Vous êtes ici : Accueil » Disques, livres & Co » Chroniques 2008 » L’étrange destin de GIGI GRYCE

L’étrange destin de GIGI GRYCE

Qui se souvient de George General Gryce Jr. ?

D 11 juillet 2008     H 09:59     A Yves Dorison    


Ecrivain prolifique et reconnu, Alain Gerber, après avoir consacré plusieurs ouvrages à des légendes du jazz, s’applique à sortir de l’ombre Gigi Gryce (Pensacola, 1927- Pensacola, 1983).

L’étrange destin de Gigi Gryce
Editions Rouge Profond, 2008

Altiste de qualité, compositeur brillant salué par ses pairs, Gigi Gryce a sombré dans l’oubli, mort précocement à 57 ans d’une crise cardiaque en 1983. Il fut pourtant compagnon de route de Donald Byrd, Clifford Brown, Lionel Hampton, Monk et bien d’autres, avant d’être atteint par la dépression. Épris de justice, il se battit pour que soient reconnus les droits musicaux de ses amis jazzmen, entreprise cependant vouée à l’échec. Converti à l’Islam sous le nom de Basheer Qusim, il enseigna la musique et les mathématiques, sur la fin de sa vie, dans diverses écoles (l’une d’elle porte son nom).

Alain Gerber sait entrer dans ses personnages, on le sait. C’est encore le cas ici. Dense et comme ramassé sur lui-même, ce livre colle au destin tragique de Gigi Gryce, comète sans lumière. Alain Gerber rend la vie à son sujet avec justesse, au plus proche de la fibre, jusque dans le grain du saxophone. L’époque éruptive à laquelle participa Gryce est là, recréée par la plume alerte de l’écrivain, quelquefois abrasive à l’égard de figures du jazz.

La technique narrative d’Alain Gerber, efficace en diable, ne lâche pas le lecteur (c’est bien tout ce que ce dernier demande ! ) et le mène allègrement sur le chemin ardu parcouru par Gryce de Pensacola à Pensacola.

A savourer dans un transat en écoutant les "Complete Jazz Lab Studio Sessions" avec Donald Byrd, Volume 1, 2 et 3.


> L’étrange destin de George General Gryce Jr, dit Gigi Gryce - Alain Gerber - Collection Birdland - Ed. Rouge Profond ; 2008 - dist. Harmonia Mundi


> Lien :

- http://www.rougeprofond.com

Dans la même rubrique

28 décembre 2008 – BD-Bossa : soirée à Copacabana.

27 décembre 2008 – Jean-Luc FILLON : "Oborigins"

23 décembre 2008 – 1964-65 : le piano libre chez ESP

20 décembre 2008 – La vitrine de Noël 2008 : 9 disques, 9 !

18 décembre 2008 – Christophe LELOIL sextet : de l’évolution du swing.

Rechercher

Partager, commenter et plus...

RSS 2.0

Articles les plus récents

22 janvier – L’Appeal Du Disque - Janvier 2021

18 janvier – FRENCHQUARTER 2021

17 janvier – Pour Saluer Franco

11 janvier – Miles Johnson & Jack Davis

4 janvier – Pérambulation virtuelle et nouvelannesque

19 décembre 2020 – R.I.P Jazz Fola

15 décembre 2020 – L’Appeal Du Disque - Décembre 2020

11 décembre 2020 – L’helvète arlésienne et le chien à trois pattes

8 décembre 2020 – Pierre Millet, compositeur-trompettiste...

4 décembre 2020 – Le vecteur Jazz et ses pérambulations

30 novembre 2020 – Adrien Brandeis : Meetings

14 novembre 2020 – L’Appeal Du Disque - Novembre 2020

11 novembre 2020 – BILLIE & ELEANORA Un film, un disque...

6 novembre 2020 – L’Amérique qui avance malgré tout...

5 novembre 2020 – Le Pérégrin Tourne En Rond Autour Du Jazz

30 octobre 2020 – PAN d’automne

25 octobre 2020 – Anne Ducros au Bal Blomet