« Le jazz tisse sa toile... »
Vous êtes ici : Accueil » Sur scène » Sur scène en 2014 » Eric Barret & Simon Goubert : carte blanche (Paris)

Eric Barret & Simon Goubert : carte blanche (Paris)

Histoire de potes n°2 à La JAVA

D 3 juin 2014     H 08:43     A Pierre Gros    


> lundi 26 mai 2014 à La JAVA

Carte blanche à Eric Barret & Simon Goubert


La Java, salle mythique du Faubourg du Temple où a joué Django Reinhardt, chanté Gabin, Fréhel, Piaf, remise au jazz (et il faut l’en remercier ici) par le producteur de Futura et Marge, Gérard Terronès.

1er set : Eric Barret & Simon Goubert duo “Linkage”

Eric Barret et Simon Goubert se connaissent depuis si longtemps qu’ils n’ont pour ainsi dire plus de secrets l’un pour l’autre et seul leur amitié, l’envie peut leur donner le goût de continuer le vivre ensemble musical.

Il faut avant toute chose décrire aux personnes qui n’ont jamais eu l’occasion de voir Simon Goubert, sa façon d’entrer dans sa batterie. Car il entre en effet dans son instrument comme on entre dans une maison.
Entourés des fûts, des cymbales comme des organes dont il serait le cœur propulsant l’énergie. Il y a quelque chose de l’organiste chez lui, qui manipulerait les registres les claviers et autres pédaliers comme autant de jeux, enroulant, harmonisant la musique d’accords sonores. Simon peut jouer fort, très fort même tout en laissant toute sa place au lyrisme et à la science d’Eric Barret.
Une première évidence : ce duo, “Linkage” a pour modèle l’Interstellar Space de John Coltrane et Rashied Ali. Si l’on connaît bien l’ouvrage coltranien on discernera sans peine l’ombre du maître dans le jeu du saxophoniste, quelques bribes de chorus du disque Crescent, quelques façons, quelques inflexions, un beau duo.

JPEG - 42.4 ko
Simon Goubert - mai 2014
© T. Giard - CultureJazz.fr

2e set : Eric Barret & Simon Goubert invitent Sophia Domancich & Jean-Philippe Viret

Pour la seconde partie de ce concert, autant se faire plaisir. On invite deux musiciens avec lesquels on a partagé de multiples projets que ce soit avec la pianiste Sophia Domancich ou avec le contrebassiste Jean-Philippe Viret. Deux compagnons de longue date. L’un, Jean-Philippe, aux lignes solides et aux soli remarquablement construits. L’autre, Sophie, au touché franc et soyeux, hérité de sa formation classique, mais aussi une façon de se poser sur le temps qui donne, l’air de rien, une grande respiration à ses chorus. Elle a aussi cet art du jouer quand c’est son tour et de lever les mains du clavier quand il le faut. Un art de la forme qui n’est pas donné à tout le monde.

Deux formations où l’on a bien compris que le jazz, la musique improvisée sont avant toute chose une affaire de rencontres, de tensions comme avec Charlie Mingus ou Miles Davis ou alors comme ici une affaire de potes.

La JAVA, 105 rue du Faubourg du Temple 75010 Paris. - 26 mai 2014 - 20h30
Éric Barret : saxophone ténor / Sophia Domancich : piano /
Jean-Philippe Viret : contrebasse / Simon Goubert : batterie


> Liens :