« Le jazz tisse sa toile... »
Vous êtes ici : Accueil » Disques, livres & Co » Livres » « Bourgogne, une terre de JAZZ. »

« Bourgogne, une terre de JAZZ. »

Trente années de jazz dans un beau livre.

D 11 octobre 2015     H 12:00     A Jacques Revon    


Ce nouvel ouvrage de référence fait suite à celui écrit précédemment par Michel PULH « au fil du jazz , Bourgogne 1945 / 1980 » de même format et paru en juin 2011 aux Editions du Murmure. Il s‘inscrit dans la continuité d’une démarche de patrimoine.
Ce sont les temps forts de la Bourgogne du Jazz de 1980 à 2010, avec et c’est à souligner une obligation d’œuvre narrative collective tant ces trente années de jazz passées en Bourgogne ont comptabilisé de multiples richesses culturelles en tous points, d’où ce titre lié à notre histoire, pensé, choisi, et qui aujourd’hui colle si bien à la peau !
« Bourgogne, une terre de jazz », a love supreme.

info document -  voir en grand cette image

Ce vendredi 9 octobre 2015, il est environ 16 heures.
À l’instant même où David Demartis, directeur des Éditions du Murmure vient me voir et me remet précieusement l’ouvrage sorti tout « chaud », achevé d’imprimer sur les presses de Pulsio en Bulgarie, je sens immédiatement que ce livre fera date dans l’histoire du Jazz et certainement bien au-delà des pourtours de notre région située comme tout le monde le sait au centre de l’Hexagone.

Au premier regard, par sa forme et son volume, l’objet respire déjà cette musique, une couverture de couleur noire, comme un soir ou l’on pousse délicatement la porte de l’un de ces lieux magiques où se joue le jazz.
La page de garde avec de tous petits triangles colorés bien alignés est déjà à elle seule mystérieuse... J’ai vite envie de voir plus loin, d’imaginer les sons d’une œuvre écrite à plusieurs, dont les histoires sont partagées dans l’écriture, les photographies, les images, la présentation de moments immortels. Je sens que la mise en partition, le conducteur, ont été pensés, peaufinés.
Que d’heures, de jour comme de nuit, ces passionnés ont-ils dû passer les yeux rivés sur des documents posés sur des tables ou des bureaux, où l’on réfléchit, on échange, on débat, on construit, où chacun apporte sa patte, son style, ses idées, ses mémoires de concerts, ses souvenirs, ses images, ses rencontres, des moments de vie et de créations vécus aux quatre coins de ces espaces sonores qui participent à cette Bourgogne de la culture.
Dans ce livre au toucher de velours, les témoignages se succèdent, enrichis d’une iconographie de « légendes ». Les vingt chapitres s’enchaînent dans un tempo qui ne laisse jamais indifférent, agrémentés du rythme des mots et de petites phrases colorées, de notes explicatives intelligemment disposées en marge, à l’instar des didascalies que l’on trouve dans les textes des pièces de théâtre, celles qui vous guident dans l’expression. Ainsi, la précision du propos renforce l’authenticité des écrits.

Au fil des pages que l’on tourne délicatement une par une pour en savoir d’avantage et, surtout, ne rien manquer de ces moments passés et de ce temps qui avance, les textes se vivent tous construits en colonnes modernes, agrémentés de titres et de sous-titres. L’ensemble de ce travail de fourmi est à mes yeux très agréable à lire grâce à une police de caractère en harmonie avec ce jazz que l’on savoure qui ne vieillira jamais, certes qui peut nous bousculer mais qui depuis plus d’un siècle, évolue au gré des années dans ce monde en mouvement qui nous entoure et plus particulièrement ici, dans cette Bourgogne aux racines profondes.

Les bénévoles du festival Jazz à Couches écoutent Franck Tortiller ! -  voir en grand cette image
Les bénévoles du festival Jazz à Couches écoutent Franck Tortiller !

Dans ce livre, disons-le ce bel « objet », vous apprendrez que le terreau du Jazz est chez nous fertile dans les quatre départements qui composent cette Région. Les associations bougent, les lieux et scènes qui accueillent les musiciens font parler de leur structure, se renouvellent, les groupes et les formations s’émancipent, se frottent aux plus grands qui passent et repassent. Des musiciens naissent avec un jazz en herbe, jeunes et moins jeunes se retrouvent aux répétitions, partagent leur passion et se battent pour jouer ce Jazz. Des bénévoles s’engagent dans le monde rural pour faire vivre cette musique dans des Festivals, au sein même de leur village et la ville elle, n’est pas en reste.

Amateurs et musiciens professionnels se rencontrent et échangent, des signatures et des compositeurs comme de grands interprètes viennent vivre dans cette Bourgogne verte, fière de sa riche histoire et très récemment de ses « climats », d’ailleurs certains n’hésitent pas à y poser leur bel instrument. De grands jazzmen sont nés « bourguignons ».
L’enseignement de cette musique se développe de différentes façons, écoles municipales ou associatives, conservatoires, résidences, stages, ateliers ou tout simplement de manière ancestrale, toute idée de transmission des savoirs est ici la bienvenue.

En terre bourguignonne, au fil des lignes, vous découvrirez également, que le militantisme musical au sens noble du terme, a pris toute sa place durant de nombreuses années en Bourgogne, notamment à Dijon sa capitale. Que des tendances différentes dans les choix d’écoute et de pratique de cette musique n’ont pas manqué de se profiler, voire aujourd’hui encore de se concurrencer, des passionnés se sont même opposés par les idées et pacifiquement pour le meilleur, peut-être, mais aussi au risque de faire tanguer les structures mises en place. Il est vrai que les différentes politiques culturelles qui se sont succédées ont quelque peu influencé à leur manière l’évolution du Jazz en Région et les aides attribuées officiellement aux projets culturels sous forme de subventions ne sont pas élastiques, il faut donc convaincre et montrer son savoir faire.

L’une des forces attirantes, c’est la situation géographique de cette région, à laquelle il faut y adjoindre une quiétude salvatrice, les deux favorisent l’esprit créateur.
Le bourguignon veux respirer pleinement son temps de vie, ici le jazz prend toute sa place pour celle ou celui qui l’aime.

Le Bib Band de Couches. -  voir en grand cette image
Le Bib Band de Couches.

Comme le précise dans sa préface Roger Fontanel, Directeur du Centre régional du Jazz en Bourgogne, à l’initiative de cet ouvrage collectif : « non seulement la Bourgogne est une terre de jazz, mais l’ensemble de ceux qui y ont contribué, en ont fait et en font un territoire en mouvement ».
Qu’il soient journalistes, rédacteurs, photographes, iconographes, archivistes, musiciens amateurs ou professionnels, membres d’associations et de l’équipe du comité de pilotage, ce sont près de quatre vingt personnes qui ont décidé ensemble de participer à leur manière et avec leur propre style, à la réalisation de ce long travail pour l’éternité d’une musique et à la naissance d’un patrimoine, celui d’un remarquable ouvrage de 249 pages.

Que vive le Jazz ! a love supreme !

> Bourgogne, une terre de jazz | 1980 à 2010 - Collectif ( François ABON, Pascal ANQUETIL, Franck BERGEROT, Olivier BERNARD, Eric DOIDY, Jérôme GAILLARD, Michel GILLOT, Didier LEVALLET, Guillaume MALVOISIN, Laure MARCEL-BERLIOZ, Jean-Michel MARCHAND, Jacques PANISSET, Michel PULH, Bob REVEL, Jean-Pascal VIAULT ) - Editions du Murmure - octobre 2015.