« Le jazz tisse sa toile... »
Vous êtes ici : Accueil » Sur scène » Sur scène en 2010 » Journal des festivals de l’été 2010 de Christian Ducasse

Journal des festivals de l’été 2010 de Christian Ducasse

D 30 août 2010     H 19:30     A Christian Ducasse    


« Été 2010, le temps des gitans pour les amoureux de Django et les détracteurs de leur présence ».

> 23 juin 2010.

PACO DE LUCIA au festival Django Reinhardt - Samois sur Seine  -  voir en grand cette image
PACO DE LUCIA au festival Django Reinhardt - Samois sur Seine
23 juin 2010 - Photo © Christian Ducasse

Sébastien Vidal nous conduit au volant de sa voiture allemande vers l’île du berceau à Samois sur Seine. Directeur artistique du festival Django Reinhardt, on ne sait comment Sébastien Vidal a pu ensorceler le génie andalou mais ce soir devant une foule jamais vue sur l’île enchantée, Paco de Lucia et sa troupe flamboyante sont bel et bien sur scène dans une ambiance où leur liberté n’a d’égal que celle d’un public au diapason de la ferveur du maître de la guitare.

Marcel Loeffler avait ouvert les festivités seul avec ses accordéons.

> Marcel Loeffler Solo

> Paco de Lucia (guitare), Niño Josele (guitare), Antonio Serrano (claviers), Alain Perez (contrebasse), Piranha (percussion), Duquende (chant), David de Jacoba (chant), Farruco (danse)

> 24 juin 2010.

Eddy Louiss - Festival Orléans Jazz - juin 2010 -  voir en grand cette image
Eddy Louiss - Festival Orléans Jazz - juin 2010
Photo © Christian Ducasse

Stéphane Kochoyan autre programmateur avisé, a invité sur la grande scène du Campo Santo d’ Orléans Eddy Louiss dont le retour est annoncé ce jour dans les colonnes du Monde par Francis Marmande comme celle d’une « légende active ». Il sera dit que les grands volcans de s’éteignent jamais. En seconde partie Bireli Lagrène nous redit en musique qu’il est un guitariste invraisemblable et pour finir la soirée ou poursuivre la nuit Remy Kolpa Kopoul mixe allègrement des disques où groove et swing se marient.

Eddy Louiss (orgue), Christian Martinez (trompette), Thierry Farrugia (saxophone), Francis Arnaud (batterie)

Biréli Lagrène (guitare) Didier Lockwood (violon) Franck Wolf (saxophone) , Jürgen Attig (contrebasse)

Remy Kolpa Kopoul (platines)

> 30 juin 2010.

Espace Villeneuve-Bargemon de Marseille, sur le Vieux Port, dans
un lieu qui laisse rêveur, vernissage de l’exposition photographique « Regards de Jazz ».
Prélude au festival des 5 Continents, réunion des photographes Martine Montégrandi, mon collègue de la Provence Serge Mercier et votre serviteur. Une occasion de présenter une chronique du jazz à Marseille reliant 1978 à 2010. Occasion unique de retrouver nombre de copains dont Yves Sportis qui dirige Jazz Hot, Michel Antonelli le Cri du Port, Claude Vesco sans qui rien ne ce serait produit ici, Jean Pelle figure unique dont son bar le Pelle Mêle fut à lui seul un roman, Henri Florens un pianiste si rare, Salvatore Condro éternellement nostalgique du Liberation Music Orchestra, Jean-Pierre Ostende écrivain immense, Jean-Louis Pacull journaliste tout terrain et toute une ribambelle d’amis imputrescibles pour qui le jazz restera associé à des souvenirs ou suavité et estrambord se seront côtoyés.

Le diaporama complet des photos de l’été 2010 de Christian Ducasse ! (cliquez sur l’image ci-dessous).

JPEG - 34.3 ko
Diaporama : Journal des festivals de l’été...

> 4 juillet 2010.

Odean Pope au festival Charlie Free - juillet 2010. -  voir en grand cette image
Odean Pope au festival Charlie Free - juillet 2010.
Photo © Christian Ducasse

Festival Charlie Free à Vitrolles (Bouches du Rhône). Qui a eu le bon goût de présenter dans la même soirée Mina Agossi et son nouveau trio et la formation épatante de fraîcheur du saxophoniste Odean Pope ? Claude Gravier préside Charlie Free, organise depuis des lustres la résistance sur des terres jadis hostiles. Le domaine de Fontblanche et ses platanes tricentenaires accueillent sans doute le festival qui détient la palme en matière de respect de l’environnement. Un vrai « Éco-festival » servant éclairages de scène en Led jusqu’à une bière belge bio servie à un prix équitable.

