« Le jazz tisse sa toile... »
Vous êtes ici : Accueil » Sur scène » Sur scène en 2015 » Guilhem Flouzat quartet avec Ben Wendel à Marseille.

Guilhem Flouzat quartet avec Ben Wendel à Marseille.

Au Cri du Port, jeudi 8 octobre 2015.

D 20 octobre 2015     H 20:00     A Florence Ducommun    


Pour la troisième soirée du programme d’automne, nous avons été emballés par la prestation du batteur Guilhem Flouzat qui jouait en quartet avec le pianiste Laurent Coq, le contrebassiste australien Desmond White et le saxophoniste canadien Ben Wendel. Tous quatre sont plus souvent à New-York qu’à Paris ou Marseille, et c’est pour cela qu’il fallait en profiter pour les écouter, avant qu’ils ne retournent s’enivrer et s’imprégner de la riche scène Outre-Atlantique.

JPEG - 72 ko
Guilhem Flouzat quartet

Guilhem Flouzat, 30 ans et une allure d’adolescent, a plein de fougue pour présenter ses merveilleux compagnons à qui est dédié un morceau de la série de « Portraits » pour chacun, sachant que sur le disque se trouve également la chanteuse Becca Stevens sur 2 morceaux, non présente ce soir. Déjà remarqué à la sortie de son premier disque en 2011 « One Way...or Another » où évoluaient Tigran Hamasyan, Antonin Tri-Hoang, Ben Wendel, Michael Valeanu, Matteo Bortone, Simon Tailleu et déjà Laurent Coq qui est un peu son mentor ( il a été son professeur à l’EDIM, école de Musiques Actuelles de Cachan), il renouvelle l’expérience avec le saxophoniste et le pianiste, auxquels il a adjoint un autre contrebassiste. New-York est un merveilleux terrain de jeux et de créations pour ces jeunes musiciens qui se confrontent et affinent leur créativité au contact d’une scène très riche de talents. Ainsi Ben Wendel, 36 ans, joueur de saxophone et de basson, est membre fondateur d’un excellent groupe de jazz de la scène nord-américaine, Kneebody. Né à Vancouver, puis ayant grandi à Los Angeles avant de s’installer à New York, c’est un musicien acharné que beaucoup s’arrachent. Quant à l’australien Desmond White, il collabore fréquemment avec Gilad Hekselman, Shai Maestro ou encore le batteur Nate Wood.

Ben Wendel, Desmond White & Guilhem Flouzat -  voir en grand cette image
Ben Wendel, Desmond White & Guilhem Flouzat

Le concert commence avec Ben’s Song, inspiré de compositions à l’univers lyrique et énergique de Ben Wendel. What’s Up Yourself s’adresse au pianiste Can Olgun qui a pas mal participé au montage de ce projet, par le biais de petites histoires retraçant sa personnalité soigneuse et organisée. Truce (trêve en anglais) est un hommage à Laurent Coq, décrivant le mélange d’énergie et de douceur de celui-ci, avec d’évocateurs changements de rythme et une superbe cohésion de groupe. Suit Moonlight, chanson composée à partir d’un air de l’opéra très violent de Benjamin Britten (« Peter Grimes »), comme un interlude reposant et contemplatif. At this Juncture in Time est dédié quant à lui à son voisin et saxophoniste Jay Rattman, et avec une métrique identique à celle d’un haiku (5-7-5). Lear ( non présent sur le disque) s’inspire du Roi Lear avec une construction faisant penser au Boléro de Ravel en grandes arabesques et de superbes envolées du piano et de la batterie évoquant la folie dans laquelle tombe Lear. Le concert se termine avec Gingerbread Boy, composé par le saxophoniste Jimmy Heath et repris en particulier par le quintet de Miles Davis ( beau solo de batterie !). Une reprise sur A Dream, très belle partition ( autoportrait) qui se termine par les merles siffleurs que sont devenus les musiciens !

Laurent Coq, Ben Wendel & Desmond White. -  voir en grand cette image
Laurent Coq, Ben Wendel & Desmond White.

Un ensemble brillant, c’est le premier adjectif qui vient à l’esprit en écoutant ce quartet ce soir ! C’est très bien composé et maîtrisé. Laurent Coq regarde sa couvée avec tendresse entre ses chorus magistraux. Ben Wendel a un jeu d’une fluidité surprenante, Desmond White se montre poétique et précis, bien en phase avec Guilhem Flouzat qui dirige son groupe avec brio tout en ayant un discours à la fois doux et souple avec ses balais. Un concert qui fut très applaudi par un public trop peu nombreux malheureusement mais conquis, repris le lendemain soir au Sunside à Paris, puis à la Maison de la Radio le samedi, après une première prestation à Lyon en début de semaine au Périscope. Promis à un bel avenir, ces musiciens sont à découvrir et regarder de très près, une belle surprise !

Jeudi 8 octobre 2015 - 20h30
Le Cri du Port
8 rue du Pasteur Heuzé
13003 Marseille

Guilhem Flouzat quartet Ben Wendel, Desmond White  & Guilhem Flouzat Laurent Coq, Ben Wendel & Desmond White. Guilhem Flouzat Ben Wendel & Desmond White Laurent Coq Ben Wendel Desmond White Guilhem Flouzat Laurent Coq

Pour aller plus loin :

Portfolio

  • Guilhem Flouzat
  • Ben Wendel & Desmond White
  • Laurent Coq
  • Ben Wendel
  • Desmond White
  • Guilhem Flouzat
  • Laurent Coq