« Le jazz tisse sa toile... »
Vous êtes ici : Accueil » Disques, livres & Co » Chroniques 2006 » Michel FERNANDEZ Trio : Eléments

Michel FERNANDEZ Trio : Eléments

La trace des maîtres.

D 30 décembre 2006     H 16:49     A Thierry Giard    


Dès le début de ce disque, on s’attendrait presque à entendre surgir la trompette de Don Cherry. Color Trane affirme d’emblée une couleur : une batterie qui assure un tempo félin comme l’aurait fait Ed Blackwell, une contrebasse ronde et dansante. On est bien dans un univers bâti à l’ombre des maîtres des années 60 et 70 et ça n’a rien d’étonnant puisque Michel Fernandez a forgé son style au Danemark aux côtés du maître John Tchicai, un des pionniers de la new-thing. Avec une sonoité pleine et chaleureuse qui aborde à bras le corps toute la tessiture de l’instrument, en particulier au ténor. Michel Fernandez est de ces saxophonistes qui préfèrent l’expressivité à la technicité affûtée. On le situera ainsi plus du côté d’Archie Shepp, Gato Barbieri (jeune !) voire David Murray que de Michael Brecker ou Chris Potter.

Michel Fernandez Trio - Eléments -  voir en grand cette image
Michel Fernandez Trio - Eléments
Jazz in Situ - 2006 - dist. Improjazz et Persephone

Eléments est un album riche qui développe des climats chaleureux à base de mélodies simples (de mélopées penserait-on parfois) à la croisée des cultures du monde et des influences des précurseurs (Dance of French Soudan renvoie à John Tchicai, tout comme Five for Tchicai, alors qu’Eléments se déroule sur une structure répétitive comme les aimait Steve Lacy).

Une des forces de ce trio réside dans l’équilibre des voix et l’engagement toujours contrôlé des musiciens. La batterie de Paco Sanchez n’est pas sans évoquer les grands batteurs du jazz qui ont su prendre l’essence de la polyrythmie africaine (le jeu dansant à la caisse claire). Carlos Acciari est un contrebassiste qui assure le drive avec beaucoup d’énergie et une sonorité bien ronde. Le jeu en trio ne permet ni l’erreur ni l’approximation et ces trois là s’en sortent très honorablement !

Après un précédent album accueili favorablement par la critique (Pointe Noire, en quartet, chez RDC Records), cette nouvelle pierre apportée à la discographie de Michel Fernandez consolide un parcours personnel qui se démarque des modes et autres tendances pour tracer sa voie dans l’héritage des pionniers du jazz libre.


> Jazz in Situ JAZ0406/1 - distribution Improjazz

Michel Fernandez : saxophones ténor et soprano, flûte / Carlos Acciari : contrebasse / Paco Sanchez : batterie, percussions.

Compositions de Michel Fernandez, sauf indication.

1. Color Trane / 2. Dance of French Soudan / 3. Duo Paco / 4. Black Point / 5. Extension / 6. A l’ouest de Jacky / 7. Five for Tchicai / 8. Elements / 8. Gros caillou blues.


> Liens :

Le site de Michel Fernandez (en cours de réalisation ?) : http://www.michelfernandez.com

Le site d’Improjazz : http://perso.orange.fr/improjazz/

Dans la même rubrique

30 décembre 2006 – Label Rude Awakening : La Poche à Sons et Fonetik

28 décembre 2006 – Deux duos de Jack DeJohnette

28 décembre 2006 – ZIG-ZAG TERRITOIRES & LABEL LABORIE

24 décembre 2006 – Eric LEGNINI Trio : un héritage revendiqué !

14 décembre 2006 – Uri CAINE Ensemble joue (avec) Mozart.