Vous êtes ici : Accueil » Sur scène » Sur Scène en 2022 » [Faits d’hiver en Cotentin] L’Ogre Intact autopsié au Salon - Papanosh et (...)

[Faits d’hiver en Cotentin] L’Ogre Intact autopsié au Salon - Papanosh et Minvielle recyclent Prévert

D 15 février 2022     H 15:39     A Thierry Giard    


Il se passe des choses dans le Cotentin, faut pas croire ! Deux événements ont retenu notre attention, des faits d’hiver jazzistiques parfaitement passionnants et sans doute incontournables. Tant pis pour les absents.

L’Ogre Intact

Lundi 31 janvier - Musée de Sainte-Mère-Église - Salon de jazz avec Régis Huby autour de l’Ogre Intact.

JPEG - 72.5 ko
Régis Huby, Pierrick Hardy, Claude Tchamitchian, Catherine Delaunay - Sainte-Mère-Église (50) - 31 janvier 2022

Sainte-Mère-Église avec son parachutiste resté accroché au clocher, ça vous dit quelque chose ? Il faisait nuit le 31 janvier, je n’aurai donc pas vu le clocher mais j’ai découvert le bel auditorium du Musée Airborne, lieu idéal pour un concert-causerie "de l’impro à l’écrit" animé par le violoniste Régis Huby. Dommage, j’imaginais les musiciens et le public au milieu des engins du Débarquement. Pas cette fois.
Présenté "hors-les-murs" par la scène nationale du Trident à Cherbourg, ce salon de jazz réunissait le quatuor chambriste constitué du guitariste-clarinettiste et compositeur Pierrick Hardy, entouré de rien moins que Catherine Delaunay (clarinette, cor de basset), Claude Tchamitchian (contrebasse) et Régis Huby (violon et "artiste en résidence" à Cherbourg).

Ce soir, c’est double-jeu : jouer (avec) la musique et dévoiler une part des mystères de l’improvisation... devant des partitions. Comment toutes ces notes sur le papier peuvent-elles laisser autant d’espaces d’expression et de création spontanée à des musiciens ? Une sorte d’autopsie très bienveillante de l’Ogre Intact, ensemble de compositions qui composent le programme éponyme qui figure dans l’album paru en 2019.

Régis Huby, Pierrick Hardy, Claude Tchamitchian, Catherine Delaunay - Sainte-Mère-Église (50) - 31 janvier 2022

Tour à tour, Pierrick Hardy et Régis Huby vont apporter un éclairage sur chaque pièce. Ce sera comme un guide pour une écoute active et positive, sans pesanteur didactique.
"Le maître mot" dira Régis Huby "c’est l’envie de jouer, d’être en interaction avec l’autre". Ils l’illustent parfaitement au fil des pièces dont la fonction, la structure, l’organisation, les choix de modes de jeu entre composition et improvisation deviennent ainsi totalement limpides pour augmenter encore le plaisir d’une écoute plus active.
Je connaissais le disque et je partage totalement l’avis de mes camarades de CultureJazz, Yves Dorison qui chroniqua le disque et Pierre Gros qui rendit compte fin 2019 d’un concert du quartet au Triton. Je ne peux que vous inciter à retrouver leurs points de vue (ici...).
Qu’on se rassure, à l’issue de ce concert "de salon", l’Ogre est non seulement parfaitement intact mais cette musique nous semble plus passionnante que jamais. Cette sorte d’autopsie n’a rien ôté au plaisir d’une écoute plus active. Belle leçon de musique inventive même s’il aurait pu être intéressant de créer plus d’interactions avec le public dans cette formule de "salon".

