« Le jazz tisse sa toile... »
Vous êtes ici : Accueil » Sur scène » Sur scène en 2016 » Dijon la nuit, le jazz en ville...

Dijon la nuit, le jazz en ville...

« D’Jazz dans la ville », édition 2016.

D 28 mai 2016     H 16:34     A Jacques Revon    


Vendredi 10 mai de 21h à minuit, trois heures de jazz non stop sur quatre sites différents au centre ville de la capitale des Ducs de Bourgogne.

Véritable action culturelle version XXL depuis 1990, la ville de Dijon propose en partenariat avec l’association Media Music un panorama de l’actualité du jazz régional, hexagonal voire international à un large public d’amateurs et de curieux.

Groovin'People -  voir en grand cette image
Groovin’People

Le concept est simple et convivial : de 21h à minuit, quatre lieux emblématiques de la cité des Ducs de Bourgogne accueillent des artistes autour de thèmes différents, tant il est vrai que le jazz est en réalité plurielle…

Il y en a pour tous les goûts, les amateurs de « tradition » se sont dirigés, comme les années précédentes, vers la place du Bareuzai, mot qui désigne en bourguignon une personne qui foulait le raisin (place François Rude de son vrai nom), pour écouter le tout récent quintet « Swinging Hepcats » du saxophoniste et nouveau chanteur (crooner) Nicolas Fourgeux et du trompettiste Malo Mazurié, mais avant cela ce fut le quartet Jazz Four Feat.

Place Darcy, près de la Porte Guillaume qui date du 18ème siècle, c’est une autre formation dijonnaise qui s’est exprimée, Groovin’People un trio fusion jazz funk afro-américain : guitare, orgue Hammond et batterie.

Nicolas Fourgeux Swinging Hepcats -  voir en grand cette image
Nicolas Fourgeux Swinging Hepcats

Au chevet de l’église Notre-Dame, autre approche avec une scène blues par excellence. Dèlgres c’est le chaînon manquant du blues et de la culture caraïbe, le projet blues créole du guitariste de Rivière Noire (victoire de la musique 2105) précédé par l’excellent Guy Roel qui a déjà enchanté les dijonnais l’an passé en « single bluesman performer » le chant, la guitare et la batterie-valise à lui tout seul.

La célèbre cour de Flore située au cœur même du palais des Ducs de Bourgogne a quant à elle, accueilli une nouvelle fois un concert dans le cadre du Printemps de l’Europe en partenariat avec la Maison de Rhénanie-Palatinat. (Région jumelle). Elle a fait la part belle au quartet luxembourgeois de Maxime Bender ainsi qu’au quintet franco-allemand d’Andreas Steffens.
Au total, neuf formations se sont produites lors de cette soirée de jazz non stop à Dijon avec avec la présence appréciée d’un très nombreux public de tous âges et visiblement ravi.

Guy Roel Groovin’People Nicolas Fourgeux Swinging Hepcats Malo Mazurié Maxime Bender Quartet Jazz Four Feat

Portfolio

  • Guy Roel
  • Malo Mazurié
  • Maxime Bender Quartet
  • Jazz Four Feat

Dans la même rubrique

1er décembre – Marguet-Rousseau « Spirit Dance » à Dijon

29 novembre – Samuel BLASER quartet à Caen.

28 novembre – Antoine PIERRE : « URBEX »

24 novembre – Les Pérambulations Du Pérégrin - 51

15 novembre – [à Paris] BROSSE