« Le jazz tisse sa toile... »
Vous êtes ici : Accueil » Disques, livres & Co » Chroniques 2010 » Un CIRCUM GRAND ORCHESTRA qui ravit.

Un CIRCUM GRAND ORCHESTRA qui ravit.

Le Ravissement

D 11 janvier 2010     H 21:55     A Thierry Giard    


Le Circum Grand Orchestra allume ses dix bougies au lance-flammes avec une exquise finesse. Délicatement, il les souffle comme la caresse d’un tsunami. Voilà dix ans déjà que cette formation dessine des paysages originaux entre la spontanéité de l’improvisation et l’efficace énergie du rock, en alliant la rage des guitares acides et la rondeur des vents avec un sens mélodique singulier.

Circum Grand Orchestra : « Le Ravissement » -  voir en grand cette image
Circum Grand Orchestra : « Le Ravissement »
Circum disc / Les Allumés du Jazz

Après un premier album paru en 2005 qui laissait une place de choix à la voix de Charlène Martin, Le Ravissement vient aujourd’hui baliser le parcours de cette formation issue du collectif lillois Circum. Disons que Lille est le centre géographique d’un orchestre où se retrouvent deux suédois, les frères Peter Orins- batterie - et Stefan Orins - piano - (intégrés de longue date chez les Ch’tis !), un bas-normand, Jean-Baptiste Perez [1] et un breton d’adoption, le clarinettiste aussi brillant que discret, Christophe Rocher [2].

La musique du Circum Grand Orchestra est tranchante comme une lame en acier bien trempé tenue d’une main gantée de velours. Une identité marquée que l’on doit à la structure de l’orchestre qui repose sur une rythmique sans failles : deux batteries, une basse et une contrebasse. Dès que la pression monte, comme dans le dernier « mouvement » de Fatal Error, la matière sonore se densifie sans se fissurer. Sur ce soubassement, s’entrelacent les cordes des guitares de Sébastien Beaumont et d’Olivier Benoit qui électrisent le discours des vents : trois anches et deux trompettes. Grâce à cette organisation atypique des voix, le C.G.O. dégage une impression de robustesse, de liberté organisée et une force « free-rockailleuse » qui le démarquent d’un big-band conventionnel (ici pas de trombones ou de tuba pour apporter le velouté des graves) : efficace, brut sans violence et sensible tout à la fois.

on aime !
on aime !

Le Ravissement, est un plaisir pour les oreilles qui apprécient d’être un peu chahutées. C’est aussi l’affirmation des compétences d’Olivier Benoît dans le domaine de la composition. Un musicien qui sait manier avec aisance les conventions de l’écriture ou modeler la musique dans l’instant par le biais de techniques de direction gestuelle comme il le fait avec son (autre) orchestre d’improvisation, La Pieuvre. Qu’il s’agisse de structures répétitives entrelacées (Insoluble, composé par Peter Orins), de précieuses effluves de tango (qui se glissent dans Le Ravissement) ou des rythmiques pseudo ferroviaires de Locomotiv, le répertoire de cet orchestre se caractérise par une unité de ton et, cependant, une diversité de climats qui permet aux solistes de s’exprimer avec une grande latitude en conservant chacun leur personnalité.

Parmi les grandes formations françaises réunies au sein de l’association Grands Formats, le Circum Grand Orchestra peut affirmer avec force sa singularité. On dira que le CGO, c’est un géant. Un Géant du Nord, bien entendu : imposant, fièrement dressé sur des bases solides, débonnaire et joyeux tout à la fois...


> Circum Grand Orchestra : « Le Ravissement » - Circum disc CIDI902 - distribution Les Allumés du Jazz et sur www.circum-music.com

Christophe Motury : trompette / Christian Pruvost : trompette / Jean-Baptiste Perez : sax alto / Julien Favreuille : sax tenor / Christophe Rocher : clarinette / Stefan Orins : piano / Olivier Benoît : guitare / Sébastien Beaumont : guitare / Nicolas Mahieux : contrebasse / Christophe Hache : basse / Jean-Luc Landsweerdt : batterie / Peter Orins : batterie

01 à 03. Le ravissement / 04 à 06. Fatal Error / 07 à 09. Provisoire / 10. Insoluble (P. Orins) / 11 à 10. Locomotif / 13. FPD / 14. Reichstag (S. Beaumont)

Compositions d’Olivier Benoit sauf 10 et 14

Enregistré en mai 2009 au Studio Ka à Faches Thumesnil (59 - France)


> Liens :


[1Membre de Circum et du Collectif Jazz de Basse-Normandie, Jean-Baptiste Perez, saxophoniste-clarinettiste-compositeur est aussi le leader de la Grande Perezade dont le disque « Urban Bush » a été publié en 2008 sur le label Circum-disc - Lire la chronique -

[2Christophe Rocher est un membre fondateur de l’association Penn Ar Jazz à Brest. Il programme les concerts de « jazz à Vauban » depuis 1997 et collabore, entre autres, avec le pianiste Christofer Bjurström. Leur duo piano-clarinette est tout à fait passionnant comme le prouve le disque publié sur le label Marmouzic.