter l’attention de l’auditeur, le surprendre sans le brusquer, l’accrocher par une sensiblité à fleur de peau, sans facilités ni mièvrerie. Ce piano solo, jamais démonstratif, reflète une qualité du toucher assez rare dans un univers unique aux confins du jazz et des musiques improvisées. Christofer Bjurström joue avec le silence, les silences, sans pour autant diluer un discours souvent inspiré par des mélodies simples et pures, chansons de nulle part entre les souvenirs de la Suède natale et les couleurs du Finistère où il réside.

Ce pianiste joue avec le coeur et cette sensibilité se dévoile lentement au fil de l’écoute (Sur un fil), dans la succession de titres tout aussi poétiques les uns que les autres, avec, perle rare, la mélodie fragile de La clarté de ton regard ou le développement gentiment cahotique de Louons les hommes célèbres, composition en forme d’hymne destructuré. On note aussi, ici comme en concert, une science très personnelle pour faire vivre et vibrer le piano tout entier (Aube immobile).
Le disque se clôt magistralement avec Prends soin de toi où le piano préparé ajoute délicatement des sonorités percussives à une mélodie qui n’est pas sans rappeler le Keith Jarrett de la première heure.

On ne peut conclure sans signaler la qualité de la réalisation de ce disque : une pochette en parfaite adéquation avec le contenu musical (une sorte d’abstraction du réel) et la prise de son sublime des enregistrements réalisés chez Gérard de Haro, au studio La Buissonne.


> Label Marmouzic - MAR003 - distribution : Les Allumés du Jazz

Christofer Bjurström : piano

Enregistré en janvier 2006 au Studio La Buissonne - Pernes Les Fontaines par Sylvain Thévenard

Compositions de Christofer Bjurström.

1/ Sur un fil. 2/ Un monde à leur image. 3/ La clarté de ton regard. 4/ Chasseur solitaire. 5/ Point chaud. 6/ Deux ou trois choses. 7/ Quelques pas vers l’oubli. 8/ Louons les hommes célèbres. 9/ Aube immobile. 10/ Prends soin de toi.


> Liens :

http://www.marmouzic.org

http://www.allumesdujazz.com

Dans la même rubrique

30 décembre 2006 – Label Rude Awakening : La Poche à Sons et Fonetik

30 décembre 2006 – Michel FERNANDEZ Trio : Eléments

28 décembre 2006 – Deux duos de Jack DeJohnette

28 décembre 2006 – ZIG-ZAG TERRITOIRES & LABEL LABORIE

24 décembre 2006 – Eric LEGNINI Trio : un héritage revendiqué !

Rechercher

Partager, commenter et plus...

RSS 2.0

Articles les plus récents

18 janvier – FRENCHQUARTER 2021

17 janvier – Pour Saluer Franco

11 janvier – Miles Johnson & Jack Davis

4 janvier – Pérambulation virtuelle et nouvelannesque

19 décembre 2020 – R.I.P Jazz Fola

15 décembre 2020 – L’Appeal Du Disque - Décembre 2020

11 décembre 2020 – L’helvète arlésienne et le chien à trois pattes

8 décembre 2020 – Pierre Millet, compositeur-trompettiste...

4 décembre 2020 – Le vecteur Jazz et ses pérambulations

30 novembre 2020 – Adrien Brandeis : Meetings

14 novembre 2020 – L’Appeal Du Disque - Novembre 2020

11 novembre 2020 – BILLIE & ELEANORA Un film, un disque...

6 novembre 2020 – L’Amérique qui avance malgré tout...

5 novembre 2020 – Le Pérégrin Tourne En Rond Autour Du Jazz

30 octobre 2020 – PAN d’automne

25 octobre 2020 – Anne Ducros au Bal Blomet

21 octobre 2020 – Un Poco Loco : drôles d’oiseaux à Coutances