« Le jazz tisse sa toile... »
Vous êtes ici : Accueil » Archives » 26 septembre 2009 : le G5 se réunit au Triton

26 septembre 2009 : le G5 se réunit au Triton

« Penser à dépenser »

D 29 septembre 2009     H 13:46     A Alain Gauthier    


Extraordinaire coïncidence ce 26 septembre 2009 : tandis que le G20 s’achève à Pittsburgh, un G5 se réunit au Triton, à deux pas du périphérique, pour présenter son programme électoral « Pensez à dépenser ».

Yves Robert : trombone et voix, Élise Caron (chant, déclamation et autres oralités), Stéfanus Vivens(claviers et bidouilles électroniques), Franck Vaillant (batterie) et Sylvain Thévenard (réalisation sonore) s’emploient à nous faire vivre tant un discours économico-financier qu’une création musicale.

La page d'accueil du site d'Yves Robert ! -  voir en grand cette image
La page d’accueil du site d’Yves Robert !
yvrobert.free.fr

Élise CARON, dans un look que ne renierait pas la Directrice des Finances d’une Multi-Nationale, nous entreprend, via un propos précis, documenté et argumenté, sur la crise financière et se transforme peu à peu en candidate à une élection. Il y a là plus de vérités joyeusement révélées qu’à la sortie du grand raout de Pittsburgh. Peut-on imaginer glisser l’article 123 du Traité de Lisbonne dans un concert où les spectateurs sont venus jouir du temps qui passe ? Loin du boulot ( pour ceux qui en ont ) ou loin de Madame Paule Emploi pour les autres ? Et la mise en évidence des impasses (constitutionnelles, européennes, nationales, etc ) susceptibles de maintenir la situation en l’état n’alimente en rien de joyeuses utopies. Le télescopage entre le texte de la candidate et la musique qui l’accompagne ( mais est-ce bien d’un accompagnement dont il s’agit ? ) est tout à fait passionnant et stimulant. Pas moyen de lâcher l’un pour écouter l’autre et lycée de Versailles.

Si la DCRI ( Direction Centrale du Renseignement Intérieur ) qui a pour mission de « lutter, sur le territoire de la République, contre toutes les activités susceptibles de constituer une atteinte aux intérêts fondamentaux de la nation » ne les repère pas, il est à souhaiter que de nombreux CE ( Comités d’Établissement ) programment ce spectacle. Pourquoi pas en l’associant à la pièce Sacco et Vanzetti jouée cet été en Avignon par Dau et Catella ? Et en distribuant l’ouvrage tout frais sorti aux éditions La fabrique « Tout a failli, vive le communisme » par Tiqqun ?

Histoire de penser à dé-penser.


> Liens :