Vous êtes ici : Accueil » Disques, livres & Co » Chroniques 2006 » Stefan ORINS Trio

Stefan ORINS Trio

Bonheur temporaire

D 1er octobre 2006     H 09:02     A Thierry Giard    


Encore un trio de pianiste serait-on tenté de penser !

Non, pas un de plus, un autre trio qui sait affirmer ses différences sans renier pour autant ses racines et ses influences.

Stefan Orins (pianiste) et son frère Peter (batteur) sont originaires de Suède. Ils ont émigré vers le sud pour s’installer dans notre grand Nord à nous : Lille et sa région. Là, ils collaborent très activement au collectif Circum dans une région où la pratique musicale semble inscrite dans le patrimoine génétique. L’an passé, on retrouvait les trois membres du trio au sein du Circum Grand Orchestra sur le label "circum-disc" pour une très beau disque mettant en valeur la vocaliste Charlène Martin.

Bonheur temporaire se présente comme un voyage (initiatique) entre deux univers. L’un, ancré dans la mémoire profonde du pianiste : ses origines scandinaves (qui effleurent dès la mélodie de Lugn, en ouverture presque solennelle). L’autre, plus intime et philosophique : dix titres inspirés par les dix états de la vie philosophique bouddhique.

JPEG - 13.1 ko

Le pianiste est compositeur et leader mais ce trio est avant tout un collectif dans lequel la batterie de Peter Orins injecte une énergie rythmique alliant superbement force et souplesse. A partir de cette base, le piano agile, souvent lyrique, parfois incisif de Stefan Orins dispose d’espaces pour s’exprimer,solidement soutenu par la contrebasse de Christophe Hache.

L’enregistrement de ce disque a fait suite à la série de concerts donnés en 2005 dans le cadre de l’opération Jazz Migration organisée par l’AFIJMA [1]. Cette pratique plus intensive de la scène a permis de peaufiner un répertoire qui apparaît ici dans toute sa richesse, mis en valeur par un enregistrement d’excellente qualité.

A l’écoute de Bonheur Temporaire, on peut affirmer que ce trio a toute sa place dans le paysage riche et diversifié du jazz hexagonal. On ne peut que le souhaiter de nombreux concerts pour amener cette musique vers le public qu’elle mérite, au delà du disque, excellent au demeurant (et donc vivement conseillé !).


Stefan Orins Trio

Bonheur temporaire

Circum-disc CIDI601 - Distribution DOM ; Les Allumés du Jazz et site www.circom-music.com

Stefan Orin : piano / Christophe Hache : contrebasse / Peter Orins : batterie

Compositions de Stefan Orins.

1/ Lugn ; 2/ Vrede ; 3/ Bodisattva ; 4/ Hänförelse ; 5/ Instinkt ; 6/ Hunger ; 7/ Helvete ; 8/ I Höjden ; 9/ Pour Benjamin Mraz ; 10/ Insikt ; 11/ Lärdom ; 12/ Buddaskap

Durée totale : 51:25.


[1Association des Festivals Innovants en Jazz et Musiques Actuelles

Dans la même rubrique

30 décembre 2006 – Label Rude Awakening : La Poche à Sons et Fonetik

30 décembre 2006 – Michel FERNANDEZ Trio : Eléments

28 décembre 2006 – Deux duos de Jack DeJohnette

28 décembre 2006 – ZIG-ZAG TERRITOIRES & LABEL LABORIE

24 décembre 2006 – Eric LEGNINI Trio : un héritage revendiqué !

Rechercher

Partager, commenter et plus...

RSS 2.0

Articles les plus récents

22 janvier – L’Appeal Du Disque - Janvier 2021

18 janvier – FRENCHQUARTER 2021

17 janvier – Pour Saluer Franco

11 janvier – Miles Johnson & Jack Davis

4 janvier – Pérambulation virtuelle et nouvelannesque

19 décembre 2020 – R.I.P Jazz Fola

15 décembre 2020 – L’Appeal Du Disque - Décembre 2020

11 décembre 2020 – L’helvète arlésienne et le chien à trois pattes

8 décembre 2020 – Pierre Millet, compositeur-trompettiste...

4 décembre 2020 – Le vecteur Jazz et ses pérambulations

30 novembre 2020 – Adrien Brandeis : Meetings

14 novembre 2020 – L’Appeal Du Disque - Novembre 2020

11 novembre 2020 – BILLIE & ELEANORA Un film, un disque...

6 novembre 2020 – L’Amérique qui avance malgré tout...

5 novembre 2020 – Le Pérégrin Tourne En Rond Autour Du Jazz

30 octobre 2020 – PAN d’automne

25 octobre 2020 – Anne Ducros au Bal Blomet