« Le jazz tisse sa toile... »
Vous êtes ici : Accueil » Disques, livres & Co » Chroniques 2010 » Omar Sosa : un musicien bien entouré

Omar Sosa : un musicien bien entouré

Après « Afreecanos », « Ceremony » en big-band

D 14 mars 2010     H 19:12     A Thierry Giard    


Le pianiste Omar Sosa est cubain mais il appartient à cette grande famille des musiciens qui ont franchi les frontières géographiques autant qu’artistiques pour embrasser les cultures du monde. Une démarche sincère et profonde, loin de tout effet de mode.

Aujourd’hui, il est basé à Oakland, en Californie mais on le voit beaucoup en Europe et en France en particulier quand il n’est pas au Brésil ou en Afrique. Une carrière et une vision très cosmopolite du monde et de la musique que reflétait son précédent album « Afreecanos ». Omar Sosa y célèbrait les racines africaines du jazz et de la musique cubaine.

Omar Sosa « Afreecanos » -  voir en grand cette image
Omar Sosa « Afreecanos »
Ota Records - fev. 2008 - dist. Harmonia Mundi

Seulement, aussi « visionnaire » et un brin « mystique » qu’il puisse apparaître, en particulier dans ses prestations scéniques, cet artiste complet ( pianiste et adepte d’autres claviers, y compris le vibraphone et le marimba...) sait s’entourer de producteurs, arrangeurs et conseillers artistiques qui vont lui donner un sérieux coup de main dans la mise en œuvre de ses projets.

Dans « Afreecanos », la production était prise en charge par Steve Arguelles, batteur-percussionniste anglais que nous connaissons en France par son travail auprès de Benoît Delbecq entre autres. Indiscutablement, la musique portait la « patte » d’Arguelles, musicien avide d’expériences nouvelles, ancien compagnon de route de Django Bates (années 80). La formation très internationale comprenait quelques pointures dont les frères Stéphane et Lionel Belmondo. Une ambiance « roots » assez fascinante.

Omar Sosa & NDR Bigband : « Ceremony » -  voir en grand cette image
Omar Sosa & NDR Bigband : « Ceremony »
février 2010 - World Village / Harmonia Mundi

Le nouvel Album « Ceremony » vient de paraître. Cette fois, les compositions d’Omar Sosa ont pour interprètes le quartet du pianiste augmenté du NDR Bigband, ce solide ensemble allemand habitué à collaborer avec des leaders prestigieux, sans œillères ni frontières (on se souviendra du remarquable « Ekapa Lodumo » avec un autre pianiste, Abdullah Ibrahim, il y a quelques années).

Pour orchestrer huit des dix compositions de ce disque, Omar Sosa a eu la sagesse de faire appel à un expert de l’arrangement « haute-couture », le violoncelliste brésilien Jaques Morelenbaum, compagnon de route d’Egberto Gismonti, de Caetano Veloso mais aussi, par exemple, de la pianiste belge Myriam Alter (« Where is There » - Enja 2007). Morelenbaum est parvenu à souder les éléments composites de ce projet pour en faire une œuvre d’une unité remarquable. Les couleurs du big-band viennent enrober les structures rythmiques dessinées par le quartet d’Omar Sosa et les incontournables percussionnistes.

Un fort beau disque qui apporte un nouvel éclairage sur le jazz afro-cubain. Une musique colorée, chaloupée, chaleureuse, souvent brillante qui permet à d’excellents solistes de s’exprimer avec beaucoup de verve et de force dans la grande tradition du jazz en grande forme. Parmi eux, le trompettiste Claus Stötter (habitué des formations de Jean-Marie Machado), le tromboniste Dan Gottshall, le talentueux catalyseur de ce disque, Jaques Morelenbaum, au violoncelle et bien sûr, Omar Sosa, pianiste au phrasé limpide et vif, toujours inspiré .

Une cérémonie qui célèbre la force et la beauté d’un jazz multicolore. On peut y prendre part sans états d’âme ! Chaleureusement conseillé !


> Omar Sosa & NDR Bigband arranged by Jaques Morelenbaum : « Ceremony » - World Village 479042 - distribution Harmonia Mundi

Omar Sosa Quartet : Julio Barreto : batterie / Childo Tomas : basse électrique / Marcos Ilukán : percussions afro-cubaines / Omar Sosa : piano, vibraphone, marimba, percussions.

Jaques Morelenbaum : violoncelle et arrangements (2 à 9) / Michael Spiro : percussions afro-cubaines.

NDR Bigband : Thorsten Benkenstein, Ingolf Burkhardt, Claus Stötter, Reiner Winterschladen : trompette / Fiete Felsch : saxophones alto, soprano, flûte et clarinette / Peter Bolte : saxophone alto et flûte / Christof Lauer : saxophones ténor et soprano, clarinette / Lutz Büchner : saxophones ténor et soprano, clarinette / Frank Delle : saxophone baryton et clarinette basse / Dan Gottshall, Klaus Heidenreich, Stefan Lottermann : trombone / Ingo Lahme : trombone basse / Marcio Doctor : percussion / Stephan Diez et Roland Cabezas : guitares


> Liens :

© CultureJazz® 2010 - www.culturejazz.net®