« Le jazz tisse sa toile... »
Vous êtes ici : Accueil » Disques, livres & Co » Chroniques 2007 » Pierre FAVRE Ensemble, un « Fleuve » hors du temps.

Pierre FAVRE Ensemble, un « Fleuve » hors du temps.

Fleuve

D 21 janvier 2007     H 19:19     A Thierry Giard    


Fleuve n’est pas un disque de batteur. D’ailleurs, Pierre Favre est davantage un percussionniste soucieux de maîtriser les nuances de timbres et de couleurs plutôt que de surchauffer ses toms.

Fleuve serait plutôt un disque de « metteur en sons », de scénographe agençant les espaces musicaux qui vont se construire dès lors qu’on réunit un ensemble de sept musiciens venus d’horizons variés en laissant à chacun des marges de liberté. La prise de son, volontairement distanciée, développe cette impression d’espace dans un style propre au label ECM.

Pierre Favre Ensemble « Fleuve » -  voir en grand cette image
Pierre Favre Ensemble « Fleuve »
Ref : ECM 1977 - dist Universal - parution 15/01/2007

Il faut alors que l’auditeur se laisse entraîner par le courant de ce disque tranquille, porteur d’histoire et d’histoires. La musique peut sembler atypique, la harpe brouille souvent les pistes comme dans Panama, relayée par le jeu de balais de Pierre Favre et la clarinette basse de Frank Kroll. On pourrait attendre Pierre Favre du côté de l’improvisation la plus ouverte (de Portal à Tamia, de Barre Phillips à Steve Swallow, sa vie musicale est jalonnée de rencontres « ouvertes »). Là, il nous propose sept compositions finement ciselées, influencées par les musiques anciennes, empreintes d’une grande sérénité, précieuses sans doute où le swing est souvent suggéré mais jamais imposé.

Cet ensemble est une formation originale où les cordes sont très présentes : harpe, contrebasse, basse électrique, guitare. On retrouve là Michel Godard, son tuba et son antique serpent et on découvre Frank Kroll, clarinettiste et saxophoniste formé aux différents aspects de l’improvisation, y compris dans les musiques traditionnelles orientales. Son jeu, ici très mélodique, met en relief la finesse des thèmes (Reflet Sud et le superbe Fire Red - Gas Blue - Ghost Green en particulier) .

Si ce disque peut surprendre par son agencement particulier des espaces, la musique y circule, limpide et claire, sans contraintes de styles et de chapelles. Méditative sans doute, empreinte de sérénité, elle n’en est pas moins une voie à explorer dans le paysage des musiques actuelles. Bientôt septuagénaire, Pierre Favre signe ici une œuvre empreinte de sagesse.


> ECM 1977 - distribution Universal Music France

Philipp Schaufelberger : guitare ; Frank Kroll : soprano saxophone, clarinette basse ; Hélène Breschand : harpe ; Michel Godard : tuba, serpent ; Wolfgang Zwiauer : guitare basse ; Bänz Oester : contrebasse ; Pierre Favre : percussion, batterie

Enregistré à Bâle en octobre 2005

Compositions de Pierre Favre.

1. Mort d’Eurydice / 2. Panama / 3. Albatros / 4. Reflet Sud / 5. Fire Red - Gas Blue - Ghost Green / 6. Nile / 7. Décors


> Liens :

Le site de Pierre Favre, pour en savoir plus sur ce musiciens qui met « la poésie en mouvement » (titre d’un portrait cinématographique que lui a consacré le cinéaste suisse Pio Corradi) : http://www.pierrefavre.ch/

Le site du label ECM :
http://www.ecmrecords.com