« Le jazz tisse sa toile... »
Vous êtes ici : Accueil » Jazz en action » New Morning : 25 ème anniversaire.

New Morning : 25 ème anniversaire.

D 31 décembre 2006     H 15:27     A Christian Ducasse    


Festivités au long cours dans salle de la rue des Petites Ecuries de Paris.
Un palmarès indiscutable que peu de lieux sur la planète jazz peuvent concurrencer.
Ouvert en 1981, le New Morning est-il vraiment un club de jazz ?

http://www.newmorning.com/fr/accueil.asp

Pénétrer au « New » est assez aisé, si ce n’est qu’à la porte, Kasa, physionomiste de forte stature veille . L’essentiel étant de n’avoir pas les poches vides comme il est de règle dans la plupart des lieux haut de gamme de la capitale.
Série anniversaire en cours fin 2006 et défilé des artistes attachés au lieu. En novembre Randy Weston est venu fêter joyeusement ses 80 ans en trio ( Alex Blake/ contrebasse, Neil Clarke / percussions ) et Jerry Gonzales renouer avec Paris.

Randy Weston le 6 novembre 2006 -  voir en grand cette image
Randy Weston le 6 novembre 2006
Photo © Christian Ducasse

Point faible du lieu : une sonorisation trop souvent en contradiction avec l’excellence des personnalités officiant sur le plateau. Cet aléas de taille a particulièrement desservi la formation latine du trompettiste et joueur de congas, Jerry Gonzales qui il est vrai aime à jouer le jeu du « gros son ».

On apprécie au New Morning, la visibilité de la belle scène, sa lumière et aussi une proximité avec des artistes souvent au bar pendant la pose et si disponibles. A ce titre nous sommes bien dans un club de jazz et son codage traditionnel. Pendant les répétitions de fin d’après-midi, la porte reste ouverte aux curieux. Décontraction et bonne humeur prévalent sous un vernis de rigueur, à l’image de la maîtresse des lieux, Madame Farhi . Femme invisible pour les non-initiés et pourtant omniprésente dans ses attentions vis à vis des musiciens qu’elle accueille et respecte. Aux murs, on trouve régulièrement les œuvres magistrales de Philippe Levy-Stab , sans doute considéré comme faisant partie du mobilier. Ses photographies en noir et blanc font transparaître l’essence du jazz afro-américain qu’il vénère.

Jerry Gonzales le 21 novembre 2006 -  voir en grand cette image
Jerry Gonzales le 21 novembre 2006
Photo © Christian Ducasse

Dans les semaines qui viennent début 2007, Chris Potter, Steve Coleman, Randy Brecker, Fred Wesley et Pee Wee Ellis, Roy Haynes, ... seront à nouveau au « New » en fidèles habitués.


> Lien :

http://www.philippelevystab.com