« Le jazz tisse sa toile... »
Vous êtes ici : Accueil » Archives » JAZZARIUM à Avranches : météo clémente !

JAZZARIUM à Avranches : météo clémente !

Guillaume Saint-James et son sextet pour « Météo Songs ».

D 23 septembre 2009     H 06:46     A Thierry Giard    


Visiblement, Guillaume Saint James est heureux dans sa musique comme un poisson dans l’eau... C’est sans doute pour cela que son sextet s’appelle Jazzarium. Un joli bocal où s’agitent avec élégance de beaux spécimen sélectionnés avec soin et affection par le poisson pilote, saxophoniste de talent trop méconnu. Il y a là Geoffroy Tamisier, le trompettiste et Jean-Louis Pommier, le tromboniste. Ces deux là, ont un talent confirmé. Pour preuve, ils ont nagé jadis dans les eaux de l’ONJ [1] sous la direction de Claude Barthélémy, spécialiste des belles prises qui avait aussi pêché Didier Ithusarri, l’accordéoniste basque (musicien de caractère !). Pommier et Tamisier se retrouvent aussi en Loire-Atlantique avec Christophe Lavergne, le batteur, dans un Gros Cube (construit par Alban Darche) où ils ne sont jamais à l’étroit. Pour lier le tout, il faut ajouter les cordes de la basse (fort originale et électro-acoustique de surcroit) de Jérôme Séguin, natif de Granville (Manche, encore !) émigré vers la capitale et ailleurs où il mène joliment sa carrière.

Jazzarium à Avranches -  voir en grand cette image
Jazzarium à Avranches
Photo @ Christian Ducasse

C’est le Jazz Club de la Baie qui avait invité Jazzarium à la veille de leur prestation au festival Jazz aux Ecluses à Hédé, non loin de là, en Bretagne. Cette association avranchinaise qui sait trouver des talents authentiques et méconnus en privilégiant la proximité, les « circuits courts » (et un bilan carbone convenable !) a saisi l’occasion : le jazz et la convivialité y gagnent (En plus, le jazz-club est ouvert en seconde partie de soirée. Chapeau !).

Le disque nous avait séduit, le concert a apporté la confirmation avec, en outre, la présence de musiciens assez à l’aise pour ne jamais paraître contraints par l’écriture de Guillaume Saint James. Nous avions d’ailleurs souligné dans la chronique de Météo Songs que « Guillaume Saint-James parvient avec beaucoup d’habileté et de pédagogie (c’est aussi une part de son activité de musicien !) à proposer une musique accessible référée aux conventions de rythme, de mélodie et d’harmonie mais sans cesse en mouvement, jamais linéaire. ». Ce répertoire, enjoué et plein d’humour, a séduit une grande partie du public (malheureusement trop clairsemé. Dommage !).

Guillaume Saint James, à Avranches -  voir en grand cette image
Guillaume Saint James, à Avranches
Photo @ CultureJazz

Une musique qui pour être écrite et arrangée, n’en est pas moins ouverte et permet à cette formation soudée et visiblement heureuse de jouer de donner libre cours à son imagination avec beaucoup de spontanéité.








> Liens et contacts :


[1Orchestre National de Jazz