« Le jazz tisse sa toile... »
Vous êtes ici : Accueil » Archives » VOLUNTEERED SLAVES à Caen

VOLUNTEERED SLAVES à Caen

Un vrai groupe ?

D 20 novembre 2008     H 22:09     A Thierry Giard    


Samedi 15 novembre, journée d’automne sur Caen : la grisaille normande enveloppe la ville d’une écharpe humide... Cela n’empêcha pas le public de se rendre en masse au Théâtre, dans les foyers, pour le concert que donna le saxophoniste Olivier Témime et son équipe d’esclaves volontaires.

Olivier Témime, à Caen. -  voir en grand cette image
Olivier Témime, à Caen.
15 novembre 2008.

Cette formation qui plonge le sax ténor d’Olivier Témime dans un contexte plutôt électrisé (mais pas électrisant) semble bien être devenue un vrai groupe qui s’est donné pour règle de jouer « collectif ». Pour preuve, le répertoire qui outre quelques reprises (Controversy de Prince, arrangé par E. Duprey), le Volunteered Slavery de Roland Kirk en signature du concert, les compositions sont de la plume de Jérôme Barde, le bardophoniste joueur d’une drôle de petite guitare à sept cordes et du pianiste, caennais d’origine (et évidemment brillant !), Emmanuel Duprey.





Jérôme Barde, à Caen -  voir en grand cette image
Jérôme Barde, à Caen
15/11/2008 - Photo © Frédéric Giard

Public nombreux, disions-nous, public très divers également, plus encore qu’à l’accoutumée pour les concerts dans les foyers : un vrai carrefour de générations, entre ados ouverts et mamies curieuses. Réactions chaleureuses, peut-être pas aussi expressives que l’attendait Olivier Témime, mais cette musique directe, dynamique et non-dépourvue de subtilité est très fédératrice. Une qualité.





O. Témime, J. Barde... à Caen -  voir en grand cette image
O. Témime, J. Barde... à Caen
15/11/2008 - Photo © Frédéric Giard

Contrairement à nombre de formations « jazzy-funky-soul etc. », les clichés ne sont pas leur spécialité première. A l’opposé des saxophonistes braillards qui font sonner leur ténor comme un alto, Olivier Témine sait jouer de/avec son instrument pour exploiter toute la tessiture : ce n’est plus si fréquent ! Jérôme Barde garde une attitude d’artiste-artisan sérieux et sensible aux différentes essences du jazz. Pour preuve, Le Messager, sa composition qui entrelace des rythmes binaires et ternaires avec beaucoup de finesse. Avec Emmanuel Duprey et son jeu subtil et volubile au piano Fender et la solidité de la rythmique, ces Volunteered Slaves disposent d’atouts certains.





The Volunteered Slaves -  voir en grand cette image
The Volunteered Slaves
15/11/2008 - Photo © Frédéric Giard

Certes, cette musique n’émane pas d’un laboratoire de recherche et d’innovation mais il faut bien, aussi, entretenir les acquis et se satisfaire de choses simples mais également bien plaisantes livrées avec une générosité évidente !







> The Volunteered Slaves :

Olivier Témime : saxophone ténor, vocal / Jérôme Barde : bardophone, vocal / Emmanuel Duprey : piano Fender Rhodes, Clavinet / Philippe Bussonnet [1] : basse / Arnold Moueza : percussions, vocal / Julien Charlet : batterie.

Foyers du Théâtre de Caen - samedi 19 novembre 2008 - 17 heures -

Dans le cadre du festival Nördik Impakt.


[1Oui, le bassiste de Magma ! En remplacement de Akim Bournane.