« Le jazz tisse sa toile... »
Vous êtes ici : Accueil » Sur scène » Sur scène en 2013 » Intersession #12

Intersession #12

Le Dream de Babel

D 21 novembre 2013     H 12:58     A Alain Gauthier    


Douzième édition du projet Triton/Ensemble Intercontemporain sous la forme d’une rencontre entre deux solistes de l’Ensemble Intercontemporain et deux musiciens familiers de la musique improvisée. D’un côté Jérôme NAULAIS au trombone et Victor HANNA aux percussions, de l’autre Christophe MONNIOT aux saxophones, clavier, gesticulations et Didier ITHURSARRY à l’accordéon.

Christophe Monniot - Le Triton, 22 sept. 2013 -  voir en grand cette image
Christophe Monniot - Le Triton, 22 sept. 2013
© Florence Ducommun

Un thème fédère ce quartet, le I have a dream de Martin Luther King, déconstruit, remanié et traduit en une dizaine de langues par Sylvie GASTEAU sur une bande son « Le Dream de Babel » qui servira de fil à cette création éphémère et instantanée.
La contrainte destinée à stimuler ce quartet augmenté se résume à : « Sentez-vous libres » !!! Aussi paradoxale que le « détendez-vous !! » du kiné ou « Aimez-vous les uns les autres » des anti-mariages pour tous.
Donc un enchaînement récurrent d’une séquence libre-pas-écrite-improvisée, d’une séquence écrite ( un thème bref, un refrain, … ) et ter repetita.
Il n’y aura pas de battle, une de ces bonnes et furieuses bastons musicales où chacun, dopé à la testotérone, au Chinon et à l’air du temps, se jette dans la pente et banzaï !!! arrache du plus profond de lui, le KRIKIRAVI. Ce soir, pas de mêlée sauvage, pas de cris d’encouragement ni de claques derrière la nuque et difficile de ne pas se rendre compte que les improvisateurs font la loi : ils prennent leur place, toute leur place, ils ouvrent des pistes, relancent des idées et mènent la partie.
Les deux intercontemporains auraient dû savoir que leurs acolytes sont incontournables. Incontournables ? Qu’on ne peut contourner. Alors ils s’installent dans une posture d’accompagnants : ah oui, les gars, l’impro ça ne rigole pas tous les jours. Si t’attends ton tour, si tu prends pas ton tour, t’es pas sûr de jouer. À ce compte-là, Ithurssary et Monniot assurent mieux qu’une mutuelle.

D. Ithursarry et C. Monniot (Station MIR) - Nevers, 10 nov 2011 -  voir en grand cette image
D. Ithursarry et C. Monniot (Station MIR) - Nevers, 10 nov 2011
© CultureJazz.fr

Histoire de compléter cette soirée de haute culture, un flash back pas inutile en forme de synchronicité à distance : ce matin, Marc Voinchet dans les Matins de France Culture, accueillait Hélène CIXOUS, Madame Hélène Cixous qui, à travers un propos d’une précision, d’une élégance et d’un tranchant d’acier japonais, répondait, en parlant des attaques racistes envers Christiane Taubira, à Martin Luther King, cinquante ans après. Trois minutes lumineuses, ici (www.franceculture.fr) qui rappellent que l’humanité n’est pas un vain mot.
Enfin, pour continuer de se régaler dans la même veine, ré-écouter la Valse d’Alex par Monniot et Ithursarry et pourquoi pas Les Voix d’Itxassou de Tony Coe.

Y’a pas de mal à se faire du bien.

Le Triton (93 - Les Lilas) - vendredi 15 novembre à 19h30
Christophe Monniot : saxophones / Didier Ithurssary : accordéon / Jérôme Naulais : trombone / Victor Hanna : percussions / Sylvie Gasteau : écriture & réalisation de la BO “Le dream de Babel”


> Liens :

Dans la même rubrique

19 janvier 2014 – [En écho] À Lyon, Nicolas Folmer invitait et enregistait...

12 janvier 2014 – D’jazz Nevers Festival 2013 #1

12 janvier 2014 – D’jazz Nevers Festival 2013 #2

2 janvier 2014 – Nuit bleue à la Vapeur de DIJON

1er janvier 2014 – Minino GARAY au Triton