Vous êtes ici : Accueil » Disques, livres & Co » Chroniques 2009 » Samuel SILVANT Trio : d’un air léger...

Samuel SILVANT Trio : d’un air léger...

"Le vent du soir"

D 10 janvier 2009     H 20:27     A Thierry Giard    


Ceux qui suivent un peu la vie du jazz en région Languedoc-Roussillon auront entendu parler de Samuel Silvant, batteur très actif sur la scène du jazz évolutif et créatif. On le retrouve ainsi aux côtés du pianiste René Bottlang, du saxophoniste John Tchicai ou parmi les Mécanos sonores... Ce disque permet de l’écouter dans son rôle de leader, en trio, formule qui ne laisse pas de place à l’erreur ou à l’approximation.

"Le vent du soir" est une brise douce et fraîche dans une ambiance en clair-obscur. Dans ce contexte, les clarinettes légères et agiles d’Olivier Thémines [1] évoluent avec vivacité, comme un vol de papillon sur des compositions qui laissent une large place à l’improvisation dans un cadre souple où la mélodie est toujours présente, énoncée ou suggérée de manière impressionniste.

Samuel Silvant Trio : "Le vent du soir"
Rude Awakening / Les Allumés du Jazz

A la contrebasse, Monsieur Bernard Santacruz, grand musicien bien trop discret mais probablement un des meilleurs spécialistes européens de l’instrument. Autant dire qu’après un album solo remarqué ("Lenox Avenue"), sa prestation aux côtés de Samuel Silvant ne laisse pas indifférent.

Pas de mystère : Samuel Silvant a un maître à jouer et à penser en la personne de Paul Motian ! On retrouve la même manière de faire vivre le rythme en laissant au second plan la métrique codifiée. La batterie doit respirer et vibrer en occupant les espaces de la mélodie, en apportant un contrepoint aux discours des solistes. Loin des clichés free (dérive possible), on entend dans ce disque un batteur inventif et habile modeleur de rythmes.

Fidèle à ses orientations esthétiques, le label Rude Awakening Présente apporte une nouvel élément de valeur à son catalogue et on ne peut que souhaiter que ce trio rencontre un public nombreux.


> Samuel Silvant Trio : "Le vent du soir" - Rude Awakening RA2014 - distribution Les Allumés du Jazz et www.rude-awakening.org

Olivier Thémines : clarinettes / Bernard Santacruz : contrebasse / Samuel Silvant : batterie

Enregistré en septembre 2006 à Montpellier (Studio Lakanal).

01- De Ouanesekra à Tacheddirt (S. Silvant) / 02- Monday the 13th (S. Silvant) / 03- Dance (Paul Motian) / 04- Le vent du soir (S. Silvant) / 05- Witch (B. Santacruz) / 06- Hekseyl (J. Tchicai) / 07- Cry (B. Santacruz) / 08- 19:25 (O. Thémines) / 09- You remember ? (B. Santacruz) / 10- Song #4 (G. Séguron) / 11- Si j’avais su que tu allais tout inonder (S. Silvant) / 12- Parchemin (O. Thémines)


> Lien :
- www.rude-awakening.org


[1Bas-normand d’origine, le clarinettiste ne devra pas être confondu avec le saxophoniste Olivier Témime !

Rechercher

Partager, commenter et plus...

RSS 2.0

Articles les plus récents

11 janvier – Miles Johnson & Jack Davis

4 janvier – Pérambulation virtuelle et nouvelannesque

19 décembre 2020 – R.I.P Jazz Fola

15 décembre 2020 – L’Appeal Du Disque - Décembre 2020

11 décembre 2020 – L’helvète arlésienne et le chien à trois pattes

8 décembre 2020 – Pierre Millet, compositeur-trompettiste...

4 décembre 2020 – Le vecteur Jazz et ses pérambulations

30 novembre 2020 – Adrien Brandeis : Meetings

14 novembre 2020 – L’Appeal Du Disque - Novembre 2020

11 novembre 2020 – BILLIE & ELEANORA Un film, un disque...

6 novembre 2020 – L’Amérique qui avance malgré tout...

5 novembre 2020 – Le Pérégrin Tourne En Rond Autour Du Jazz

30 octobre 2020 – PAN d’automne

25 octobre 2020 – Anne Ducros au Bal Blomet

21 octobre 2020 – Un Poco Loco : drôles d’oiseaux à Coutances

15 octobre 2020 – L’Appeal Du Disque - Octobre 2020

8 octobre 2020 – Le Pérégrin Pérambule Encore - 74