« Le jazz tisse sa toile... »
Vous êtes ici : Accueil » Sur scène » Sur scène en 2012 » Balade de ballades en ballades.

Balade de ballades en ballades.

Anne Paceo quintet dans les foyers du théâtre de Caen

D 25 janvier 2012     H 12:22     A Denise Giard    


Anne Paceo à Caen le 21 janvier 2012. -  voir en grand cette image
Anne Paceo à Caen le 21 janvier 2012.
© CultureJazz.fr

Dans les foyers du théâtre de Caen samedi 21 janvier 2012 à 17 heures, c’est Anne Paceo quintet qui était à l’affiche.
Une jeune batteuse à la tête d’une formation au sein de laquelle l’écoute mutuelle et le plaisir du jeu s’allient à une technique où la délicatesse prime.

Avec la musique d’Anne Paceo, l’esprit voyage.
Elle nous balade d’Afrique en Birmanie, passant par la Suède en se posant sur la plage corse de Calvi.
Autant d’univers musicaux sur lesquels on se crée nos images.
Les compositions d’Anne Paceo racontent des émotions, des contemplations auxquelles chacun des musiciens du groupe donne une âme. Souvent inspirées par les éléments : neige, nuit, soleil, levant, froid... , elles sont prétexte à de très belles mélodies qui nous invitent à la balade à l’intérieur d’une musique colorée et enthousiaste.

C’est une énergie sereine et lumineuse qui se dégage de ce quintet qui joue collectif. La « leader » n’impose pas ses baguettes et aucun des instrumentistes n’est particulièrement mis en avant mais il y a de l’espace pour chacun et le jeu de chaque musicien est mis en valeur.

Anne Paceo quintet à Caen le 21 janvier 2012. -  voir en grand cette image
Anne Paceo quintet à Caen le 21 janvier 2012.
© CultureJazz.fr

Leonardo Montana assure au piano un soutien harmonique et rythmique chaleureux qui crée les montées de vie des histoires mises en musique. Le son tendre et d’une belle musicalité d’Antonin-Tri Hoang, tant au saxophone qu’à la clarinette basse, crée l’ambiance qui nous emmène en balade tandis que Pierre Perchaud à la guitare donne de la couleur aux voyages imaginaires. On notera la présence du contrebassiste canadien Chris Jennings qui jouait pour la première fois avec la formation en remplacement de Stéphane Kérécki et qui a trouvé sa place avec bonheur. Anne Paceo mène cette formation d’une baguette légère, d’un jeu souple et subtil.

Quand ils jouent avec cœur la musique de leurs souvenirs communs « When the sun rises », les cinq compagnons partagent cette émotion du soleil levant en la transformant en émotion musicale. De la musique expressive et tendre.

Antonin-Tri Hoang et Pierre Perchaud à Caen, 21 janvier 2012. -  voir en grand cette image
Antonin-Tri Hoang et Pierre Perchaud à Caen, 21 janvier 2012.
© CultureJazz.fr

Nul doute qu’à l’instar d’un des titres de ses morceaux faisant référence à son enfance africaine, toutes les fées étaient là à la naissance d’Anne Paceo.
L’une lui a offert la passion de la musique, une autre, le sens de la mélodie, une autre encore, la sensibilité musicale, deux d’entre elles lui ont offert leur baguette et la dernière a ajouté le sourire. C’est plutôt magique !

Le public nombreux des foyers du théâtre était sous le charme.

  • Anne Paceo : batterie
  • Leonardo Montana : piano
  • Chris Jennings : contrebasse
  • Antonin-Tri Hoang : saxophone alto et clarinette basse
  • Pierre Perchaud : guitare

> Liens :