« Le jazz tisse sa toile... »
Vous êtes ici : Accueil » Sur scène » Sur scène en 2013 » J.A.S.S. à l’Improviste

J.A.S.S. à l’Improviste

Ce qu’il y a de bien avec les péniches c’est que ça bouge.

D 19 décembre 2013     H 12:26     A Pierre Gros    


J.A.S.S. à l’Improviste : Quai D’Austerlitz, 75013 Paris
Mercredi, 11 Décembre, 2013 - 21:00

Ce qu’il y a de bien avec les péniches c’est que ça bouge, ça vogue, ça tangue. L’Improviste a quitté le bassin de la Villette et s’est arrimée (provisoirement) au quai d’Austerlitz avant, espérons le, de nouvelles aventures vers le quai Montebello. Le fleuve s’ouvre devant nous, va vers la mer et c’est une autre paire de manches que de s’émouvoir…
Oui mais la Seine s’en balance et nous balance au gré des vents et des vagues provoquées par les bateaux-tsétsés. Vient la pénombre, passe le temps et nous avons testé J.A.S.S., un bateau sans capitaine à bord, mais lesté de quatre solides équipiers qui savent larguer les amarres comme et quand il le faut, nous entraînant au cœur de leur(s) musique(s).
Ça commence là où aucune boussole, rendue folle, n’arrive à indiquer le lieu où l’on va… avant d’installer par un maillage savant et subtile des groove-beat-swings originaux et venus de nulle part.

JPEG - 47.5 ko
A. Darche, S. Boisseau, J. Hollenbeck, S. Blaser - J.A.S.S.
© Thierry Mallevaes

Du tambour, J [1] percussionniste-batteur-bruiteur, ô combien original, sait plonger dans la mémoire immatérielle de l’Amérique, pour retrouver les racines rythmiques de l’Afrique des ancêtres dans une transe digne du vaudou, un voyage à lui tout seul.
Du saxophone ténor, A [2] envoie de précieuses lignes pécheresses et ramène à la surface des mélopées venues d’on ne sait où.
Du trombone-serpent, S [3] bouscule, ensorcelle son monde et nous oblige à nous accrocher au bastingage pour ne pas basculer par-dessus bord.
De l’ancre- contrebasse, l’autre S [4] nous entraîne dans son sillage pour mieux suivre les tourbillons de ces eaux trinaires et troubles.

On peut dire que ça remue, pris que nous sommes dans le maelström de cette musique, qui s’est construite sur une complicité et sur des rencontres dues au hasard.
Mais y a-t-il un hasard quand on joue sur un état d’esprit qu’à l’évidence on partage même sans se connaître ? Fatalement, les pistes en viennent à se croiser : Paris, Berlin, l’ONJ, Berlin, Paris.

Bientôt un disque de J.A.S.S., et l’espérance forte et violente de réécouter ce groupe à l’avenir prometteur.

À travers les hublots de la Péniche L’Improviste, nous apercevons le roulis des ombres tutélaires des tours de Notre Dame, de la Dame de Fer (la vraie) et on sait que sous le pont Mirabeau coule la Seine et nos amours…

John Hollenbeck : batterie & percussions / 
Alban Darche : saxophone ténor 
/ Samuel Blaser : trombone 
/ Sébastien Boisseau : contrebasse


> Le disque à paraître tout début janvier 2014 :

J.A.S.S. : J. HOLLENBECK – A. DARCHE – S. BLASER – S. BOISSEAU : « J.A.S.S. » -  voir en grand cette image
J.A.S.S. : J. HOLLENBECK – A. DARCHE – S. BLASER – S. BOISSEAU : « J.A.S.S. »
YOLK Records / L’Autre Distribution
J.A.S.S. : J. HOLLENBECK – A. DARCHE – S. BLASER – S. BOISSEAU : « J.A.S.S. »

Ce disque figurera dans la Pile de disques de janvier 2014 à paraître début janvier sur CultureJazz.fr...

> YOLK Records J2059 / L’Autre Distribution

John Hollenbeck : batterie, percussions / Alban Darche : saxophone ténor / Samuel Blaser : trombone / Sébastien Boisseau : contrebasse

01. recurring dreams (s. blaser) / 02. saj’s (a. darche) / 03. jazz envy (j. hollenbeck) / 04. water (a. darche) / 05. limp mint (j. hollenbeck) / 06. driving license (a. darche) / 07. no D (j. hollenbeck) / 08. miss univers 2031 (a. darche) / 09. it began to get dark (s.blaser) / 10. tricephale (a. darche)

> Liens :


[1John Hollenbeck

[2Alban Darche

[3Samuel Blaser

[4Sébastien Boisseau

Dans la même rubrique

19 janvier 2014 – [En écho] À Lyon, Nicolas Folmer invitait et enregistait...

12 janvier 2014 – D’jazz Nevers Festival 2013 #1

12 janvier 2014 – D’jazz Nevers Festival 2013 #2

2 janvier 2014 – Nuit bleue à la Vapeur de DIJON

1er janvier 2014 – Minino GARAY au Triton