« Le jazz tisse sa toile... »
Vous êtes ici : Accueil » Disques, livres & Co » Chroniques 2006 » JAZZONIA

JAZZONIA

Little Boy don’t get scared

D 25 septembre 2006     H 21:40     A Thierry Giard    


Un hommage éclatant au vocalese

Dans la mouvance du be-bop, des chanteurs virtuoses imaginèrent le vocalese : mettre des mots sur les notes des solos des plus grands instrumentistes du jazz. Ainsi, Eddie Jefferson, King Pleasure, Annie Ross, Dave Lambert et Jon Hendricks développèrent une habileté stupéfiante à jongler avec les mots sur des lignes mélodiques d’une complexité extrème.

Jazzonia est le projet ambitieux d’un sorcier blanc qui possède les codes des musiques dites « actuelles » et de la Great Black Music, Bill Laswell (secondé à la production par Alan Douglas). Bassiste, polyinstrumentiste, spécialiste des « bouillons de cultures », Laswell a voulu donner un second souffle à un genre un peu délaissé.
Jazzonia, nouvelle production de Bill Laswell et Alan Douglas
La recette est simple et audacieuse, sans tabous ni oeillères : réunir une belle brochette de personnalités du jazz, des musiciens qui ont forgé leurs idées et leur caractère dans la creative music des années 70-80-90 (Amina Claudine Myers, Byard Lancaster, Brandon Ross, Graham Haynes, Karl Berger...) et les immerger dans les sons et les rythmes d’une génération montante de la Black Music (soul, funk, hip-hop, R’n’B et tutti quanti). Le matériau de base : une sélection de standards, thèmes fétiches des acrobates de la voix inventeurs du vocalese et une composition de Bill Laswell pour conclure.

La réalisation est réussie. Fraîche, tonique, enjouée, elle donne un coup de jeune à des compositions anciennes tout en restant respectueuse de ses sources. Après le collage de séquences qui structure Little Boy Don’t Get Scared, les platines chauffent à blanc Swan Blues. Plus loin, on pourra se délecter d’une magnifique version d’Angel Eyes qui permet de retrouver la voix grave, souple et l’articulation précise d’Amina Claudine Myers. Une curiosité : la version inattendue de Cottontail (Ellington) chantée par Bootsy Collins, bassiste « déjanté » de la scène funk, ex-compagnon de route de James Brown.

D’un bout à l’autre de l’album, le travail sur les harmonies vocales, la mise en valeur des solistes, l’intégration des sons et rythmes (synthétiques ou « recyclés » par les DJ’s), le velouté des cordes (arrangées par Karl Berger) constituent un ensemble homogène.

On rétorquera sans doute que Quincy Jones avait ouvert la voie à cette fusion entre jazz, hip-hop et soul music en 1989 avec une plateau de stars inimaginable pour le disque Back on the Block puis en 1995 avec Q’s Jook Joint. On répondra que la débauche de moyens ne suffit pas et qu’il est intéressant à ce titre de comparer les versions de Moody’s Mood for Love par Q. Jones en 95 et Jazzonia aujourd’hui. Bill Laswell se montre respectueux des versions antérieures mais apporte à cette composition assez sirupeuse une touche personnelle et une créativité rythmique qui parviennent à éviter la mièvrerie.

Un disque qui est bien plus qu’une curiosité : un hommage vibrant à une tranche de l’histoire du jazz avec des moyens d’aujourd’hui. Une belle réalisation qui aura aussi le mérite, sans doute, de rapprocher des générations. Une porte d’entrée vers le jazz qu’on peut ouvrir sans hésiter.


Douglas records DG01 - ref 17461 - distibution DG Diffusion. : ( > sortie : 16/10/2006)

> Formation :

Amina Claudine Myers : orgue Hammond, piano électrique, vocal / Asante : vocaux / Bill Laswell : basse, percussions, platines, boîtes à rythmes / Blue a.k.a. Alicia Renee : vocal
Bootsy Collins : vocal : Brandon Ross : guitare / Byard Lancaster : saxophones et flûte / Dana Bryant : vocal / DXT : platines / Graham Haynes : cornet, bugle / Grandmaster Melle Mel : vocal / Karl Berger : clavier basse, piano, synthetiseur, vibraphone / Material Strings : arrangé et conduit par Karl Berger / Nicky Skopelitis : guitare / Roc Raida : platines

Produit par Bill Laswell et Alan Douglas.

> Titres :

1/ Little Boy don’t get scared (S. Getz, King Pleasure, J. Hendricks) ; 2/ Swan blues (R. Carpenter, King Pleasure) ; 3/ I’m gone (Quincy Jones, King Pleasure) ; 4/ Moody’s Mood for love (J. McHugh, D. Fields, J. Moody) ; 5/ Cottontail (Duke Ellington) ; 6 / Angel Eyes (E.K. Brant, M. Dennis) ; 7/ Twisted (A. Ross, W Gray) ; 8/ Fad (Bill Laswell)

>Les sites à consulter :

http://www.douglasrecords.com

Dans la même rubrique

30 décembre 2006 – Label Rude Awakening : La Poche à Sons et Fonetik

30 décembre 2006 – Michel FERNANDEZ Trio : Eléments

28 décembre 2006 – Deux duos de Jack DeJohnette

28 décembre 2006 – ZIG-ZAG TERRITOIRES & LABEL LABORIE

24 décembre 2006 – Eric LEGNINI Trio : un héritage revendiqué !