« Le jazz tisse sa toile... »
Vous êtes ici : Accueil » Jazz en action » Deux soirs au Périscope

Deux soirs au Périscope

D 19 juin 2009     H 08:23     A Yves Dorison    


Le Périscope est encore jeune mais il s’inscrit déjà dans le paysage des jazzophiles lyonnais comme un lieu de qualité et de convivialité. Grâce aux deux collectifs qui l’animent (Grolektif et Polycarpe), c’est près de 150 concerts par an qui s’y déroulent dans un lieu entièrement rénové. Que ce soit avec des musiciens du crû ou avec des invités, la scène est ouverte à ceux qui sont le jazz d’aujourd’hui, et de demain peut-être : c’est tout le mal qu’on leur souhaite. Nous avons passé deux soirs au Périscope avec les musiciens du collectif Polycarpe, à savoir le quintet diminué (le saxophone en moins) de Julien Bertrand et le quartet Meeting Point.

Benjamin Gouhier, Meeting Point -  voir en grand cette image
Benjamin Gouhier, Meeting Point
Le Périscope, Lyon, 12/06/06

Une soirée Hard bop donc de très bonne facture et la suivante plus contemporaine avec David Bressat au piano et ses acolytes (en fait, les animateurs officiels du collectif) nous ont permis d’écouter de très bons musiciens qui trouvent là un lieu d’expression indispensable à leur talent. A l’heure où l’association Agapes va se retrouver sans salle (voir l’article), dans une ville (de gauche !) où les lieux d’expression jazzistique ne sont pas si nombreux, le Périscope apparaît comme l’un des endroits qui met l’émergence des courants multiples du jazz au centre de ses préoccupations. C’est louable et indispensable. Pourvu que ça dure !






> Liens :