« Le jazz tisse sa toile... »
Vous êtes ici : Accueil » Disques, livres & Co » Chroniques 2014 » Cinq disques chez Gérard Terronès

Cinq disques chez Gérard Terronès

Trois nouveautés et deux rééditions.

D 18 mars 2014     H 18:10     A Pierre Gros    


Cinq disques chez Futura, des nouveautés mais aussi des rééditions du formidable catalogue de Gérard Terronès

  • Richard Bonnet / Tony Malaby / Antonin Rayon / Tom Rainey « Warrior » (2013) - Marge 53
  • François Lemonnier & Raphaël Lemonnier : « Come again » (2012) - Blue Marge 1015
  • Healing Unit Quintet : « Music to run and shout » (2013) - Hôte Marge 09
  • Siegfried Kessler trio (J-F. Jenny Clarke, C. Jarvis) featuring Archie Shepp “Invitation” (1979) - Impro 04 (réédition)
  • Billy Harper quintet (E. Hollins, F. Hersch, L. Spears, H. Arnold) “The Awakening” (1979) - Marge 09 (réédition)

Avoir des références ne veut pas dire copier, loin de là mais ouvrir le champ des peut(-)être, des filiations souterraines. Fils en musique, fils que l’on tire de la pelote de nos esprits, fils conducteurs. Et jouer de la musique, en être acteur c’est aussi proposer à l’auditeur d’en faire quelque chose, d’acter, de la prendre à son compte, de s’investir.


Richard Bonnet quartet : « Warrior »

Richard Bonnet / Tony Malaby / Antonin Rayon / Tom Rainey « Warrior » -  voir en grand cette image
Richard Bonnet / Tony Malaby / Antonin Rayon / Tom Rainey « Warrior »
Marge / Futura & Marge
« OUI ! On aime ! »
« OUI ! On aime ! »

Un nouveau voyage aux USA pour le guitariste Richard Bonnet. Dans ses bagages une musique écrite et pensée pour un quartet qui rappelle ceux de Jimmy Smith au moins dans l’instrumentation. Une musique éclatante dans tous les sens du terme, une guitare saturée et hendrixienne avec un Tony Malaby aux saxophones en très (très) grande forme tout au long du disque et qui sait ici ajouter le zest de tradition qui rattache cet enregistrement au jazz. Car les compositions de Richard ont cette ouverture dans leurs structures et leurs lignes qui peut les rendre malléables et propices à la liberté d’interprétation. Il est aidé en cela par un Antonin Rayon qui sait de manière personnelle tirer parti de l’orgue Hammond, cet instrument pourtant reconnaissable entre tous, et choruser de manière probante, jamais à court d’idées, un musicien à découvrir. Cerise sur le gâteau un remarquable Tom Rainey à l’écoute de tout ce qui bouge, et dont les capacités inventives le rapprochent d’un John Hollenbeck à moins que ça ne soit le contraire.
En résumé un album attachant plein de puissance et qui ne laisse jamais indifférent, entre blues ultra-expressif et liberté. Qui plus est avec une remarquable prise de son. Oui ! On aime.

Richard Bonnet, Guitare / Tony Malaby Saxophone Ténor & Soprano / Antonin Rayon, Orgue Hammond / Tom Rainey, Batterie

01. Quelque chose d’étrange / 02. Warrior / 03. Kala / 04. Coney Island Line / 05. Bonne résolution / 05. Wolrd of Signs. Compositions de Richard Bonnet. Enregistré le 13 octobre 2013.


François Lemonnier & Raphaël Lemonnier : « Come again »

François Lemonnier & Raphaël Lemonnier : « Come again » -  voir en grand cette image
François Lemonnier & Raphaël Lemonnier : « Come again »
Blue Marge / Futura & Marge
« OUI ! On aime ! »
« OUI ! On aime ! »

Frères en musique mais homonymes dans la vie, complices dans le jeu mais aussi dans l’esprit. Des duos il en existe beaucoup et la filiation, cette fois-ci, remonte aux origines des premières gravures, ceux d’un Louis Armstrong avec Earl Hines par exemple. Rassurez-vous je ne ferais pas l’historique de cette formule dans le jazz, mais nous sommes bien ici dans cette lignée. Une lignée cependant qui peut rappeler le cabaret, la guinguette, le bouge, la salle de concert ou encore les milongas de Buenos Aires ou les choros de Rio.
Pas de bouleversement dans l’expression musicale, qu’importe après tout, mais une belle envie et un beau son de trombone mis à nu, habillé par un piano qui a l’histoire du jazz et la pétrit dans ses mains.
Écoutez Flying to Shanghaï : solo de trombone en introduction à Shanghaï Ducks.
Écoutez Prélude : solo de piano, sorte de mise en scène à un très beau I Remember Clifford sans oublier un traitement original de Round Midnight.

Des standards, des mélodies donc mais aussi des compositions personnelles qui y ressemblent. De la belle musique bien jouée. Un beau CD tout simplement.

