« Le jazz tisse sa toile... »
Vous êtes ici : Accueil » Disques, livres & Co » Chroniques 2007 » DAVID SAUZAY : un témoignage éloquent.

DAVID SAUZAY : un témoignage éloquent.

3 in 1

D 28 mars 2007     H 11:31     A Jacques Chesnel    


Il y a les grands créateurs, peu nombreux ; les plus ou moins suiveurs, en grand nombre… puis ceux qui se contentent d’être eux-mêmes, ce qui n’est pas si facile car on ne peut que respecter ou aduler les maîtres (condisciples ou disciples), d’où parfois la tentation révérencieuse (pâââles copies)… ou bien alors de jouer comme tout le monde ou n’importe qui n’importe comment (la pire des choses). Existe-t-il une troisième voie (pas de « troisième courant ») ?... oui, il existe quelques exemples… comme celui de David Sauzay (né en 1972) et ses trois instruments pour un seul musicien qui, même s’il avoue quelques admirations, s’est, ainsi que l’écrit Claude Carrière (que nous regrettons tant en qualité de Président de l’Académie du Jazz) forgé un style personnel et actuel qui n’obéit pas forcément aux canons à la mode mais va plutôt chercher le meilleur de multiples influences originales (bien dit !). Et c’est bien pourquoi à lire sa biographie sur son site web (ce que je vous engage à faire), on s’aperçoit qu’il a de sérieuses références qui ne doivent rien au hasard.

David Sauzay - « 3 in 1 » -  voir en grand cette image
David Sauzay - « 3 in 1 »
Black and Blue - 2006/2007

Dans cet album, D.S. est accompagné par Pierre Christophe, excellent pianiste notamment remarqué lors de la parution de son disque Byrad by us, en compagnie de l’indispensable Yoni Zelnik très sollicité et du batteur Stéphane Chandelier, rythmique roborative qui lui permet de propulser son discours quelque soit l’instrument sur lequel il s’exprime avec une maîtrise et une justesse confondantes dans les exposés des thèmes (trois de sa composition, quelques morceaux particulièrement choisis comme le Flûte blues de Bobby Jaspar ou le Flying fish du joueur de baryton Cecil Payne, une émouvante interprétation de The nearness of you au ténor, et une exquise de It could happen to you à la flûte) le tout sans affèterie, bouffissures, contrefaçons, faux-airs, embrouilles, pataquès ou autres carabistouilles.

Un témoignage éloquent d’un des meilleurs (et nombreux) saxophonistes et flûtistes français d’aujourd’hui.

P.S. : David Sauzay réside en Normandie ; moi aussi, depuis plus de 60 ans. Certains musicaux et/ou organismes dits locaux, me reprochent de ne pas parler d’eux, de ne pas assister aux concerts. Encore faudrait-il qu’ils se manifestent de quelque manière que ce soit. Ou bien, ils ne me connaissent pas, n’ont pas besoin de moi ou me méprisent. Je considère peut-être à tort que ce n’est pas à moi de faire le premier pas.
David, lui, l’a fait.
Dont acte.


> DAVID SAUZAY 3 in 1 - Black and Blue BB691.2

  • DAVID SAUZAY (saxophone ténor et soprano),
  • PIERRE CHRISTOPHE (piano)
  • YONI ZELNIK (contrebasse),
  • STEPHANE CHANDELIER (batterie)

1/ Flûte Blues. 2/ Gab & Gasp. 3/ Petit Gaspard de la nuit. 4/ MD Blues.
5/ There wil never be another you. 6/ Flying fish. 7/ The nearness of you.
8/ I love you. 9/ It could happen to you.

Enregistré en avril 2004


> Lien :