« Le jazz tisse sa toile... »
Vous êtes ici : Accueil » Archives » Tom HARRELL, à Lyon

Tom HARRELL, à Lyon

Lyon, 11 mars 2009

D 15 mars 2009     H 16:58     A Yves Dorison    


Pour la première soirée de sa résidence à l’amphi de l’opéra de Lyon, Baptiste Trotignon a présenté un quintet. Share, son dernier album enregistré outre-atlantique dans cette configuration, fut ainsi présenté au public. Accompagné par Franck Agulhon, Thomas Bramerie, pour débuter, il fut ensuite rejoint par Mark Turner et, enfin, Tom Harrell.

Ce fut de bonne facture. Turner très inspiré, Bramerie solide, Agulhon égal à lui-même, Trotignon attentif à l’ensemble.

JPEG - 132.3 ko
Tom Harrell
Amphi de l’opéra de Lyon, 11 mars 2009.

Tom Harrell ? Comment dire... Nous avons souffert de voir cet homme prostré, enclos en lui-même par la schizophrénie paranoïde qui le harcèle au quotidien depuis des lustres. Par instant tremblant, tête baissée le plus souvent, bras ballants, dans une immobilité proche de l’absence, écrasé par ses douleurs intérieures, il s’impose malgré lui. Seul son instrument lui donne l’occasion de se redresser. Seule la musique habitée qu’il en tire semble passagèrement l’éloigner de sa maladie et lui permettre une forme d’expression humaine. Confronté à cet artiste, il est malcommode d’écouter une autre musique que la sienne tant sa présence captive l’attention. À bientôt 63 ans, sa vulnérabilité est patente ; nous nous inquiétons de savoir jusqu’où il se perdra dans les confins abstrus qui le tyrannisent.


> Liens :