« Le jazz tisse sa toile... »
Vous êtes ici : Accueil » Sur scène » Sur scène en 2014 » « MIGRANTS » : Bernard SANTACRUZ Quartet

« MIGRANTS » : Bernard SANTACRUZ Quartet

Une création produite par l’AJMI à Avignon.

D 5 mai 2014     H 09:47     A Florence Ducommun    


Mercredi 26 mars 2014, les avignonnais ont eu la primeur de la nouvelle création du quartet du contrebassiste Bernard Santacruz, « Migrants », après 3 jours de résidence.
Il avait fait appel à trois musiciens bien connus : Bernard JEAN au vibraphone, Simon Goubert à la batterie et Géraldine Laurent au saxophone alto.

JPEG - 57.4 ko
Bernard Santacruz - Avignon, mars 2014.
© Florence Ducommun

Ces quatre musiciens n’ont pas joué leur dernière note, croyez moi !
Introduits avec passion par Pierre Villeret, le directeur artistique de l’AJMI, qui a souligné la pertinence de leur « Migrants » (il faut dire qu’Avignon à cette date tremblait de tomber dans les filets du FN), ils ont fait salle comble !
Le répertoire de cet orchestre s’est construit autour des compositions du leader. On y a senti l’influence de Mc Coy Tyner à certains moments, d’Eric Dolphy à d’autres, mais surtout une intense créativité s’est entendue, comme un creuset, une marmite en ébullition d’où s’est échappé un génie musical que les artistes eux-mêmes étaient presque stupéfaits de voir prendre vie après ces 3 jours. Ils ont atteint presque une certaine forme de transe. Je l’ai vraiment ressenti comme tel, surtout pour Bernard Santacruz qui a eu constamment le sourire aux lèvres, souvent les yeux fermés et dans une forme que je ne lui avais encore pas autant vue !

Géraldine Laurent - Avignon, mars 2014. -  voir en grand cette image
Géraldine Laurent - Avignon, mars 2014.
© Florence Ducommun
Bernard Jean - Avignon, mars 2014. -  voir en grand cette image
Bernard Jean - Avignon, mars 2014.
© Florence Ducommun
Simon Goubert - Avignon, mars 2014. -  voir en grand cette image
Simon Goubert - Avignon, mars 2014.
© Florence Ducommun

De même on sentait le bonheur de Bernard Jean, très attentif et concentré.
Simon Goubert et sa légendaire batterie avec ses cymbales en hauteur était lui-même un génie liant à la fois les phrasés de chacun et s’échappant parfois en quelques solos majestueux, comme un oiseau planant au dessus de la mêlée !
Quant à Géraldine Laurent, elle nous a une fois de plus mis dans sa poche, avec son phrasé exceptionnel et sa pratique du souffle peu commune auquel je reste suspendue comme une enfant à qui on raconte une histoire incroyable.

Bernard Santacruz - Avignon, mars 2014. -  voir en grand cette image
Bernard Santacruz - Avignon, mars 2014.
© Florence Ducommun
Simon Goubert, Géraldine Laurent - Avignon, mars 2014. -  voir en grand cette image
Simon Goubert, Géraldine Laurent - Avignon, mars 2014.
© Florence Ducommun
Bernard Jean - Avignon, mars 2014. -  voir en grand cette image
Bernard Jean - Avignon, mars 2014.
© Florence Ducommun

Oui, ce soir là, on peut dire que nous avons vécu un état de grâce... Une création comme la naissance d’un bébé qui va grandir et qui, déjà, avait rendez-vous les jours suivants avec (pas moins que) Le Cri du Port à Marseille, Charlie Free à Vitrolles et La Fraternelle à Saint Claude.

A.J.M.I. (Association Jazz & Musique Improvisée) - La Manutention ; Avignon (84) - mercredi 26 mars 2014 à 20h30.
Création produite par l’AJMi : Migrants - Géraldine LAURENT, saxophone alto / Bernard JEAN, vibraphone / Bernard SANTACRUZ, contrebasse / Simon GOUBERT, batterie

JPEG - 63.6 ko
Quartet « Migrants » - Avignon, mars 2014.
© Florence Ducommun

> Liens :