« Le jazz tisse sa toile... »
Vous êtes ici : Accueil » Disques, livres & Co » Chroniques 2012 » Daniel SCHLÄPPI : « Essentials »

Daniel SCHLÄPPI : « Essentials »

Il y en a qui ont de la chance... et du talent.

D 14 septembre 2012     H 09:12     A Pierre Gros    


Daniel SCHLÄPPI : « Essentials »

Daniel SCHLÄPPI : « Essentials » -  voir en grand cette image
Daniel SCHLÄPPI : « Essentials »
Catwalk / CODAEX
« OUI ! On aime ! »
« OUI ! On aime ! »

C’est durant une résidence musicale à New York en 2010 que le contrebassiste Daniel Schlaeppi [1] a rencontré le pianiste Marc Copland : « J’ai alors osé demander de jouer avec moi à ce grand musicien qui a travaillé avec les plus grands du jazz. Nous avons alors passé des moments passionnants et merveilleusement inspirés à jouer et jouer encore dans son living room jusqu’à ce que finalement, nous ayons le bonheur d’enregistrer cet album. »

Il y en a qui ont de la chance. Et c’est vrai qu’à l’écoute de ce disque intimiste ce que l’on ressent à la première écoute c’est la sincérité du propos. Pas d’innovation ici, mais le plaisir de faire de la musique à deux en toute simplicité. Des standards où s’épanouit la science harmonique de Marc Copeland et qui rappellent les grands duos de ce genre que nous a proposé l’histoire du jazz. On ne peut pas ne pas penser aux Duke Ellington, Jimmy Blanton ou Ray Brown quand on entend Things Ain’t What They Used To Be ou encore aux enregistrements de Charlie Haden avec Keith Jarrett ou Kenny Barron. Des standards entrecoupés par les Essentials, plages où la musique se fait plus aventureuse, plus free, plus modale et qui donnent leur nom à l’album.

Une dernière chose ? Le beau son boisé de la contrebasse, le son chaleureux du piano, il faut dire que le disque a été enregistré au studio Systems Two de Brooklyn et mixé par Gérard de Haro au studio La Buissonne.

Vraiment il y en a qui ont de la chance et qui savent la provoquer.
Un bien bel album qui s’écoute sans relâche et dont le chant résonne longtemps aux oreilles.


Daniel SCHLÄPPI : « Essentials » - Catwalk CW120010-2 - distribution CODAEX (paru le 12 septembre 2012)

Daniel Schläppi : contrebasse / Marc Copland : piano

01. Essential 1 (D. Schläppi) / 02. Never Let Me Go (J. Livingston, R. Evans) / 03. My Romance (R. Rodgers) / 04. Essential 2 (M. Copland, D. Schläppi) / 05. Things Ain’t What They Used To Be (D. Ellington) / 06. Essential 3 (M. Copland, D. Schläppi) / 07. Between Now And Then (M. Copland) / 08. Essential 4 (D. Schläppi) / 09. The Face Of The Bass (O. Coleman) / 10. The Meaning Of The Blues (B. Worth, B. Troup) / 11. Essential 5 (D. Schläppi) / 12. Solar (M. Davis) / 13. Essential 6 (M. Copland, D. Schläppi) / 14. Work Song (N. Adderly) / 15. Essential 7 (D. Schläppi) / 16. Yesterdays (O. Harbach, J. Kern) / 17. Essential 8 (D. Schläppi)

> Liens :


[1s’écrit aussi Schlaeppi !

Dans la même rubrique

26 décembre 2012 – Petit voyage en Suisse

18 décembre 2012 – La vitrine de décembre 2012 : 9 disques.

13 décembre 2012 – [retour sur...] Jérôme SABBAGH : « Plugged in »

6 décembre 2012 – [Disques] Les ÉTOILES de l’année 2012.

6 décembre 2012 – [retour sur...] Anne PACEO : Yôkaï