« Le jazz tisse sa toile... »
Vous êtes ici : Accueil » Disques, livres & Co » Chroniques 2007 » Edouard BINEAU et le Palais Idéal...

Edouard BINEAU et le Palais Idéal...

L’obsessionniste

D 20 janvier 2007     H 08:42     A Jacques Chesnel    


parution le 22 février 2007

Hommage au Palais Idéal du Facteur Cheval.

Le Jazz et une certaine idée de l’Architecture

Les deux premiers albums, Exodus en 2002 suivi de Idéal Circus avaient retenu l’attention par des qualités pianistiques et de compositions singulières : son refus de la performance, une conception très monkiène du silence, un discours concis et hautement sophistiqué, bien éloigné de toute tentation virtuose.

Appelé à se produire dans le cadre du festival « Jazz au Palais » à Hauterives, village situé au cœur de la Drôme des Collines, connu mondialement pour le Palais Idéal du Facteur Cheval, Edouard Bineau composa Idéal Circus, morceau dédié à l’œuvre de cet employé des postes, Ferdinand Cheval, qui durant trente trois ans édifia nuit après nuit cette construction internationalement reconnue comme référence de l’architecture dite « naïve », classé Monument Historique en 1969 par André Malraux. Cet album est donc consacré à cet Obsessionniste de génie, ramasseur et poseur de pierres avec un sens inné de la construction qui déboucha sur une certaine idée de l’Architecture.

Le site web d'Edouard Bineau -  voir en grand cette image
Le site web d’Edouard Bineau
http://www.edouardbineau.com

On retrouve ici toutes les qualités décrites plus haut. Une chanson de Trénet en piano solo à la Monk, cet autre architecte, un flamboyant Gaudi, en hommage au génial catalan proche cousin du piéton des postes, avec des aigus superbement maîtrisés de Sébastien Texier, enchaîné avec une belle mélodie tendrement exposée par la clarinette aux graves boisés, le coup de chapeau à l’Erik Satie l’original originaire de Honfleur, un autre parent, un Obsessionniste en sorte de ragtime accompagné de claquements de couvercle, les notes rebondissant en Ricochets, l’errance en piano solo parmi les chemins pierreux… un fort bel hommage, pierre musicale au faîte de ce château enchanteur qu’on revisite toujours avec plaisir et émotion.


> Le Chant du Monde - 274 1505 - distribution Harmonia Mundi.

Edouard Bineau (piano), Sébastien Texier (clarinette)

Compositions d’Edouard Bineau sauf Gaudi composé avec Sébastien Texier.

Enregistrement juin 2006

1/ Le Jardin Extraordinaire. 2/ Gaudi. 3/ Maman Rose. 4/ L’Obsessionniste 5/ Alice (1ère partie). 6/ Alice (2). 7/ Morceau Satieric. 8/ Ricochets. 9/ Le Charmeur de pierres. 10/ Idéal Circus. 11/ Rêve de terre. 12/ Les trois géants.


Prochain festival « Jazz au Palais : du 28 au 30 juin 2007

> Liens :

www.facteurcheval.com (site officiel)

www.gaudiallgaudi.com

www.edouardbineau.com