« Le jazz tisse sa toile... »
Vous êtes ici : Accueil » Sur scène » Sur scène en 2013 » Miracle au Duc : Gerald Clayton

Miracle au Duc : Gerald Clayton

Le pianiste au Duc Des Lombards avec Logan Richardson...

D 21 juillet 2013     H 16:50     A Philippe Paschel    


La musique produite par le trio de Gerald Clayton est languide, le toucher de piano du lideur est peu articulé, avec un abus de pédale ; le batteur est au contraire bruyant , voire très bruyant, et ne souigne pas ; le bassiste joue le regard fixé sur le pianiste avec lequel il a une grande complicité.

JPEG - 47.4 ko
Gerald Clayton, Logan Richardson et Joe Sanders - Paris le 15 juillet 2013
© Philippe Paschel

Les thèmes sont légèrement déstructurés et variés, mais le style, par ailleurs, très souple et complexe du pianiste est en antagonisme avec le jeu du batteur (Il suffit d’écouter le dernier disque de Clayton, “Life Forum”, en contraste pour s’en rendre compte ; le batteur y est Justin Brown). Logan Richardson -pour qui je suis d’abord venu- joue la musique du lideur, et réussit à placer un bon solo, malgré les bang-bang du batteur. Dans l’ensemble, c’est une musique qui semble indéfinie, pas très décidée sur le chemin à prendre et qui surtout, manque de nerf -j’y verrais bien un effet “Maiden Voyage” (Herbie Hancock, 1965), comme une langueur estivale...

Et puis un miracle s’est produit, un batteur nouillorquais de passage à Paris a remplacé le titulaire. C’est un grand barbu débordant d’énergie, un virtuose puissant et souple, doué d’un grouve formidable. Il accompagne un long solo de Logan Richardson qui joue alors dans son véritable style, intense, un peu bancal dans les structures, très inventif et formidablement souignant ; le bassiste regarde enfin le batteur. Le solo de Clayton qui a suivi, me laisse perplexe, c’est une sorte de duo avec le batteur, un peu comme sur “Sir Third” de “Life Forum”, des arpèges, des silences, quelques notes ...
Un rappel, le trio de Gérald Clayon nous noie dans l’assoupissement.

Duc des Lombards, 15 juillet 2013, 22.00 (60mn)
Gerald Clayton (piano), Joe Sanders (basse), Tommy Crane (batterie) + Logan Richardson (alto) + Obed Calvaire (batterie)


> À lire aussi sur CultureJazz.fr :


> Liens :

> Prochains concerts à Paris, en Île-de-France et dans toute la France ?
Consultez l’AGENDA de CultureJazz.fr !

Dans la même rubrique

19 janvier 2014 – [En écho] À Lyon, Nicolas Folmer invitait et enregistait...

12 janvier 2014 – D’jazz Nevers Festival 2013 #1

12 janvier 2014 – D’jazz Nevers Festival 2013 #2

2 janvier 2014 – Nuit bleue à la Vapeur de DIJON

1er janvier 2014 – Minino GARAY au Triton