« Le jazz tisse sa toile... »
Vous êtes ici : Accueil » Disques, livres & Co » Chroniques 2007 » Pl[a]in Sud : un oud dans la Tribu Hérisson...

Pl[a]in Sud : un oud dans la Tribu Hérisson...

Nouvel album

D 14 février 2007     H 12:08     A Thierry Giard    


On ne peut que constater que la région lyonnaise garde un certaine tradition de vie collective (issue peut-être de sa tradition ouvrière ?). Après les corporations de la soie, les canuts, dans le passé, ce sont les musiciens qui se groupent. Et ça n’est pas récent ! Trente ans déjà pour l’A.R.F.I., la mythique Association à la Recherche d’un Folklore Imaginaire... Plus récemment, le collectif Imuzzic et maintenant, la Tribu Hérisson qui réunit treize musiciens pour des formations allant du duo au grand orchestre.

Ces collectifs ont en commun le désir de fuir les chapelles et la facilité. Inventer, créer encore et toujours, susciter et provoquer des rencontres, ouvrir des pistes pour faire avancer la musique et porter leurs messages.

Pl[a]in Sud.- nouvel album -  voir en grand cette image
Pl[a]in Sud.- nouvel album
La Tribu Hérisson - 2007 - dist. Musea et Impro-jazz.

Pl[a]in Sud, c’est un peu un voyage de Sinbad Le Mmarin : quatre musiciens inventifs embarqués à la découverte de territoires musicaux mythiques, guidés par un maître du oud, ce beau luth de la tradition arabo-andalouse.

Chacun emporte avec lui sa culture et ses savoirs. Pour le quartet, une lecture actuelle du jazz étayée par une connaissance de son histoire (Ellington, Coltrane) et une approche centrée sur la matière sonore plus spécifiquement contemporaine. Khaled Ben Yahia apporte, lui, une maîtrise des musiques du bassin méditerranéen alliée à une technique instrumentale sans failles.

La force de ce disque, c’est de ne pas tomber dans la dérive « fusionnelle » multi-culturelle bon teint qui dénature souvent la « world-music ». Pl[a]in Sud réussit le dialogue constructif qui permet à chacun de garder son âme et d’enrichir le discours sans jamais prétendre à la perfection. En témoigne d’entrée de jeu P.S. et la pulsation alliant électronique et instruments acoustiques. Plus loin, les contrées sont plus torrides et Kayum invite à la danse et à la transe, le piano se fait plus percussif et accompagne l’envol de Samuel Chagnard au soprano. Plus loin encore, Hydra nous fait voyager sur des flots d’abord appaisés puis plus tempétueux alors que Zaoui fait une large place à la voix de Khaled Ben Yahia en osmose avec son oud s’envolant sur le tapis sonore que trame le quartet.

Pl[a]in Sud est assurément une des belles découvertes de ce début d’année : une musique riche, sans effets inutiles, encore en devenir sans doute. C’est le témoignage d’une rencontre fructueuse et un voyage qui méritera de se poursuivre au contact du public.


> Pl[a]in Sud - Label La Tribu Hérisson LTH104 - distribution Impro-Jazz , Musea, FNAC (Lyon).

KHALED BEN YAHIA : oud, chant. / HERVÉ BADOUX : batterie, percussions. / SAMUEL CHAGNARD : saxophones, clarinette basse / RAPHAËL POLY : contrebasse/ SERGE SANA : piano échantillonneur. / SLIM LAKHOUA : derbouka sur Kayum

1. P.S. / 2. Les Cheminées / 3. Kayum / 4. 1976 a / 5. 1976 b / 6. 1976 c / 7.Hydra / 8. Zaouia / 9. T.G.M. / 10. Océane


> Lien :