« Le jazz tisse sa toile... »
Vous êtes ici : Accueil » Sur scène » Sur scène en 2011 » EVRY valse ?

EVRY valse ?

Non, EVRY jazze !!

D 6 mai 2011     H 06:33     A Alain Gauthier    


Une fois n’est pas coutume, un concert de jazz THQM ( très haute qualité musicale ) au sud de Paris, au théâtre de l’Agora à Evry.

  • Une fois n’est pas coutume car il n’existe pas d’équivalent en Francilie du Sud des magnifiques festivals Banlieues Bleues et autres Unis-Sons 93, installés juste de l’autre côté du périphérique. Et l’affiche du jour ne fait pas dans le rétro façon tout-pour-les-retraités-qui-ont le pouvoir-d’achat-et-l’amour-de-Sidney-Bechet-chevillé-au-corps.
  • C’est tout simplement une des plus belles affiches dont on peut rêver. Du jazz d’aujourd’hui, par des musiciens d’aujourd’hui, c-à-d pas des pépés hors d’âge en train de capitaliser sur leurs succès d’il y trente ans ( je ne cite personne !! ) et entourés par des jeunes loups autrement plus véloces et inventifs.
JPEG - 14 ko
Claude Tchamitchian, Guillaume Roy et Vincent Courtois : « Amarco »
©DR

En première partie, le trio AMARCO, trio à cordes et acoustique, qui continue d’inventer in situ une musique inouïe et éphémère, j’ai nommé : Guillaume ROY, violon alto, Vincent COURTOIS, violoncelle, Claude TCHAMITCHIAN, contrebasse.

  • À noter au passage que ROY est ici chez lui car il professe au Conservatoire où il anime le Département Jazz. À propos, quel étudiant en musicologie nous fera un jour la carte des lieux et des musiciens influents qui couvent et font grandir des portées de futurs jazzeux accomplis : Roy, Lubat, Tortiller et tant d’autres.
  • Cette première partie défile comme une invitation au voyage et ce trio a un avenir dans la création de réalité augmentée : « AMARCO TRAVEL. Détendez-vous, laissez-vous aller, ÉCOUTEZ !! » Pas besoin de lunettes 3D ni de casque sophistiqué, pas de substances illicites (même bio), juste rendre ses neurones disponibles. Et bonjour le voyage : des couleurs, des sensations, des états d’âme ( pour ceux qui en ont une en dotation ), un scénario qui s’ébauche,... Ah !! Déjà fini.
  • Mes voisines de derrière ont beaucoup glosé sur leurs références genre : « moi, j’en suis resté à Schönberg mais là... ». Oui, éviter de comparer c’est mieux.
David Chevallier -  voir en grand cette image
David Chevallier
Photo © Christian Ducasse

Ensuite le programme de David CHEVALIER avec son gang de monstrueux musiciens. LE David CHEVALIER de Gesualdo Variations. Kouahh ?? Vous n’avez pas encore écouté Gesualdo Variations ??? Arghhhhhhh. Allez là : www.david-chevallier.com et suivez l’agenda.
Donc ce soir il s’agit de « Is that POP MUSIC ». Des succès de la Pop Music plus ou moins connus revisités, défaits, refaits, déstructurés, réécrits,...

  • Ils sont cinq outre David CHEVALIER, guitares et banjo : Denis CHAROLLES, batterie, Michel MASSOT, tuba et trombone, Yves ROBERT, trombone, Christophe MONNIOT, sax alto et sopranino, David LINX, voix. Du lourd, des grosses pointures, des solistes avérés, des qu’on aurait envie d’entendre souvent-souvent-souvent-souvent.
  • Après une mise en jambe du collectif qui a bien pris deux morceaux ( mise en jambe voulant dire ici passer de boîteux à en marche ), la machine a fonctionné rondement. Rondement, c’est-à-dire le collectif et les solistes. Et pas besoin d’être un pro de la POP pour se régaler.
  • À noter que cette salle, de même que la grande salle de la Cité de la Musique, n’est pas le meilleur endroit pour apprécier complètement ce genre d’orchestre et de musique. Il y a comme une distance émotionnelle avec la scène qui inhibe la réception de la musique, le partage du plaisir des musiciens, bref qui ne facilite pas d’emblée cette espèce de vibration intimo-collective : une petite salle, au plafond bas, avec des musiciens presque au niveau des spectateurs... Un club, quoi, serait vraiment mieux. Mais, au fait, n’existe-t-il pas çà Evry un genre de (night)-club municipal laissé en friche ? Ben alors, on attend quoi pour s’encanailler ?

> Liens :

© Association CultureJazz®/Alain Gauthier - mai 2011 - www.culturejazz.net®

Dans la même rubrique

4 janvier 2012 – Pierre de Trégomain puis Prysm + Manu Codjia à Paris

29 décembre 2011 – Sébastien Texier à la Péniche L’improviste

24 décembre 2011 – Imperial Quartet à La Dynamo

23 décembre 2011 – Guillaume and the Electric Epic

8 décembre 2011 – Deux Soirs à Chorus