« Le jazz tisse sa toile... »
Vous êtes ici : Accueil » Sur scène » Sur scène en 2010 » Échos de « Jazz à la Villette » - festival 2010

Échos de « Jazz à la Villette » - festival 2010

par Christian Ducasse.

D 19 septembre 2010     H 22:38     A Christian Ducasse    


L’été s’achève vraiment à Paris où Vincent Anglade et Frank Piquard concoctent depuis quelques années une programmation excitante à la Villette.

Le grand public se perd parfois à y repérer le jazz dans une grille de denses propositions d’autant qu’il lui faut effectuer des choix afin de ne pas dilapider indûment la prime de rentrée accordée aux familles. Un repère possible pour les non initiés pourrait se situer dans l’âge des leaders. A ce jeu-là nombreux misèrent sur le concert du trio Chick Corea, Miroslav Vitous et Roy Haynes d’une moyenne supérieure à 70 ans. L’ attente de cette troïka magique créé en 1968 fut à la fois déçue et compensée par les beaux moments de musique jaillissant des doigts de Chick Corea, joints à la gaieté de Roy Haynes qui lança au public à l’issue du rappel : « Now we sing, now we sob, now we leave ! » [1].

> Le diaporama des échos de Christian Ducasse : Jazz à La Villette 2010 :

JPEG - 15.1 ko
Jazz à la Villette 2010

Vincent Anglade et Frank Piquard semblent parfois assez espiègles dans leur propositions mais restent dotés de fortes convictions, de celles qui osent des plateaux à risques ou risqués dans leur gestion. Ils furent gratifiés et nous avec par l’invitation qu’Archie Shepp adressa à l’ensemble de Chucho Valdés. Une rencontre de feu, parfois sauvage qu’il convient de revivre sans retenue sur le site d’Arte Live Web (voir ci-dessous). Une fois de plus Franck Cassenti, attaché de manière durable et féconde à la carrière d’Archie Shepp, documenta la rencontre avec son équipe. Moments forts sur scène et en coulisses car Gil Scott Heron légende toujours active participait à l’effusion générale. L’icône américaine était belle et bien présente à La Villette la veille de son concert à la Cité de la Musique.

Si le duo Anglade-Piquard vénère et bichonne les icônes il ne manque pas d’ouvrir la voie à de jeunes musiciens. Ce fut le cas pour la formation rafraîchissante du marseillais Bastien Ballaz qui se produisait en ouverture du show afro-cubain, Shepp-Valdès. Le lendemain, ce même tromboniste qui avait arrangé et livré sa vision de West Side Story jouait les sidemen rue des Lombards au sein du Pierre HH trio lors des trophées du Sunside. Soit tout le métier des futurs artistes encore étudiants et déjà si présents, contribuant à la richesse de la scène parisienne.


> Bastien Ballaz (trombone), Antonin Tri-Hoang (saxophone alto, clarinette), Quentin Ghomari  (trompette) , Jon Boutellier (saxophone ténor et alto), Fred Nardin (piano), Matteo Bortone (contrebasse) , Elie Duris (batterie)

> Archie Shepp ( saxophone ténor et soprano, chant), Chucho Valdés (piano), Carlos Manuel Miyares Hernandez ( saxophone ténor), Reinaldo Melián Alvarez  (trompette, bugle), Lázaro Rivero Alarcón (contrebasse, basse électrique), Yaroldy Abreu Robles  (percussions, congas), Dreiser Durruthy Bombalé (voix, tambour Batà), Juan Carlos Rojas Castro (batterie)

> Vidéo :

> Lien :


[1« Now he sings, now he sobs » sous le nom de Chick Corea (Solid State/Blue Note) 1968, Miroslav Vitous (contrebasse) Roy Haynes (batterie) - Le choix de Franck Médioni (France Musique) « Trio Music Live in Europe » (ECM 1982)

Dans la même rubrique

20 décembre 2010 – Aaron GOLDBERG Trio à Lausanne

13 décembre 2010 – Dan TEPFER Trio à Lyon

12 décembre 2010 – Murat Öztürk Trio à Caen le 11 décembre 2010.

10 décembre 2010 – LA BOÎTE DE JAZZ... ou les vicissitudes ambulantes de l’amateur fâché

9 décembre 2010 – DPZ et Zarbituric en concert