François Lemonnier, Trombone / Raphaël Lemonnier, Piano

01. St James Infirmary (Trad.) / 02. Oscarina (Pixinguinha & Benedito Lacerda) / 03. Nostalgia In Times Square (Charles Mingus) / 04. Chau Paris (Astor Piazzolla) / 05. Flyng The Shanghai (François Lemonnier) / 06. Shanghai Ducks / 07. Come Again (John Dowland) / 08. Prelude (Raphael Lemonnier) / 09. I Remember Clifford (Benny Golson) / 10. Escargoiseau (François Lemonnier) / 11. Lady Ga (François Lemonnier) / 12. Round Midnight (Thelonious Monk). Enregistré en Sepetembre-décembre 2012


Healing Unit Quintet : “Music to run and shout’’

Healing Unit Quintet : « Music to run and shout » -  voir en grand cette image
Healing Unit Quintet : « Music to run and shout »
Hôte Marge / Futura & Marge

Voici un disque qui va chercher son inspiration du coté du jazz des années soixante-soixante dix, qui allie expérience de l’écrit et improvisation la plus libre dans la veine des Eric Dolphy, Art Ensemble Of Chicago, Andrew Hill jusqu’aux expériences de Tony Williams.
Que l’on ne s’y trompe pas c’est un jazz moderne et captivant empli d’un swing d’aujourd’hui que l’on écoute ici, une musique jamais gratuite. Et comme dit par Paul Wacrenier, cette musique est faite pour émouvoir et apporter la joie du jeu collectif à l’auditeur, sans chercher le sensationnel des traits fulgurants qui émeuvent tant les naïfs. S’appuyant sur des mélodies bien construites, sur une énergie positive, une tradition musicale créative, on dit oui à ce collectif qui a la générosité comme moteur. A écouter et espérons le à voir.

Arnaud Sacase, sax alto, clarinette basse / Benoist Raffin, batterie / Xavier Bornens, trompette / Marco Quaresimin, contrebasse / Paul Wacrenier, piano, vibraphone

1. Dog And Cat At Play / 2. Serendipity / 3. Mais Son Corps Bouge Encore / 4. Uncontrolled Memories / 5. Ablessed Hill In Fucking Hell / 6. Run 3 / 7. Ce Soir Là / 8. Run 2 / 9. Run 1 / 10. Geyser-Odd Sea. Compositions de Paul Wacrenier sauf 5 de Marco Quaresimin, 2 & 7 de Healing Unit / Enregistré en juin 2013


> Deux rééditions :

Siegfried Kessler trio featuring Archie Shepp : “Invitation”

Siegfried Kessler trio featuring Archie Shepp “Invitation” -  voir en grand cette image
Siegfried Kessler trio featuring Archie Shepp “Invitation”
Réédition Impro / Futura & Marge

C’est sur l’invitation de Gérard Terrones que Siegfried Kessler devait enregistrer ce disque de standards, lui qui en avait assez qu’on le catalogue pianiste de free jazz. Free peut être mais pas n’importe lequel pour celui qui avait suivi une formation des plus académique (Bach, contrepoint entre autre) et pour qui free voulait dire ouvert, pas avec n’importe quel standards mais avec ceux qui font réfléchir.
Certes ce disque a dû être enregistré dans l’urgence, sans filet en en acceptant l’outrance du jeu, alors ne soyons pas chiche des imperfections, des erreurs, aujourd’hui nous qui sommes si habitués aux disques zéro défauts où rien ne dépasse et où on a peur de faire peur.
Ok, la rythmique Jenny Clark-Jarvis par moments se court après. Le son ce n’est pas tout à fait ça (on est en 1979), le mixage non plus, Archie patauge par endroits.
À ce titre, les plages en trio sont les plus séduisantes, là où on se livre à fond (superbe chorus de JF et Jarvis sur Free for all), mais bon, force est de constater que ça joue. Et Siegfried alors là pour jouer, il joue grave…

Siegfried Kessler, Pano / J-F. Jenny Clarke, Contrebasse / CLifford Jarvis, Batterie / Archie Shepp Saxophone Ténor sur 1 & 4

01. Invitation (Kasper-Webster) /02. Ecaroh (Horace Silver) / 03. Free For All (Wayne Shorter) / 04. Along Came Betty (Benny Golson) / 05. Silver’s Serenade (Horace Silver) / 06. Ugetsu (Cedar Walton) / Enregistré le 25 janvier 1979


Billy Harper quintet “The Awakening”

Billy Harper quintet (E. Hollins, F. Hersch, L. Spears, H. Arnold) “The Awakening” -  voir en grand cette image
Billy Harper quintet (E. Hollins, F. Hersch, L. Spears, H. Arnold) “The Awakening”
Marge / Futura & Marge

Billy Harper, pour ceux qui le découvrent (comme moi) est un saxophoniste texan au son plein et généreux qui est, de plus, adepte de la Great Black Music du gospel à Art Blakey en passant par Elvin Jones et Max Roach avec lesquels il a joué.
Sa musique, son jeu s’apparentent à un modernisme empli de spiritualité, d’engagement, à la recherche d’une conscience profondément afro-américaine si ces expressions ont encore une signification aujourd’hui. Cette quête mystique et spirituelle, il la transmet par un dynamisme un élan rythmique et sonore qui rappelle un John Coltrane.
Certes il n’a pas la diversité expressive de Coltrane ni sa force tellurique et, si l’on finit un peu par tourner en rond, il faut souligner sa puissance dans ce disque vieux de trente ans.
À noter, au piano dans ce disque un tout jeune Fred Hersh.

Billy Harper, Saxophone Ténor / Everett Hollins, Trompette / Fred Hersch, Piano / Louie Mbiki Spears, Contrebasse / Horace Arnold, Batterie

01. The Awakening / 02. Soran Bushi-B.H. / 03. Cry Of Hunger. Compositions de Billy Harper. Enregistré le 29 janvier 1979


> Tout le catalogue Futura-Marge :

Dans la même rubrique

26 décembre 2014 – Sonny Simmons & Improvising Beings : une somme !

22 décembre 2014 – Trois disques pour éclairer l’hiver.

18 décembre 2014 – cELLp : « Synapse »

13 décembre 2014 – « CD’esthetic » : la musique et l’objet. #2

10 décembre 2014 – JAZZ - La musique de l’Amérique