« Le jazz tisse sa toile... »
Vous êtes ici : Accueil » Jazz en action » Suppression de l’ARIAM - Ile De France

Suppression de l’ARIAM - Ile De France

D 15 janvier 2017     H 09:00     A Pierre Gros    


Nous venons d’apprendre avec consternation la suppression de l’Ariam Ile De France, un organisme essentiel de formation pour les acteurs et plus particulièrement les enseignants musique et danse. info document -  voir en grand cette imageBeaucoup de musiciens de tous horizons, de toutes obédiences s’y croisaient que ce soit pour le jazz, les musiques classiques, extra-européennes, électroniques ou assistées par ordinateur (MAO). Un lieu de réflexion, d’ouverture sur l’enseignement, la pédagogie et leurs évolutions. Un lieu de conseil, de ressources et de préparation aux concours de la fonction public des domaines artistiques et au suivi des parcours professionnels.
En trois jours, 41 années de vie d’un service public supprimées d’un coup plume. Au delà de ces préoccupations, que vont devenir les personnels de l’Ariam ? Vous trouverez ci-dessous le communiqué des salariés de cet organisme qui était associé au Conseil Régional d’Ile de France
Déjà le festival d’Ile de France avait vu ses subventions diminuées drastiquement ce qui a signifié son arrêt définitif . Et au delà du mépris, la culture, la transmission des savoirs, son partage, la mixité c’est le rempart contre la barbarie. C’est un des piliers du vivre ensemble.
Quand on touche à la culture on récolte l’ennui, le désespoir et l’insécurité qui va avec...

Communiqué des salarié-e-s de l’Ariam Ile-de-France

"Nous avons la profonde tristesse de vous annoncer la suppression définitive de l’Ariam Ile-de-France et de ses activités. Cette décision nous a été évoquée le mardi 3 janvier 2017 puis confirmée oralement le 5 janvier, par Madame Agnès Evren, Vice-présidente chargée de l’éducation et de la culture au Conseil régional d’Ile-de-France — dont nous sommes un organisme culturel associé.

Ni l’Ariam, ni nos autres partenaires institutionnels, en particulier la DRAC Ile-de-France, n’ont été informés des menaces de liquidation qui pesaient sur notre structure. Cette annonce stupéfiante donne un coup d’arrêt brutal à un projet fort de 41 ans d’évolution et de réussites dans le domaine de l’enseignement, de l’éducation et des pratiques artistiques et culturelles.

Par l’ensemble de ses rencontres et formations, l’Ariam était devenue le lieu unique de convergence de tous les professionnels et de valorisation de toutes les innovations pédagogiques, de toutes les esthétiques favorisant le développement des pratiques artistiques pour le plus grand nombre de Franciliens.

Notre présence aux côtés des acteurs territoriaux permettait l’évolution des politiques culturelles. C’est la fin d’un travail au service des élus, présidents d’associations, directeurs de structures, enseignants, animateurs...." ( Lire la suite...)