« Le jazz tisse sa toile... »
Vous êtes ici : Accueil » Disques, livres & Co » Chroniques 2009 » Michael BATES’OUTSIDE SOURCES : une esthétique pointilleuse.

Michael BATES’OUTSIDE SOURCES : une esthétique pointilleuse.

« Live in New York »

D 16 mai 2009     H 12:08     A Yves Dorison    


La musique authentique du quartet « Outside Sources » de Michael Bates, Quinsin Nachoff, Russ Johnson et Jeff Davis est audacieuse, mais jamais inaudible. Dans ce live enregistré en septembre 2008, il arrive que le tempo soit allègrement tiraillé, presque torturé... mais l’exigence des compositions cède cependant devant la nécessité mélodique.

Michael Bates Outsides Sources -  voir en grand cette image
Michael Bates Outsides Sources
Live in New York 2008

Débordant d’une abondance harmonique singulière, les pièces de Michael Bates sont bâties sur une esthétique pointilleuse qui laisse à l’improvisation sa juste place et aux musiciens la possibilité d’être eux-mêmes. Energie et complexité, précision et sensibilité, sont la constante de cet enregistrement hautement recommandable. Cette trace discographique supplémentaire ancre plus encore l’originalité de Michael Bates et la cohésion son quartet dans le paysage sonore du jazz actuel. Ces quatre-là cultivent indéniablement un champs atypique à la périphérie du jazz mainstream, dans un lieu-dit réjouissant nommé Greenleaf Music, sous l’aile protectrice d’un Dave Douglas parrain plus que mentor. On attend les prochaines récoltes avec une gourmandise non feinte.


> Michael BATES’OUTSIDE SOURCES - LIVE IN NEW YORK - Greenleaf Music, paperback series, Vol. 4 - Ce disque est actuellement disponible en exclusivité sur le site de Greenleaf music.

Russ Johnson : trompette / Quinsin Nachoff : saxophone, clarinette / Jeff Davies : batterie / Michael Bates : contrebasse

01. Bloodletting / 02. Russian School / 03. Fellini / 04. Simple Interlude / 05. Machinery / 06. Poor Man’s Cure / 07. Damasa / 08. Lucifer (bonus track)


> Liens :