« Le jazz tisse sa toile... »
Vous êtes ici : Accueil » Sur scène » Sur scène en 2010 » JAZZ A VIENNE (4)

JAZZ A VIENNE (4)

D 11 juillet 2010     H 07:10     A Yves Dorison    


[!sommaire]

Diana Krall

> 08 juillet 2010

Diana Krall
est persuadée d’être une star. Elle en a les exigences (backstage relooké en bunker inaccessible aux médias, service de sécurité renforcé, etc). Cela nous semble disproportionné au regard de sa prestation scénique. D’entrée, ce qui frappe, c’est l’œillade condescendante au public de celle qui se persuade de son génie à chaque battement de cils. Ensuite, il faut bien le dire, elle ne donne rien, stricto sensu. Professionnelle de la scène business, c’est évident. Musicienne en devenir (en souvenir peut-être), on se pose la question. L’ensemble du concert s’assimile plus à un festival d’esbroufe qu’à un récital. Karriem Riggins, à la batterie, en est une preuve éclatante ; rarement soli de batterie ont été aussi creux et bruyants à la fois. Même Anthony Wilson a fait dans la surenchère. Seul le contrebassiste Robert Hurst a tenté de donner un peu de corps à l’ensemble. Avec madame Costello, une chose est certaine, on est bien loin de Dianne Reeves, et même de Dee Dee Bridgewater. Mais les gradins sont pleins !

JPEG - 27 ko
love

Elvis Costello

> 08 juillet 2010

Il est arrivé sur scène avec une énergie guillerette. La canicule aidant, il a mouillé la chemise. Musicalement, il a proposé une sorte de panorama essentiellement acoustique de la musique blanche américaine en incluant ses morceaux fétiches, bien sûr. Hormis le fait qu’il accompagne sa femme en tournée, on se demande bien ce qu’il faisait là. Enfin.

Alfredo Rodriguez

> 08 juillet 2010

Alfredo Rodriguez -  voir en grand cette image
Alfredo Rodriguez
Jazz à Vienne 2010

Le jeune prodige cubain était programmé au club de minuit. Je l’ai raté ! Nombre de mes confrères m’ont dit le plus grand bien de son concert. Soyons très précis, ils étaient dithyrambiques. C’est assez rare pour être signalé, c’est pourquoi je vous en parle. En conférence de presse, il a retracé son parcours pour les quelques journalistes présents (là, j’y étais...), depuis sa fuite de La Havane jusqu’à aujourd’hui. Très imprégné de musique, de toutes les musiques, il nous a fait part de sa passion avec conviction. Promis, la prochaine fois, on ne le manquera pas.


> Nouvel album : Palpitando en el Espacio - Qwest records - 2010, encore à paraître.


> Liens :

Dans la même rubrique

20 décembre 2010 – Aaron GOLDBERG Trio à Lausanne

13 décembre 2010 – Dan TEPFER Trio à Lyon

12 décembre 2010 – Murat Öztürk Trio à Caen le 11 décembre 2010.

10 décembre 2010 – LA BOÎTE DE JAZZ... ou les vicissitudes ambulantes de l’amateur fâché

9 décembre 2010 – DPZ et Zarbituric en concert