« Le jazz tisse sa toile... »
Vous êtes ici : Accueil » Disques, livres & Co » Chroniques 2010 » SUN RA : de l’inouï à l’étonnant

SUN RA : de l’inouï à l’étonnant

D 18 novembre 2010     H 19:59     A Jean Buzelin    


Sun Ra ! Encore Sun Ra ? C’est pas d’actualité ? Non. Et Miles Davis, qui est dans presque tous les numéros de JazzMagMan, c’est d’actualité ? Non. Et, pour me faire mentir, notre magazine siamois national, a fait toute une page sur une partie des rééditions ci-dessous du “Grand Bonhomme Soleil“ sous la plume de Vincent Cotro, à laquelle je renvoie volontiers nos fidèles amateurs (N° 618, oct. 2010).

Comme les lecteurs “internautes“ qui ont la gentillesse de suivre mes petites chroniques le savent déjà, l’œuvre de Sun Ra a la chance d’être abondamment rééditée depuis quelque temps par plusieurs labels spécialisés et soucieux de la qualité du travail. Et d’anciens albums microsillons introuvables depuis toujours sont ainsi, presque miraculeusement, à portée de main, de bourse et d’oreille ; sans compter les nombreux inédits.

Sun Ra : « The Heliocentric Worlds of Sun Ra »

> ESP 4062 - (3 CD)

Sun Ra : « The Heliocentric Worlds of Sun Ra » -  voir en grand cette image
Sun Ra : « The Heliocentric Worlds of Sun Ra »
ESP / Orkhêstra
on aime !
on aime !

Les « Heliocentric Worlds » font partie des œuvres phares de la carrière de Sun Ra, enregistrés en 1965, non sur Saturn, le label du musicien, mais sur ESP, la jeune compagnie new-yorkaise qui éditait les premières œuvres des jeunes musiciens de la New Thing. De fait, la musique produite par un Arkestra réduit à huit ou douze personnes est sensiblement différente de ses disques précédents comme des prestations publiques que nous connaissons. Grâce à un savant alliage d’instruments souvent utilisés de manière inédite dans une palette sonore d’une richesse somptueuse et raffinée, c’est une musique recherchée, très novatrice, très “contemporaine“ et pourtant bien éloignée du free jazz de l’époque. Souvent très fine et subtile, toujours aventureuse et inattendue, elle constitue un des sommets de l’œuvre du maître intergalactique. Si les deux premiers albums avaient été largement diffusés depuis toujours, un volume 3 inédit, provenant des mêmes séances et sous-titré « The lost tapes » était paru il y a quelques années. Voici donc pour la première fois l’intégrale de ces séances historiques réunies en un seul album. Ajoutons que chacun des trois CD est complété par un supplément vidéo comportant diverses documentations.

Une pièce maîtresse, évidemment indispensable à tous ceux qui aiment la musique de Sun Ra, et à ceux qui s’intéressent à l’histoire de cette période et, au sens large, du jazz en général.

Sun Ra : « The Complete Nothing Is… College Tour Vol. 1 »

> ESP 4060 - (2 CD)

Sun Ra : « The Complete Nothing Is… College Tour Vol. 1 » -  voir en grand cette image
Sun Ra : « The Complete Nothing Is… College Tour Vol. 1 »
ESP / Orkhêstra
on aime !
on aime !

Quelques mois plus tard, le même label ESP enregistrait un concert donné dans le cadre d’un College Tour, et publiait un album intitulé « Nothing Is… ». La formation était assez voisine (onze musiciens) mais la musique très différente. Il s’agissait là d’un concert en forme de procession rituelle “intergalactique“ que Sun Ra était en train de mettre en forme, avec alternance de thèmes souvent répétitifs et swinguants, de plages expérimentales, de parties chantées marquant les étapes du voyage, d’improvisations collectives et de solos réservés à ses meilleurs improvisateurs, parmi lesquels, ici même, le ténor John Gilmore et l’altiste Marshall Allen, absolument sidérants.

