« Le jazz tisse sa toile... »
Vous êtes ici : Accueil » Disques, livres & Co » Chroniques 2008 » Daniel HUMAIR BABY BOOM II : Attention, OVNI !

Daniel HUMAIR BABY BOOM II : Attention, OVNI !

“Bonus (Baby) Boom”

D 30 octobre 2008     H 10:45     A Edouard Hubert    


Attention, un ovni multicolore, multiforme et mutliphonique vient d’apparaitre : voici le deuxième opus du quintet Baby Boom de Daniel Humair, intitulé simplement Bonus Boom. Le batteur et sa fine équipe inchangée nous propose ici un disque de modern free jazz atomique où l’on retrouve certaines directions du premier album, notamment l’esthétique multidirectionnelle des masses sonores, mais reprises ici radicalement : le bois de Sébastien Boisseau, le son de Matthieu Donarier, la virtuosité électrique-excentrique de Christophe Monniot, le vrai Manu Codjia (je veux dire qu’il s’exprime ici à la manière de son travail de leader, à la fois accompagnant mais toujours soliste), et bien sûr, Daniel Humair, opérant à l’alchimie derrière ses futs : tout est là. Et bien plus.

Daniel Humair - « Bonus Baby Boom » -  voir en grand cette image
Daniel Humair - « Bonus Baby Boom »
Bee Jazz / Abeille Musique - 2008

Comme sur la pochette du disque, où l’on est submergé de multiples couleurs sans remarquer au premier coup d’œil qu’il s’agit de papiers usagés, le quintet utilise toutes les teintes de la palette, chacun utilisant son propre pinceau et ses mélanges chromatiques. La musique est dense, très dense : le disque dure une petite quarantaine de minutes quand on l’écoute d’une seule oreille, mais la quantité d’informations nous donne l’impression d’y rester des heures lors d’une écoute attentive. Ça parle, ça discute, ça montre, ça décrit, ça raconte, ça se marre, ça frissonne, mais surtout ça surprend en permanence. Et du plus free des free jusqu’aux expérimentations sonores des claviers de Monniot, tout est de bon goût, le leader-percussionniste se faisant le garde du lyrisme, de la sensualité et de la vibration.

A 70 ans, Daniel Humair touche ici à une synthèse de sa conception de la musique : énergie contrôlée mais livrée à son propre déroulement, qui à la fois se déploie et se maintient dans l’espace et dans le temps. Et il a trouvé avec son équipe de jeunes anciens élèves de conservatoire les partenaires idéals pour œuvrer en ce sens.

L’impression quasi-permanente d’absence de cadre formel pourrait avoir tendance à décontenancer l’auditeur, mais c’est justement ça (et le talent des protagonistes, bien sûr), qui donne la liberté se dégageant de cette musique : Baby Boom, ce sont cinq instrumentistes en apesanteur qui s’échappent constamment et qui se maintiennent à proximité par l’écoute globale et commune. Impressionnant.


> Daniel Humair Baby Boom - “Bonus Boom” – Bee Jazz BEE027 – distribution Abeille Musique

Daniel Humair : percussions / Manu Codjia : guitare / Sébastien Boisseau : contrebasse / Matthieu Donarier : saxophones ténor et soprano / Christophe Monniot : saxophones alto, baryton et sopranino, et clavier K Station

01. Direction Technopole / 02. Bergen / 03. Aus De Banana / 04. Good Mood (Part 1) / 05. Pinocchio Kicked In The Leg By Jim Dine / 06. Mood Indigo / 07. Vlada V / 08. Butterfly Me (Butterfly You) / 09. Good Mood (Part 2)

Enregistré en mai 2008 au studio Tex Avril par Philippe Tessier Ducros.


> Liens :

Dans la même rubrique

28 décembre 2008 – BD-Bossa : soirée à Copacabana.

27 décembre 2008 – Jean-Luc FILLON : « Oborigins »

23 décembre 2008 – 1964-65 : le piano libre chez ESP

20 décembre 2008 – La vitrine de Noël 2008 : 9 disques, 9 !

18 décembre 2008 – Christophe LELOIL sextet : de l’évolution du swing.