« Le jazz tisse sa toile... »
Vous êtes ici : Accueil » Sur scène » Sur scène en 2015 » Les accords de Brest-Chicago, à la Dynamo.

Les accords de Brest-Chicago, à la Dynamo.

Third Coast Ensemble dirigé par Rob Mazureck.

D 26 octobre 2015     H 18:00     A Philippe Paschel    


La soirée débuta par un quartet qui joua des thèmes et improvisa d’une manière très rythmique, sans l’espoir de la mélodie. Cette musique entraînante ne dura que 35 minutes, juste assez pour que l’on ne puisse s’en lasser.

En deuxième partie, se présentait le Third Coast Ensemble, groupe qui résulte d’une longue collaboration entre des musiciens bretons et chicagoens, sous la direction de Rob Mazureck. Un document laissé à l’entrée évoquait des naufrages, des naufrageurs et des pilleurs d’épaves, il y était question de barriques de vin et d’ivresse pour la Bretagne [on pensait à Whisky Galore/Whisky à Gogo (Alexander MacKendrick, 1949] ; la « third coast » est celle du lac Michigan, propice à de terribles tempêtes et de beaux naufrages.
info document -  voir en grand cette image
Tout d’abord, hélas, le volume sonore, contrôlé par un ingénieur du son du groupe, était trop important pour la petite salle de la Dynamo, saturant l’ouïe et empêchant d’entendre les nuances de la musique, voire les musiciens : je n’ai pas entendu une note de piano, et bien qu’il fût à 5 mètres de moi et jouât dans ma direction, le trompettiste du groupe demeurera pour moi un soliste inconnu. La musique est une alternance de forte qui s’enfle vers le plus fort possible et revient forte -ce qui la rend supportable.

Le concert a débuté sur un rythme un peu comparable à ce que fait aujourd’hui l’orchestre de Sun Ra, un doo-wap modernisé [Pourquoi ai-je pensé au “Grand Bidou” de Jef Gilson ?]. L’orchestre était divisé en deux, côté jardin, piano, violon, violoncelle, flûte et clarinettes, au milieu une guitare, et côté cour, trompette, trombone, saxes alto et ténor ; au fond contrebasse et deux batteurs. C’est, semble-t-il, une suite en plusieurs mouvements (80 minutes), parfois, le chef fait exécuter à son pupitre de vents des riffs préparés ; il y a de nombreux solos, noyés dans la masse, et trop peu audibles pour s’en faire un jugement.

Un texte est lu, mal intégré à la musique, comme le sont presque toujours les textes parlés, qui détonnent, quand ce n’est pas un musicien qui les dit [Steve Lacy réussissait cela très bien, par exemple].

En fin de compte, cela a été une déception, pas tant pour la musique, que pour les conditions d’audition qui m’ont empêché de l’entendre correctement. Il n’est resté qu’une formidable énergie.

La Dynamo de Banlieues Bleues - Pantin (93) - vendredi 16 octobre 2015 à 20.30
1) Nicole Mitchell (flûtes), Christophe Rocher (clarinettes), Tomeka Reid (violoncelle), Avreeyl Ra (batterie).
2) Third Coast Ensemble, composition et direction Rob Mazurek
Christofer Bjurström (piano), Mazz Swift (violon), Tomeka Reid (violoncelle), Nicole Mitchell (flûtes), Christophe Rocher (clarinettes), Jeff Parker (guitare), Philippe Champion (trompette), Steve Berry (trombone), Nicolas Peoc’h (saxo alto), Irvin Pierce (saxo ténor), Frédéric B. Briet (contrebasse), Nicolas Pointard et Avreeyl Ra (batterie), Lou Mazzotti (électronique et voix), Vincent Raude (électronique), Sylvain Thévenard (son), Alexandre Pierrepont (textes).