L’album original s’est considérablement enrichi puisque cette édition présente un premier set complet, quelques extraits du second, et un certain nombre de morceaux enregistrés pendant la balance. C’est aussi une pièce de premier ordre qui complète parfaitement et magistralement les « Heliocentric Worlds » ci-dessus. Et comme il s’agit d’un « volume 1 », rien ne nous empêche d’espérer la suite de la tournée…

Sun Ra & His Intergalactic Solar Reasearch Arkestra : « Helsinki 1971 »

Sun Ra & His Intergalactic Solar Reasearch Arkestra : “Helsinki 1971“ -  voir en grand cette image
Sun Ra & His Intergalactic Solar Reasearch Arkestra : “Helsinki 1971“
Transparency / Orkhêstra

> Transparency 0314-(2 CD + 1 DVD)

Ce concert totalement inédit nous présente Sun Ra tel que nous l’avons découvert sur le Vieux Continent. Il s’agit en fait de la seconde tournée européenne qui amena le gigantesque Arkestra, ses rythmes, ses couleurs, ses costumes, ses danseurs, son light show, etc., sur la scène du Châtelet à Paris, le 29 novembre 1971. Le concert présenté ici a été enregistré à Helsinki quelques semaines avant et tout y est, sauf le côté visuel bien sûr. Mais le disque peut donner une idée assez bonne de la masse orchestrale, des collectives, des longues séquences rythmiques (qui accompagnaient les évolutions des danseurs, mais peuvent paraître un peu longues à la simple écoute), et, bien sûr, des improvisations du chef sur ses claviers et synthétiseurs qu’il fut l’un des premiers à utiliser, et d’une manière aussi inédite que sidérante. Le DVD, qui présente un cours interview, apporte quelques images permettant d’imaginer la scène pour ceux qui n’ont pas connu ces concerts.

Sans doute, pour l’auditeur habitué à la musique de Sun Ra, ce disque n’apportera pas de grandes révélations ; un concert analogue enregistré à Copenhague était paru il y a longtemps sur Freedom, que suivirent les prestations égyptiennes sur Saturn, rééditées par Art Yard (chronique le 01/08/2009). Mais il peut être une bonne entrée en matière (j’ai fouillé dans mes notes d’époque pour retrouver les instruments ou fonctions des vingt-neuf participants à la fête, car seuls les noms sont mentionnés à la queue-leu-leu dans le livret).

Sun Ra & His Myth Science Solar Arkestra : « The Antique Blacks »

Sun Ra & His Myth Science Solar Arkestra : « The Antique Blacks » -  voir en grand cette image
Sun Ra & His Myth Science Solar Arkestra : « The Antique Blacks »
Art Yard / Orkhêstra

> Art Yard CD 010

Art Yard, justement, puise une nouvelle fois dans les 33 tours les plus rares de Sun Ra. Ainsi, ce concert de 1974, à nouveau en petit comité, comporte des thèmes souvent introduits vocalement par Sun Ra, simples exposés rythmés où se succèdent notamment des solos de Gilmore au ténor, d’Allen et de Danny Davis à l’alto, d’Ahk Tal Ebah à la trompette ; on entendra également la guitare au son très rock de Sly, musicien et instrument nouveaux venus dans la sphère galactique.

Un disque sympathique, qui intéressera les collectionneurs, mais reste mineur dans la production saturnienne.

Sun Ra & His Omniverse Jet-Set Arkestra : « Detroit Jazz Center 1980 »

Sun Ra & His Omniverse Jet-Set Arkestra : “Detroit Jazz Center 1980“ -  voir en grand cette image
Sun Ra & His Omniverse Jet-Set Arkestra : “Detroit Jazz Center 1980“
Art Yard / Orkhêstra

> Art Yard CD 005

On pourra penser la même chose de cette autre réédition de raretés, qui regroupe deux albums : « Beyond The Purple Star Zone » et « Oblique Parallax », et comprend des extraits de concerts captés à Détroit fin décembre 1980. L’imposant personnel présent ces soirs-là n’apparaît, par contre, que l’espace d’un ou deux riffs orchestraux. Nous n’entendons pratiquement que des solos du Ra derrière ses claviers, orgue et synthé dans une veine très électronique, ou des trios avec le batteur Samarai Celestial, et quelques interventions, au demeurant excellentes, du corniste Vincent Chancey (entendu également avec Carla Bley), ainsi que d’un trombone, et de deux guitaristes sur une plage.

Encore un document à réserver aux collectionneurs, l’amateur non spécialiste bénéficiant d’autres choix — voir plus haut — avant de pousser plus loin l’exploration spatiale !

