« Le jazz tisse sa toile... »
Vous êtes ici : Accueil » Disques, livres & Co » Chroniques 2007 » Raffaello PARETI : lumières et couleurs de Toscane.

Raffaello PARETI : lumières et couleurs de Toscane.

Maremma

D 10 mars 2007     H 10:31     A Thierry Giard    


Entre la mer Méditerranée et les collines, la Maremma est une région de Toscane dont on vante les mille visages. Autrefois partiellement insalubre, cette région est aujourd’hui très accueillante. On dit de cette terre qu’elle est douce et âpre à la fois. C’est là que le contrebassiste Raffaello Pareti a passé son enfance.

Raffaello Pareti - « Maremma » -  voir en grand cette image
Raffaello Pareti - « Maremma »
Egea Records - dist. DG diffusion 2007

Maremma est un hommage chaleureux à cette région.
La base de cette formation est un quartet (avec Salis, Ferra, Cantini) déjà présent sur le disque précédent, Il Circo sur le même label Egea (2003). Viennent s’y adjoindre ici Stefano Bollani, pianiste plus que doué et sans oeillères, sur trois titres, et le percussionniste Walter Paoli (sur un Drost Nià décoiffant !).

Elément fort, impertinent, fin et inspiré, Antonello Salis, ici essentiellement accordéoniste apporte une flamme qui illumine ce disque. Comme à son habitude, il laisse aller ses débordements créatifs et entraîne ses compagnons dans les méandres de son discours. Salis, c’est un peu le Lubat de Sardaigne !

On reconnaîtra à Raffaello Pareti, contrebassiste cultivé et talentueux, la qualité des leaders qui savent s’effacer lorsque c’est nécessaire. Il laisse ainsi les deux Stefano, Bollani et Cantini, nous livrer un magnifique dialogue dans Valà Valboni.

A l’instar de la Maremma en Toscane, ce disque présente donc une musique aux multiples visages, dansante, chantante, folle parfois et toujours passionnante. Il y a là aussi quelque chose de Coltrane ou d’Hermeto Pascoal qui se mêle aux couleurs de Toscane.

Décidément, le jazz italien a une identité marquée et le label Egea sait la mettre en valeur sans pour autant verser dans une forme de nationalisme ou régionalisme culturel.

Un très beau disque !


> Egea records SCA119 - distribution DG Diffusion.

- Stefano BOLLANI : piano
- Stefano CANTINI : sax soprano
- Bebo FERRA : guitare
- Raffaello PARETI : contrebasse
- Antonello SALIS : accordéon, piano préparé et percussions
- Walter PAOLI percussions

1. MAREMMA / 2. LA DANZA DI ZOE / 3. MISSING / 4. DROST NIA / 5. INFANZIA / 6. VALA RALBONI ! / 7. ULISSE / 8. COME NEI FILM / 9. YUSIF 4:22


> Liens :

- Label Egea : http://www.egeamusic.com/
- Biographie de R. Pareti sur « Jazzitalia » : http://www.jazzitalia.net/artisti/raffaellopareti.asp

Rechercher

Partager, commenter et plus...

RSS 2.0

Articles les plus récents

20 octobre – ART ENSEMBLE of CHICAGO : les 50 ans à Nantes

18 octobre – JOURNAL DE L’ÉTÉ 2019 : échos de festivals

16 octobre – Le Pérégrin Pérambule Encore - 47

14 octobre – Dreaming Drums

11 octobre – L’Appeal Du Disque - Octobre 2019

2 octobre – Festival Au Sud Du Nord

29 septembre – Le Pérégrin Pérambule Encore - 46

27 septembre – Les Émouvantes 2019 à Marseille

25 septembre – Le Pérégrin Pérambule Encore - 45

23 septembre – Loïs Le Van

21 septembre – Jazzitudes en Pays d’Auge 2019

17 septembre – Yves Rousseau Septet « Fragments »- Under The Radar

16 septembre – Under The Radar, bis repetita