« Le jazz tisse sa toile... »
Vous êtes ici : Accueil » Disques, livres & Co » Chroniques 2008 » Bobo STENSON trio : c’est quoi la perfection ?

Bobo STENSON trio : c’est quoi la perfection ?

« Cantando », nouvel album pour le label ECM.

D 25 septembre 2008     H 06:10     A Thierry Giard    


Voilà un très grand disque en trio ! Une merveille d’équilibre et de sensibilité... Une raison à cela ? Sans doute l’expérience. À 64 ans, Bo Gustav (dit Bobo) Stenson, le reconnaît lui-même : les années passent, on change et on conçoit la musique différemment sans rien oublier de son passé... En l’occurrence, ce trio avec le contrebassiste Anders Jormin et le batteur Jon Fält (qui privilégie ici l’approche percussive, coloriste de son instrument) ne sonne pas comme ses précédents trios (avec la paire Arild Andersen et Jon Christensen ou plus récemment Anders Jormin / Christensen ou Paul Motian).

on aime !
on aime !

Le pièce centrale du disque, Pages, est une improvisation particulièrement représentative de l’esprit de cette musique : libre et mélodique, avec un swing suggéré par touches, une parfaite adéquation entre jeu collectif et qualité du son de l’ensemble. L’esprit de Don Cherry, un des compagnons des routes musicales de Stenson, est perpétué ici dans la simplicité sensible et restitué plus explicitement dans Don Kora Piece, juste avant que le trio ne se tourne vers Ornette Coleman dont il reprend, en funambule, A fixed Goal..

Bobo Stenson Trio - « Cantando » -  voir en grand cette image
Bobo Stenson Trio - « Cantando »
ECM - distribution Universal

Sans dévier d’une ligne esthétique qui privilégie la finesse du trait, de la ligne mélodique brève, la ponctuation juste, sans effusions inutiles, ce trio atteint ici un niveau de cohésion remarquable. Le contrebassiste Anders Jormin a toutes les qualités : fin mélodiste, précis dans son soutien rythmique, maîtrisant parfaitement le jeu à l’archet (sur Wooden Church, une de ses compositions ou sur Liebesode d’Alban Berg). On découvre avec ce disque le jeune batteur-percussionniste Jon Fält, bien servi par un enregistrement qui met en valeur son travail sur les timbres et les couleurs, il témoigne d’un sens de l’à-propos tout à fait prometteur.

Sur un programme intelligemment construit (Piazzola, Alban Berg, Silvio Rodriguez, un standard, “Love, I’ve Found You”,...), ce disque dégage une sérénité qui ne cède en rien à la facilité. L’exigence est constante et la musique vit pleinement. Un bel exemple de trio qui suit son chemin sans chercher à sortir à tout prix des sentiers battus. Bobo Stenson, Anders Jormin et Jon Fält jouent sobrement, simplement et se montrent respectueux respectueux de l’histoire et de leurs influences respectives. C’est aussi ça la force du jazz !


> Bobo Stenson Trio - « Cantando » - ECM 2023 - distribution Universal

Bobo Stenson : piano / Anders Jormin : contrebasse / Jon Fält : batterie

01. Olivia / 02. Song Of Ruth / 03. Wooden Church / 04. M / 05. Chiquilín de Bachín / 06. Pages / 06. Don’s Kora Song / 08. A Fixed Goal / 09. Love, I’ve Found You / 10. Liebesode / 11. Song Of Ruth, var.

Enregistré à Lugano (Suisse) en décembre 2007.


> Liens :

Dans la même rubrique

28 décembre 2008 – BD-Bossa : soirée à Copacabana.

27 décembre 2008 – Jean-Luc FILLON : « Oborigins »

23 décembre 2008 – 1964-65 : le piano libre chez ESP

20 décembre 2008 – La vitrine de Noël 2008 : 9 disques, 9 !

18 décembre 2008 – Christophe LELOIL sextet : de l’évolution du swing.