(www.charliefree.com)

> Mina AGOSSI (chant) Phil REPTIL (guitare, claviers, électronique) Eric JACOT, (contrebasse) Ichiro ONOE (batterie)

> Odean POPE (sax ténor) Walter BLANDING (sax ténor) Joe STUDLER (sax baryton) David WEISS (trompette) Eddie HENDERSON (trompette) George BURTON /(piano) Lee SMITH /(contrebasse ) Jeff “Tain” WATTS (batterie)

> 9 juillet 2010.

Little Victor et Louisiana Red au festival des Alpilles - 9 juillet 2010 -  voir en grand cette image
Little Victor et Louisiana Red au festival des Alpilles - 9 juillet 2010
Photo © Christian Ducasse

Lamanon (Bouches du Rhône), festival des Alpilles. Une interrogation nouvelle. Qui dans ce petit village situé entre Salon de Provence et Cavaillon a eu la joyeuse idée de convier le bluesman vintage Louisiana Red, soutenu de la formation endiablée de Little Victor ? Vincent Bertomeu bien connu dans l’univers de la photographie où il a longtemps organisé une manifestation professionnelle en Arles en parallèle des cultissimes Rencontres de la Photographie. Mordu de blues Vincent Bertomeu présente et filme ce vendredi soir une soirée très familiale devant des milliers de spectateurs. La magie de la Provence populaire s’exprime ici et Louisiana Red fatigué hors scène retrouve sa verdeur sous la belle lumière d’un grand podium.

Louisiana RED (guitares, chant) Little Victor (guitare, cahnt) Vincent Buchet (harmonica) Jean-Marc Despeignes (basse)Lucky Lobillo (batterie)

> 11 juillet 2010.

Retour à Marseille pour l’exposition « Regards de Jazz ».

Autour de Jacques Menichetti (debout à gauche) - Expo « Regards du Jazz », Marseille, juillet 2010. -  voir en grand cette image
Autour de Jacques Menichetti (debout à gauche) - Expo « Regards du Jazz », Marseille, juillet 2010.
Photo © Christian Ducasse

L’avant veille je m’étais rendu à Lamanon avec Roger Piranian, ce promoteur qui jadis avait pour la première fois présenté à Marseille salle Saint-Georges John Lee Hooker. Roger soit un pan entier de l’histoire du jazz à Marseille.

Nous nous retrouvons dans l’incroyable Espace Villeneuve Bargemon baigné par un air conditionné bien dosé avec le dédicataire de ma chronique marseillaise. A savoir Jacques Ménichetti, légende active locale qui a fréquenté au plus près nombre des musiciens présents sur les grands formats de l’exposition. Citons à la volée et par ordre d’apparition dans la riche vie musicale de Jacques Ménichetti : Barre Philips, Vincent Séno, Henri Florens, Didier Lockwood, Barney Wilen ou Bernard Lubat et Claude Vesco. Jacques, affaibli par des problèmes de vue, garde une foi vive.

Ce dimanche il arrive accompagné par son « chauffeur », le non moins légendaire guitariste Claude Olmos (Alice, Magma, Percy Sledge, …) mais ceci est déjà une autre histoire en marche.

> 12 juillet 2010.

M. Ribot, M. Benita, A. Shepp... Porquerolles - juillet 2010. -  voir en grand cette image
M. Ribot, M. Benita, A. Shepp... Porquerolles - juillet 2010.
Photo © Christian Ducasse

« À Porquerolles, on approche de la perfection » me glisse une amoureuse des lieux. Nous nous rendons dans l’île du jazz avec Franck Médioni et son jeune fils mitraillés par l’I-Phone émerveillé de Géraldine Laurent. Baignade puis concert au sommet de la colline dans le Fort Sainte Agathe où Archie Shepp et son band, privé de Wayne Dockery qui panse ses plaies dans la baie du Mont Saint-Michel, ont invité le guitariste Marc Ribot. Toute l’histoire du jazz défile en une heure trente devant les caméras de Frank Cassenti. Formidables moments avec la présence en guest du beatboxer et rappeur Napoleon Maddox.

À voir ici (vidéo Arte Live Web) jusqu’au 12 octobre 2010 !

> Archie Shepp (sax ténor et soprano, piano, chant ) Michel Bénita (contrebasse) Steve Mc Craven (batterie) et Marc Ribot (guitare), Napoléon Maddox (vocal)

> 13 juillet 2010.

