« Le jazz tisse sa toile... »
Vous êtes ici : Accueil » Jazz en action » George VAN EPS : 1913-1998

George VAN EPS : 1913-1998

D 10 mai 2010     H 23:43     A Yves Dorison    


Qui a inventé la guitare à 7 cordes ? Je ne l’ai su qu’en achetant un disque de George Van Eps, il y a quelques années. Découvrez à votre tour l’un de ces joyaux guitaristiques du XXème siècle qui luisent d’un éclat sobre mais singulier.

Né le 07 août 1913 et décédé le 29 novembre 1998, George Van Eps était le fils de Fred Van Eps (1878-1960), joueur et concepteur de banjo. Guitariste iconoclaste dont le talent fut en son temps masqué par les réussites stellaires de Charlie Christian ou encore Django Reinhardt, il s’attacha à concevoir et développer un instrument à sept cordes dès la fin des années trente, à une époque où son contemporain Lester William Polfuss, Les Paul de son nom d’artiste, bricolait dans son coin les améliorations qui donneraient à la marque Gibson ses lettres de noblesse et le succès mondial dans les années cinquante.

George Van Eps -  voir en grand cette image
George Van Eps

Sur cette guitare, il lui était possible de jouer simultanément lignes de basse et soli. Il créa de la sorte une variante adaptée au jazz du fingerpicking tel qu’il était joué par des musiciens country comme Chet Atkins notamment. Issu d’une famille musicienne, sa mère jouait du piano et ses trois frères firent carrière dans la musique, il apprit très tôt le banjo et devint professionnel à 11 ans ! Il apprit ensuite la guitare et, à 13 ans, il accompagnait Eddy Lang (1902-1933) qui est encore considéré aujourd’hui comme le père de la guitare jazz et une des influence majeure de Django, mais c’est une autre histoire. George fit donc des de brillants débuts et continua sur sa lancée avant-guerre en travaillant successivement avec le big band du saxophoniste Freddy Martin, avec Benny Goodman et enfin avec l’arrangeur et auteur compositeur anglais, Ray Noble auquel on doit quelques remarquables standards (The very thought of you, Cherokee, The Touch of Your Lips, etc). C’est à cette époque qu’il emménagea à Hollywood où il continua son grand œuvre en free-lance avant de retourner travailler dans le studio de son père puis de reprendre son « métier » d’accompagnateur (chez Franck Sinatra, parmi d’autres), puis d’enregistrer quelques albums sous son nom entre 1956 et 1970.

Ébranlé par des problèmes de santé récurrents, dont trois doigts cassés en 1977, il ne revint en studio qu’au début des années 90. Il enregistra alors avec son disciple, Howard Alden, une série de disques pour Concord qui lui donnèrent un regain de notoriété très mérité. On peut entendre sur ces enregistrements toute la profondeur, toute la complexité de son jeu, au service d’un jazz classique, dans un style inimitable qui lui vaudra encore longtemps bien des louanges des générations de guitaristes présents et à venir. L’expressivité qui est la sienne sur sa fameuse 7 cordes, également adoptée par les Pizzarelli père et fils, fait des merveilles dans la construction harmonique. L’art de la nuance, George Van Eps n’en n’a jamais manqué. Lui, dont un producteur qui était en train de l’écouter enregistrer dans les années 40 conclut qu’il était impossible de jouer ce qu’il jouait, nous lègue un précieux héritage encore à découvrir par les amateurs de guitare jazz, mais pas seulement.


NOTA : D’autres enregistrements que les deux présentés ci-dessous sont disponibles dans le commerce. C’est une introduction à l’œuvre du guitariste, sans plus.

> George Van Eps : « Soliloquy » - Euphonia – réédité en 2002

George Van Eps - Soliloquy -  voir en grand cette image
George Van Eps - Soliloquy
Euphonia

George Van Eps : guitare

Enregistré en 1966

01. Cute / 02. This Guy’s in Love With You / 03. Lover / 04. Nice Work If You Can Get It / 05. Scott’s Lullaby / 06. By the Time I Get to Phoenix / 07. Dancing in the Dark / 08. Lover Man / 09. All Alone / 10. Blue Room The / 11. Love Theme for Jo / 12. Where Is Love ?

 :

 :

 :

> George Van Eps & Howard Alden : « Keepin’ time » - Concord Jazz CCD 4713-2

George Van Eps & Howard Alden -  voir en grand cette image
George Van Eps & Howard Alden
Keepin’ time
Concord Jazz

George Van Eps : guitare Gretsch 7cordes / Howard Alden : Bob Benedetto : guitare 7 cordes / Michael Moore : contrebasse / Jake Hanna : batterie

Enregistré les 6 et 7 septembre 1994

01. Blue Skies / 02. Satin Doll / 03. It Had To Be You / 04. Body And Soul / 05. How High The Moon / 06. Honeysuckle Rose / 07. I Cover The Waterfront / 08. The Chant / 09. Willow Weep For me / 10. Kay’s Fantasy / 11. More Than You Know / 12. I Got Rythm

 :

 :

 :

> Liens :


© Culturejazz® - www.culturejazz.net® - mai 2010