« Le jazz tisse sa toile... »
Vous êtes ici : Accueil » Sur scène » Sur scène en 2013 » SONS D’HIVER à Vitry sous pluie

SONS D’HIVER à Vitry sous pluie

Y’a plus d’saison Mâame Michu

D 4 février 2013     H 19:00     A Alain Gauthier    


Des giboulées déboulent, des flocons copulent avec de frêles grêlons qui n’en peuvent mais, les parapluies s’épanouissent et fleurissent sur les trottoirs luisants et février naissant prend des airs de mars. Un air de pré-printemps enamoureux et frilé. ( Oui, lecteur attentif, tu auras rectifié ).

JPEG - 18 ko
Burnt Sugar The Arkestra Chamber
Festival Sons d’Hiver 2013

La grande et belle salle Jean Vilar, à Vitry sur Seine, ne fait pas le plein pour cette mise en bouche goûteuse d’un samedi après-midi du Festival Sons d’Hiver.
Sur le grand écran, le film muet « BODY & SOUL », d’Oscar Micheaux, déroule une sombre histoire en noir et blanc et s’offre une bande son de luxe avec le BURNT SUGAR THE ARKESTRA CHAMBER dans un format ramené à 14 musiciens, sous la direction de Greg TATE au superbe béret rouge coquelicot.
Tout en discrétion le temps des scènes d’exposition, soulignant ici et là un paysage, un personnage, une situation, l’orchestre impose peu à peu à l’image l’histoire qu’il fabrique et bienvenue au spectateur multitâches qui regarde quicéqui qui est en train de scratcher, lit le sous-titrage en français et aussi cet argot ruralo-blacko-américain écrit en mode phonétique tout en se tortillant sur sa chaise sans en tomber avec sous le pied, encore de la réserve pour se régaler de la musique. Pfff... : spectateur, un métier.

Ensuite, il règne une atmosphère qui ne manque pas de rappeler le Sud Profond étazunien ( ze dipe saousse ) grâce au groove puissant et lancinant de cette formation impeccable, à son emportement halluciné accompagnant une célébration religieuse haute en couleurs bien qu’en noir et blanc et aux voix remarquables (un chanteur à la voix rabotée au fil de fer barbelé, une paire de chanteuses qui se retiennent d’envoyer du son), au grand équilibre sonore entre les musiciens acoustiques avec de la vraie sueur sous les aisselles et le mec qui la joue DJ avec ses platines et l’autre qui bidouille des sons électroniques. Une balance impeccable pour une présence intense. Ce soir, pas sûr que le public reste le cul collé à la chaise, ça va déménager et pas qu’à la cloche de bois.

> Festival Sons d’Hiver 2013 - Samedi 2 février - Vitry-sur-Seine - Théâtre Jean-Vilar (16h)
Burnt Sugar The Arkestra Chamber - Ciné-Concert « Body & Soul » Film de 1924 de Oscar Micheaux (création) : Greg Tate : direction, ordinateur portable / Latasha N. Diggs : effets vocaux, électronique / Abby Dobson, Carl Hancock Rux, Olumide Popoola : voix / Satch Hoyt, Micah Gaugh, Lewis « Flip » Barnes, Mikels Banks : cuivres / Andre ‘Day Glo’ Lassalle : guitares / Bruce Mack : claviers, voix /Jason Dimatteo : contrebasse / Marque Gilmore : batterie / Satch Hoyt : percussion


> Liens :

Dans la même rubrique

19 janvier 2014 – [En écho] À Lyon, Nicolas Folmer invitait et enregistait...

12 janvier 2014 – D’jazz Nevers Festival 2013 #1

12 janvier 2014 – D’jazz Nevers Festival 2013 #2

2 janvier 2014 – Nuit bleue à la Vapeur de DIJON

1er janvier 2014 – Minino GARAY au Triton