« Le jazz tisse sa toile... »
Vous êtes ici : Accueil » Disques, livres & Co » Chroniques 2006 » Basses en avant : Kyle Eastwood et Jon Thorne.

Basses en avant : Kyle Eastwood et Jon Thorne.

Deux productions dans l’air du temps.

D 14 décembre 2006     H 08:15     A Thierry Giard    


Point commun entre ces deux disques : ils ont été produits en Grande-Bretagne au cours de cette année 2006. De là à dire qu’ils donnent une image de ce qui se passe aujourd’hui Outre-Manche, il y a un pas que nous ne franchirons pas ! La réalité du jazz britannique est beaucoup plus complexe et sans doute plus créative que ce qui transparaît de ces deux enregistrements. L’un des deux a pourtant retenu notre attention...


> Kyle Eastwood : Now

Kyle Eastwood - Now -  voir en grand cette image
Kyle Eastwood - Now
Candid - 2006 - dist. Harmonia Mundi

Kyle Eastwood a un nom et ça aide sans doute à entrer dans le métier. Il ne suffit cependant pas d’être fils de Clint pour être un grand créateur. Avec ce Now, Eastwood Junior, californien d’origine mais londonien d’adoption, distille paradoxalement une musique assez datée, tout au moins formatée façon jazz-rock-soft des années 80. Le contenu de l’album oscille entre pop-jazz sirupeux et chanson mièvres où Ben Cullum ( frère de Jamie) se distingue par... une certaine banalité !

C’est bien fait mais ça flaire trop le produit marketing pour nous séduire malgré la présence de musiciens de haut niveau : le batteur Manu Katché (réécoutez donc son beau disque sur ECM !) ou le saxophoniste Dave O’Higgins, un des fleurons de la scène britannique.
Si vous cherchez une musique pour de longs trajets en voiture, vous pouvez placer ce disque dans votre boîte à gants et l’écouter de temps en temps. Attention cependant aux risques de somnolence !


> Candid records CCD79845 - distribution Harmonia Mundi

Kyle Eastwood : basse / Ben Cullum : vocal / Michael Stevens : vocal, claviers, guitare / Andrew McCormack & John Beasley : piano / Manu Katché : batterie / Ralph Salmins : batterie / Graeme Flowers : trompette / Dave O’Higgins : sax ténor / Doug Webb : sax alto

enregistré en 2006.

1. Now / 2. I Can’t Remember / 3. Leave It / 4. September Nights / 5. Every Little Thing She Does Is Magic / 6. Let’s Play / 7. Nasty Girl / 8. Eastern Promise / 9. Song For Ruth / 10. How Y’all Doin’

> Liens :

http://www.kyleeastwood.com/

http://candidrecords.com



> Jon Thorne’s Œdipus Complex : Manchester Road

Manchester Road du contrebassiste Jon Thorne avec sa formation Œdipus Complex se situe un peu dans le même univers musical où le jazz se fusionne avec des courants musicaux actuels. On a là un disque porteur de messages humanistes qui ne manque pas de qualités et qui peut habilement séduire l’oreille de l’amateur curieux et pas trop hostile aux rythmes et aux sons venus de la pop, des musiques électro et... du jazz.

Jon Thorne's Oedipus Complex -  voir en grand cette image
Jon Thorne’s Oedipus Complex
Manchester Road - 2006 - dist. DG Diffusion

Jon Thorne est assurément un excellent contrebassiste au toucher subtil dans la lignée de Danny Thompson, autre brillant contrebassiste britannique préoccupé par les liens entre les musiques traditionnelles celtiques et le jazz, trop sous-estimé et trop méconnu. Thorne lui dédie d’ailleurs un titre de ce nouvel album.

Cette ensemble de compositions de Jon Thorne est d’une agréable diversité. S’enchaînent des chansons sensibles et délicates, des thèmes aux couleurs nettement plus jazz et swinguants (oui, oui !) avec un travail d’arrangements autour d’un quatuor à cordes (pas mièvre) avec des solistes intéressants et des vocalistes plutôt « pop ». On notera en particulier les prestations du pianiste Steve Brown (membre du Cinematic Orchestra, un des groupes pionniers de l’electro-jazz) ou du trompettiste Neil Yates.

Un disque tout à fait recommandable pour des moments tranquilles. On n’a pas toujours envie d’écouter John Zorn à fond la caisse ! Alors, pourquoi pas Jon Thorne !


> SAM Limited SAM9001 (Egea distribution) - Distribution France DG Diffusion

Jon Thorne - contrebasse / Luke Flowers - batterie / Steve Brown - Fender Rhodes / The Semay Quartet : cordes / Doreen Edwards - Vocals / Judy Green - Vocals / Andy Ross - Flute/Tenor Sax / Neil Yates - Trumpet

1. Set a fire / 2. Love saves the day / 3. Prayer for peace / 4. Manchester Road / 5. While Paris sleeps / 6. Wedding song / 7. Hoost / 8. Forgiveness / 9. Danny Thompson / 10. Moved on / 11. The wrongness of it / 12. Maktub

> Lien :

http://www.jonthorne.co.uk/

Dans la même rubrique

30 décembre 2006 – Label Rude Awakening : La Poche à Sons et Fonetik

30 décembre 2006 – Michel FERNANDEZ Trio : Eléments

28 décembre 2006 – Deux duos de Jack DeJohnette

28 décembre 2006 – ZIG-ZAG TERRITOIRES & LABEL LABORIE

24 décembre 2006 – Eric LEGNINI Trio : un héritage revendiqué !