Vous êtes ici : Accueil » Sur scène » Sur scène en 2021 » A Contrario

A Contrario

D 14 décembre 2021     H 21:30     A Pierre Gros    


Sunset - mercredi 8 décembre - A CONTRARIO

Le chant est le fondement de la musique en toute chose. Qui s’adonne à la composition doit faire chanter son œuvre. Qui joue d’un instrument doit maitriser le chant. Georg Philipp Telemann.

A CONTRARIOA contrario se dit d’une forme qui au jeu de ses interprètes, ici une chanson, un standard ou une composition devraient donner un visage différent et finissent pourtant par se rassembler. Les contraires se font complémentaires. Instrumentistes investies de ces musiques, l’une Sandrine Deschamps chanteuse de jazz, l’autre Marie Christine D’Acqui contrebassiste classique formée au Conservatoire National Supérieur de Paris ne se sont fait aucune concession ce soir au Sunset. Leurs rigueurs sont par définition autres mais leurs exigences communes et leur volonté de dialogue identique. Ainsi s’amorce l’échange sorte de mains dans les mains : viens par ici que je te montre mon chemin...et si tu le veux bien réponds comme tu l’entends.
Vraies libertés, fausses ingénues leur répertoire s’inscrit dans les mélodies du jazz (Saint James Infirmary, Abbey Lincoln) de la pop (Tom Waits), de Tom Jobim ou du coquin Georges Brassens (Quatre vingt quinze pour cent) que les femmes adorent comme lui les comprenait, de quoi embrasser si l’on ose dire leurs diversités. Si Sandrine nous a concocté de belles compositions nous avons eu aussi droit à des moments de grandes intensités, chants roms ou arabo-andalous immémoriaux, une relecture audacieuse de The Peacocks de Jimmy Rowles sous l’archet de Marie Christine, cordes frottées, harmoniques et sa contrebasse sonnant comme jamais dans un club de jazz. L’une est l’autre chante chacune à sa façon.
On l’a dit plus haut elles ne se font aucune concession le pizz de la contrebassiste n’est en aucune manière celui du jazz et le timbre de la chanteuse n’est pas opératique mais c’est bien sous ce chant contre-chant qu’elles trouvent leurs couleurs et l’identité qui les différencie. Un moment chambriste et intime qui à contrario mérite d’être partagé par tout le monde. Et pour poursuivre la pensée de Telemann « qui veut séduire doit chanter » comme le duo de ce soir.

Sandrine Deschamps - chant
Marie Christine D’Acqui - contrebasse


A CONTRARIO

On peut retrouver ce beau duo dans le disque éponyme A Contrario.
https://trebim-music.com/release/a-...