> Les références :

> Sun Ra : « The Heliocentric Worlds of Sun Ra » (3 CD) - ESP 4062 - distribution Orkhêstra

Sun Ra (b marimba, elec. celesta, p, clavoline, perc 1-2-3), Chris Capers (tp 1), Walter Miller (tp 2-3), Teddy Nance (tb 1), Bernard Pettaway (btb 1), Marshall Allen (pic, as, fl, perc 1-2-3), Danny Davis (as, fl 1), John Gilmore (ts, perc 1-2-3), Pat Patrick (bs, perc 1-2-3), Robert Cummings (bcl, perc 1-2-3), Ronnie Boykins (b 1-2-3), Roger Blank (dm, perc 1-2-3).

Quinze compositions de Sun Ra, enregistrées à New York, le 20 avril 1965 (Vol. 1), le 16 novembre 1965 (Vol. 2 & 3).

> Sun Ra : « The Complete Nothing Is… College Tour Vol. 1 » (2 CD) - ESP 4060 - distribution Orkhêstra

Sun Ra (p, clavoline), Teddy Nance, Ali Hassan (tb), Marshall Allen (as, oboe), John Gilmore (ts), Pat Patrick (bs), Robert Cummings (bar cl), Ronnie Boykins (b, tu), Clifford Jarvis (dm), James Jacson (perc, fl), Carl Nimrod (perc).

Quatorze (CD 1) & dix (CD 2) compositions de Sun Ra, enregistrées à la St. Lawrence University, Postdam (NY), le 18 mai 1966.

> Sun Ra & His Intergalactic Solar Reasearch Arkestra : “Helsinki 1971“ (2 CD + 1 DVD) - Transparency 0314 - distribution Orkhêstra

Sun Ra (p, org, synthé, rocksichord), Kwame Hadi, Ahk Tal Ebah (tp), Marshall Allen (as, fl, oboe, perc), Danny Davis (as, fl, perc), Larry Northington (as, cl, fl), Istar Sundance (as, basson, perc), Hakim Rahim (as, fl),John Gilmore (ts, dm, perc), Danny Thompson (bs, fl, perc), Eloe Omoe (bcl, fl), Al Batin Nur, Augustus Browning Jr (english horn), James Jacson (basson, fl), Pat Patrick (b, bs), Clifford Jarvis, Lex Humphries, Tommy Hunter (dm), Nimrod Hunt, William Morrow (perc), Roger Aralamon Hazoumé (perc, dance), June Tyson, Malik Ramadin, Art Jenkins, Judith Holton, Cheryl Banks, Kevin Massey, Kenneth Alexander (voc, dance), Richard Wilkinson (light show).

Seize compositions de Sun Ra (dont une avec Hobart Dotson et une avec Ronnie Boykins-Marshall Allen), une de Pitts-Sherril, et un negro spiritual, enregistrés à la Maison de la Culture, Helsinki, le 14 octobre 1971.

> Sun Ra & His Myth Science Solar Arkestra : « The Antique Blacks » - Art Yard CD 010 - distribution Orkhêstra

Sun Ra (rocksichord, synth, vo), Akh Tal Ebah (tp), Marshall Allen, Danny Davis (as), John Gilmore (ts, perc), James Jacson (basson, perc), Sly (g), Clifford Jarvis (dm), Atakatume (cga).

Huit compositions de Sun Ra, enregistrées à Philadelphie, le 17 août 1974.

> Sun Ra & His Omniverse Jet-Set Arkestra : “Detroit Jazz Center 1980“ - Art Yard CD 005 - distribution Orkhêstra

Sun Ra (synthé, org, voc) ; personnel collectif : Michael Ray (tp), Al Evans (bugle), Vincent Chancey (cor), Tyrone Hill, Craig Harris (tb), Marshall Allen, Noel Scott (as), John Gilmore (ts, perc), Danny Thompson (bs, fl), Eloe Omoe (bcl), Skeeter McFarland, Taylor Richardson (g), Jaribu Shahid, John Ore (b), Tommy Hunter, Samarai Celestial (dm), Francisco Ali Mora, Tani Tabbal (dm, perc), James Jacson (perc), June Tyson (voc)…

Neuf Compositions de Sun Ra, enregistrées au Detroit Jazz Center, les 26-31 décembre 1980.

> Liens :