« Le jazz tisse sa toile... »
Vous êtes ici : Accueil » Disques, livres & Co » Chroniques 2006 » Deux Trios du pianiste ENRICO PIERANUNZI

Deux Trios du pianiste ENRICO PIERANUNZI

Untold Story | Ballads

D 30 novembre 2006     H 13:43     A Jacques Chesnel    


Plus de dix années entre ces deux enregistrements, 1993, 2004, un changement de percussionniste… et toujours ce si délicat pianiste, compositeur, toujours en compagnie du dernier contrebassiste de Bill Evans (rappelons, à l’occasion, l’hommage d’Enrico au grand Bill avec son livre Portrait de l’artiste au piano paru chez Rouge profond en 2004).

Enrico Pieranunzi - Untold Story -  voir en grand cette image
Enrico Pieranunzi - Untold Story
Egea - DG Diffusion rediffusion 2006

Si le premier album est encore sous la double influence légitime du hard bop (à ses débuts, il accompagna longtemps les solistes américains de passage à Rome) et du jazz modal (déjà l’empreinte evansienne) tout en inventant son propre vocabulaire qu’il développera par la suite, le second s’écoute comme l’intrusion dans une petite conversation un peu secrète entre amis qu’il ne faut pas déranger tant l’attention feutrée, l’écoute mutuelle sont intenses, dépourvues de tout souci de compétitivité dans ces ballades connues (Thees foolish things) ou moins entendues (Cabiria’s dream, on pense à Gulietta Massina dans ce film sous-estimé de Federico Fellini ou à Chet Baker et l’émouvant When all was Chet de Stefania Tallini) délicatesse sans mièvrerie, exemption de combativité, trialogue de respect mutuel… bon, on pourrait continuer comme cela longtemps tant on aura compris que je suis tombé sous un charme magique.

Enrico Pieranunzi - Ballads -  voir en grand cette image
Enrico Pieranunzi - Ballads
Cam Jazz - Harmonia Mundi - 2006

Et bien malin, qui s’aventurerait à comparer de façon pointilleuse, trop sourcilleuse la différence de batteur : la similitude est confondante. Tout comme Bill Evans avait choisi Marc Johnson pour ses derniers trios, Enrico s’adjoint ce contrebassiste à la belle sonorité, mélange de souplesse et de précision au service d’une superbe musicalité comme on peut l’entendre aussi bien en accompagnement que dans les solos plus nombreux dans le deuxième disque.

Difficile de choisir, les deux se complètent parfaitement avec une préférence tout de même pour le second ; ah !, les ballades.


> Untold Story : EGEA Sca 128 - distribution DG Diffusion

Enrico Pieranunzi (piano), Marc Johnson (contrebasse), Paul Motian (batterie)

1/ Chantage. 2/ Abacus. 3/ Episode. 4/ For your peace. 5/ September waltz. 6/ Mode VI. 7/ Improlude. 8/ Dream book. 9/ Django.

Enregistré en 1993

> Ballads CamJazz CAMJ 7785 – 2 - distribution Harmonia Mundi

Enrico Pieranunzi (piano), Marc Johnson (contrebasse), Joey Baron (batterie)

1/ Mi sono innamorato di te. 2/ Thes foolish things. 3/ When I think of you. 4/ A flower is a lovesome thing. 4/ The heart of a child. 6/ Sundays. 7/ Thought. 8/ Night after night. 9/ When all was Chet. 10/ Miradas. 11/ Cabiria’s dream.

Enregistré en juin 2004

Dans la même rubrique

30 décembre 2006 – Label Rude Awakening : La Poche à Sons et Fonetik

30 décembre 2006 – Michel FERNANDEZ Trio : Eléments

28 décembre 2006 – Deux duos de Jack DeJohnette

28 décembre 2006 – ZIG-ZAG TERRITOIRES & LABEL LABORIE

24 décembre 2006 – Eric LEGNINI Trio : un héritage revendiqué !