A. Grimal, R. Scott et Lavelle - Victoires du Jazz 2010. -  voir en grand cette image
A. Grimal, R. Scott et Lavelle - Victoires du Jazz 2010.
Photo © Christian Ducasse

Jean-Paul Rodrigue quitte son lieu de villégiature de Bandol (Var) pour rejoindre la pinède Gould d’Antibes. La journée s’annonce belle pour les réjouissances du jour : la cérémonie des Victoires du Jazz et un feu d’artifice géant qui célèbrera les 50 ans de Jazz à Juan. La nouvelle diva du saxophone, protégée de Jean-Paul Rodrigue, créateur du label Free Lance, répète sur la scène du festival de légendes. On sent chez elle une détermination énorme. Cette année 2010, Alexandra Grimal a publié deux disques remarqués sur les étiquettes de Gérard Terronès et Jean-Paul Rodrigue. Elle est devenue la coqueluche de nombre de critiques mais échouera ce soir au pied du podium tout comme le clarinettiste Thomas Savy. Le trompettiste Ibrahim Maalouf sera sacré révélation de l’année.

Tout le monde se retrouvera en fin de soirée face à la baie de Golf Juan éblouie des feux d’artifice offerts par un milliardaire russe.

> Alexandra Grimal (saxophone ténor et soprano) Giovanni Di Domenico (piano) Manolo Cabras (contrebasse) et Joao Lolo (battterie)

> 23 juillet 2010.

En route vers les territoires secrets de l’Errobiko festibala, soit le Pays Basque tel qu’on le rêve et qui existe à Itxassou (Pyrénées Atlantiques). Beñat Achiary, chanteur de vive conviction habité de poésie y convie chaque fin juillet nombre d’artistes inespérés. Cet enfant d’Uzeste où il s’est épanoui nous donne à entendre le poète Claude Guerre, la danseuse de flamenco Concha Vargas accompagnée à la guitare de Pedro Soler, alentour Jean-Christophe Irigoyen promène les gens dans les bois et les petits enfants d’Uzeste réunis autour de Louis Lubat, le fils de Bernard, font sonner leur jazz énervés sous l’appellation « Los Gojats ».

> Concha Vargas (danse), Pedro Soler (guitare), Gaspar Claus(violoncelle) Mateo Cortes (chant)

> 24 juillet 2010.

Les Godjats avec Louis Lubat batterie - Itxassou - juillet 2010 -  voir en grand cette image
Les Godjats avec Louis Lubat batterie - Itxassou - juillet 2010
Photo © Christian Ducasse

La journée débute rituellement à l’Errobiko festibala par une discussion paisible mais toujours passionnante sous des chênes de rare noblesse. Beñat Achiary donne la parole à ses invités sur le thème des « Rituels ». A l’heure de l’apéro Eugène Chadbourne, banjo, et Romain Baudoin (vielle à roue électrifiée) atteignent des sommets insensés en duo. La soirée s’étire avec le chant de Danyel Waro qui croisera celui de Beñat et l’accordéon de Philippe de Ezkurra. Nous aurions pu nous en tenir là mais la nuit commença vraiment avec le retour de Los Gojats rejoints au piano par celui sans qui rien ne serait advenu : Bernard Lubat.

> Los Gojats : Thomas Boudé (guitare), Jaime Chao (guitare,voix), Paolo Chatet (trompette), Louis Lubat (batterie), Jules Rousseau (basse), Alexandre Chaigniau (saxophone alto) et Bernard Lubat (piano)

> 3 août 2010.

Rue des Lombards, quoi de neuf dans la rue du swing parisienne ?

Enrico Pieranunzi - Sunside / Paris - août 2010 -  voir en grand cette image
Enrico Pieranunzi - Sunside / Paris - août 2010
Photo © Christian Ducasse

Festival pianissimo. Sur le podium du Sunside le pianiste Enrico Pieranunzi en trio. Les experts, mélomanes ou curieux ne s’y trompent pas et surpeuplement la petite salle animée par Stéphane Portet qui constate placidement qu’il fait le plein une fois de plus. La musique d’ Enrico Pieranunzi, son amour lumineux pour Bill Evans ne peuvent pas lasser les plus blasés.

> Enrico Pieranunzi (piano) Diego Imbert (contrebasse) André Ceccarelli (batterie) en invité le saxophoniste alto Baptiste Herbin.






© CultureJazz® & Christian Ducasse - août 2010 - www.culturejazz.net®

Dans la même rubrique

20 décembre 2010 – Aaron GOLDBERG Trio à Lausanne

13 décembre 2010 – Dan TEPFER Trio à Lyon

12 décembre 2010 – Murat Öztürk Trio à Caen le 11 décembre 2010.

10 décembre 2010 – LA BOÎTE DE JAZZ... ou les vicissitudes ambulantes de l’amateur fâché

9 décembre 2010 – DPZ et Zarbituric en concert