Pierrick Hardy : guitare acoustique, clarinette, compositions / Régis Huby : violon / Catherine Delaunay : clarinette, cor de basset / Claude Tchamitchian : contrebasse.
> Écouter "L’Ogre intact" - Label Émouvance (2019)

JPEG - 70.3 ko
Régis Huby, Pierrick Hardy, Claude Tchamitchian, Catherine Delaunay - Sainte-Mère-Église (50) - 31 janvier 2022

Prévert Parade

Vendredi 4 février - Salle polyvalente de Lessay - Papanosh et André Minvielle, "Prévert Parade"

JPEG - 63.8 ko
Papanosh & André Minvielle - Prévert Parade - Lessay (50) - 4 février 2022

Beaucoup de monde ce soir-là pour écouter Papanosh et André Minvielle, on ne peut que s’en réjouir sans occulter le fort potentiel d’attraction de la poésie de Jacques Prévert. C’est sans doute aussi une preuve de réussite du dispositif Villes en Scènes porté par le département de la Manche afin de semer la culture à travers le département et, dans le cas présent, le jazz tonique et inventif. Souhaitons que l’habitude se prenne d’accueillir ces musiques.

Voilà plus de dix ans que je suis le parcours de Papanosh, quintet issu du collectif des Vibrants Défricheurs (association fondée en 2001), artisans généreux du jazz, des musiques inventives et des arts visuels basés en région rouennaise. Ils revendiquent "une certaine esthétique du fait-main qui met en avant le geste de l’artiste et la fabrication à vue du vocabulaire et de la grammaire du spectacle et du recyclage". C’est ainsi qu’ils ont recyclé la musique de Charles Mingus, la musique cubaine et désormais les poèmes de Prévert. Pour cela, la rencontre avec André Minvielle, l’articulteur du Béarn, a été déterminante.
Si la création "officielle" de Prévert Parade remonte à 2018, on trouve dèjà des traces de rencontres Papanosh-Minvielle dès 2015 en feuilletant les pages de CultureJazz, sous le soleil de l’île de Porquerolles par exemple (Jazz à Porquerolles). Autant dire que la complicité sans failles et le plaisir du jeu qui transparaissent dans le concert ne sont ni éphémères ni imposées par une quelconque structure de production. Des artisans libres et volontaires donc !

Sébastien Pallis, André Minvielle, Thibault Cellier, Quentin Ghomari, Raphaël Quénéhen - Lessay - février 2022


En 2016, sur son disque 1 Time, André Minvielle s’emparait du poème "Étranges Étrangers" (vibrant d’actualité). C’était un premier germe qui ne demandait qu’à s’épanouir au contact de Papanosh dont les membres décidèrent à leur tour de composer autour de quelques poèmes pour les recycler à leur façon, instrumentistes, arrangeurs et souvent chanteurs à leur tour.
Je connaissais Prévert Parade, le disque paru en janvier 2020 (la C.A.D / Label Vibrant), et une fois de plus, le concert apporte cette dimension humaine portée par un vrai engagement artistique. La poésie transparaît autant dans la musique, dans le geste de chacun que dans les textes eux-mêmes qui deviennent les guides et les prétextes de l’expression souvent très spontanée. Il y a un vrai plaisir du jeu et André Minvielle trouve parfaitement sa place dans la complicité d’un groupe soudé de longue date mais toujours ouvert aux rencontres fructueuses (Roy Nathanson, Marc Ribot, Fidel Fourneyron).
Ce sens de la communication et du partage, la mise en perspective des textes de Prévert dans leur modernité toujours en prise avec notre époque, tout cela concourt à capter l’attention d’un public pourtant divers et certainement non-initié. C’est une belle réussite pour un moment de bonheur partagé comme en témoignent les généreux rappels.

André Minvielle : voix, percussions / Quentin Ghomari : trompette, trompette à coulisse, voix / Raphaël Quenehen : saxophones, voix / Thibault Cellier : contrebasse, voix / Jérémie Piazza : batterie / Sébastien Pallis : piano, orgue, voix.
> Écouter : "Prévert Parade" - André Minvielle & Papanosh - la C.A.D / Label Vibrant (L’Autre Distribution) - janvier 2020

JPEG - 66.2 ko
Sébastien Pallis, André Minvielle, Thibault Cellier, Quentin Ghomari, Raphaël Quénéhen, Jérémie Piazza - Lessay - février 2022

- regishuby.com/

- www.andreminvielle.com/prevert-parade