« Le jazz tisse sa toile... »
Vous êtes ici : Accueil » Disques, livres & Co » Chroniques 2008 » Christophe LELOIL sextet : de l’évolution du swing.

Christophe LELOIL sextet : de l’évolution du swing.

E.C.H.O.E.S. : Extended Composition Heard On Evolutive Swing.

D 18 décembre 2008     H 08:47     A Thierry Giard    


A l’instar de son confrère Dave Douglas, Christophe « LeLoiL » Loilier ne conçoit pas de modernité sans un ancrage fort dans l’histoire qui en constitue le ferment. Il aime le jazz et la trompette, le bugle et le swing, la pureté du son et la chaleur des harmoniques de ses sourdines, les ensembles veloutés et chaleureux, les solistes incisifs.

on aime !
on aime !

En neuf étapes, neuf titres qui sont les composantes d’une seule entité musicale, Christophe LeloiL embarque l’auditeur dans un voyage à travers le passé du jazz, en résonance avec ses conceptions actuelles de l’évolution de la musique. Trompettiste, il doit beaucoup à Clifford Brown ou Woody Shaw (Shaw Time Song), tout autant qu’à Rex Stewart ou Henry « Red » Allen pour l’usage des sourdines mais Miles Davis ou Tom Harrell sont aussi, pour lui, des références.

« On parle ici de son, de swing, de rythme et d’harmonies » précise-t-il pour mieux définir son projet. C’est ambitieux, sans doute, risqué aussi car on connaît nombre de formations qui à ce jeu-là ont platement plagié des aînés bien plus talentueux.

Christophe LeloiL Sextet - « E.C.H.O.E.S. » -  voir en grand cette image
Christophe LeloiL Sextet - « E.C.H.O.E.S. »
AJMIseries / Intégral distribution - 2008

La réussite de ce disque tient en premier lieu à qualité des compositions servies par des arrangements clairement influencés par l’histoire du jazz. Il y a de l’espace dans cette musique qui privilégie la légèreté à la densité. On pense à Mingus pour le côté félin de ces compositions, la maîtrise des ruptures et le rôle de pivot de la contrebasse, à Ellington pour le raffinement des alliages de timbres avec des moments particulièrement corsés lorsque Thomas Savy fait sonner son baryton, que Raphaël Imbert improvise avec l’inspiration qu’on lui connaît. Il est rare aujourd’hui qu’une suite écrite permette aux solistes de s’exprimer avec une aisance totale : les cadres harmoniques ne sont jamais des carcans et les transitions sont autant de respirations. L’écriture de Christophe LeLoiL, accorde une large place aux leitmotivs rythmiques, aux gimmicks qui confèrent à cette musique une souplesse et un feeling tout à fait réjouissants avec, en apothéose un Miscellaneous plein de surprises.

Le swing, le rythme et l’harmonie sont donc bien présents, déclinés entre respect des traditions et modernisme raffiné par la paire rythmique composée de Simon Tailleu et Cédric(k) Bec, soudés par leur collaboration à de nombreux projets (aux côtés de Raphaël Imbert, entre autres). Au piano, l’élégance féminine de Carine Bonnefoy contribue à l’équilibre de l’ensemble.

Peu de temps après la parution de Background, le disque ici remarqué du batteur Simon Goubert, ces E.C.H.O.E.S. se situent dans la même logique : un ancrage profond sur les fondements du jazz pour construire avec respect et affection une musique d’aujourd’hui, chaleureuse et porteuse d’émotion.

Une vraie réussite de la part d’un musicien de talent, formé dans le creuset bas-normand du Caen Jazz Action avant de migrer vers un climat méridional où il semble trouver son épanouissement. Un disque qui s’écoute et se réécoute avec grand plaisir : on aime !

NB : ce disque fait partie de ma sélection des « Étoiles 2008 » - TG


> Christophe LeLoiL Sextet - « E.C.H.O.E.S. : Extended Compoistion Heard on Evolutive Swing » - AJMIseries AJM17 - Distribution Integral et les Allumés du Jazz.

Carine Bonnefoy (piano), Raphaël Imbert (saxophones alto, ténor et clarinette basse), Thomas Savy (saxophone baryton, clarinette basse, clarinette), Simon Tailleu (contrebasse), Cédric Bec (batterie) Christophe « LeLoiL » Loilier (trompette, bugle, + sourdines, composition, arrangements et direction d’orchestre)

01- Part 1 : Play the Blues and see What Happens... / 02 - Part2 / Part 3 : « Paint at Onyx » / A Drum Can Sing (transition by Cédrick) / 03- Part 4 : « The Smooth Side of T.S. » / 04- Bass Time (transition by Simon + winds) / 05- Part 5 : « Let her Dance !! » / Her piano (transition by Carine) / 06- Part 6 : « Roulette Russe » / 07- Part 7 : « Shaw Time Song » / 08- Part 8 « La Petite Ternade » / 09- Part 9 : « Miscellaneous ».

Enregistré par Gérard de Haro et Nicolas Baillard aux Studios La Buissonne à Pernes les Fontaines en mai 2008.


> Liens :

Dans la même rubrique

28 décembre 2008 – BD-Bossa : soirée à Copacabana.

27 décembre 2008 – Jean-Luc FILLON : « Oborigins »

23 décembre 2008 – 1964-65 : le piano libre chez ESP

20 décembre 2008 – La vitrine de Noël 2008 : 9 disques, 9 !

13 décembre 2008 – Étienne BRUNET : rare et méconnu ?