« Le jazz tisse sa toile... »
Vous êtes ici : Accueil » Disques, livres & Co » Chroniques 2009 » JAN GARBAREK « Dresden »

JAN GARBAREK « Dresden »

D 22 septembre 2009     H 07:12     A Yves Dorison    


Jan Garbarek aura attendu presque quarante ans avant de sortir sous son nom un disque enregistré en public, « Dresden ». La qualité du disque est telle que, quoiqu’il arrive, il fera date dans la carrière du saxophoniste . On y retrouve bien évidemment ce qui a fait, et fait encore, le succès de Jan Garbarek : pas un morceau sans une mélodie imparable, des ambiances variées qui laissent respirer le silence.

Jan Garbarek, Dresden -  voir en grand cette image
Jan Garbarek, Dresden
ECM 2009

Ajoutez à cela la capacité d’improvisation assez impressionnante du norvégien, l’influence évidente sur la rythmique de Manu Katché et vous obtenez cette pépite du catalogue de Manfred Eicher. Yuri Daniel et Rainer Brüninghaus, à leur place, contribuent avec une ardeur colorée à un son d’ensemble dont l’homogénéité approche la perfection.
A l’écoute, on se dit que Jan Garbarek aborde avec une énérgie nouvelle des confins pétris d’un lyrisme exalté qu’il a fait mine d’ignorer longtemps. Enfin ! serait-on tenté de dire. Le groove est bien là et, au détour d’un solo de Brüninghaus, on regarde passer l’ombre de Miles, dernière époque. Certains chorus sont d’une telle intensité qu’on en viendrait presque à accuser le réchauffement climatique... Tout cela n’empêche cependant pas la musique de Garbarek de rester aérienne car aucun débordement gratuit, aucune surenchère, ne l’affectent. Fidèle à ce que l’on connaissait de lui donc, mais créatif encore, le saxophoniste franchit une étape supplémentaire qui devrait renforcer son statut et mettre sous veilleuse ses détracteurs.


> JAN GARBAREK : « Dresden » - ECM 2100 - 270 957-2 (2CD) - distribution Universal

Jan Garbarek :saxophones ténor et soprano / Rainer Brüninghaus : piano et claviers / Yuri Daniel : basse électrique / Manu Katché : batterie

Enregistré le 20 octobre 2007 à l’Alter Schlachthof de Dresde (Allemagne).

CD 1 : Paper Nut 2. The Tall Tear Trees 3. Heitor 4. Twelve Moons 5. Rondo Amoroso 6. Tao 7. Milagre Dos Peixes

CD 2 : 1. There Were Swallows 2. The Reluctant Saxophonist 3. Transformations 4. Once I Dreamt A Tree Upside Down 5. Fugl 6. Maracuja 7. Grooving Out ! 8. Nu Bein 9. Voy Cantando


> Liens :
- www.ecmrecords.com
- www.garbarek.com
- www.myspace.com/jangarbarekecm

Rechercher

Partager, commenter et plus...

RSS 2.0

Articles les plus récents

20 octobre – ART ENSEMBLE of CHICAGO : les 50 ans à Nantes

18 octobre – JOURNAL DE L’ÉTÉ 2019 : échos de festivals

16 octobre – Le Pérégrin Pérambule Encore - 47

14 octobre – Dreaming Drums

11 octobre – L’Appeal Du Disque - Octobre 2019

2 octobre – Festival Au Sud Du Nord

29 septembre – Le Pérégrin Pérambule Encore - 46

27 septembre – Les Émouvantes 2019 à Marseille

25 septembre – Le Pérégrin Pérambule Encore - 45

23 septembre – Loïs Le Van

21 septembre – Jazzitudes en Pays d’Auge 2019

17 septembre – Yves Rousseau Septet « Fragments »- Under The Radar

16 septembre – Under The Radar, bis repetita